En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

Quand les centristes font planer un parfum de Jasmin sur l’Assemblée…

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 6 heures 26 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 8 heures 56 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 10 heures 48 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 11 heures 23 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 12 heures 9 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 13 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 15 heures 17 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 15 heures 52 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 16 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 6 heures 44 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 10 heures 19 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 11 heures 27 sec
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 11 heures 52 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 12 heures 47 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 14 heures 41 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 15 heures 24 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 16 heures 5 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 17 heures 6 min
© Reuters
Le Bitcoin poursuit son envolée.
© Reuters
Le Bitcoin poursuit son envolée.
Monnaie du futur

Silk Road disparu, le Bitcoin poursuit malgré tout sa route vers les sommets

Publié le 22 octobre 2013
Alors que la fermeture du site de vente de drogue par internet Silk Road semblait annoncer la fin du Bitcoin, le cours de la monnaie virtuelle est actuellement en pleine expansion, soit entre 140$ et 190$ au mois d'octobre.
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la fermeture du site de vente de drogue par internet Silk Road semblait annoncer la fin du Bitcoin, le cours de la monnaie virtuelle est actuellement en pleine expansion, soit entre 140$ et 190$ au mois d'octobre.

Atlantico: Malgré sa mort annoncée à la suite de la fermeture de Silk Road, le cours du Bitcoin est en pleine expansion (entre 140 et 190$ en octobre). Pourquoi la disparition de Silk Road n’a-t-elle pas eu d’effet sur le Bitcoin ?

Philippe Herlin : La fermeture de Silk Road est la meilleure chose qui pouvait arriver au Bitcoin ! Beaucoup de personnes, ou plutôt d’entités, n’aiment pas cette monnaie électronique totalement indépendante : les Etats, les banques centrales, le système bancaire. Cela fait beaucoup d’ennemis ! Rappelons rapidement que le Bitcoin est une monnaie électronique née en 2009 et qui a pour caractéristique de circuler sur un réseau totalement décentralisé. Autrement dit personne ne la possède ni ne peut mettre la main dessus, ni une société, ni un Etat. Sa valeur dépend de l'offre et de la demande, il n'existe pas de banque centrale qui fixe un taux d'intérêt ou fait tourner la planche à billets. On pourrait dire qu'il s'agit d'or numérique, d’une monnaie ayant une valeur intrinsèque et sur laquelle les autorités monétaires n'ont pas d'influence. Sa "valeur intrinsèque" étant ici le nombre croissant d'utilisateurs, la performance du réseau à traiter les transactions de façon sûre et rapide. Voici donc un système de paiement, de virement et d’épargne qui échappe au contrôle étatique et bancaire et ceux-ci ont tendance à l’accuser de tous les maux, suivant le dicton "qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage". Faire passer le Bitcoin pour une monnaie essentiellement utilisée pour des trafics illicites servait cet objectif. La disparition, du jour au lendemain, du plus important site de vente de produits interdits – Silk Road – aurait dû faire chuter le cours du Bitcoin. Il n’en a rien été, au contraire, preuve que ce type de transactions est marginal.

La fermeture du site de vente de drogue et la situation économique positive du Bitcoin montrent bien que cette monnaie n’est finalement pas étroitement liée au blanchiment d’argent et à l’économie parallèle, comme le sous-entendaient ses adversaires. Le Bitcoin est-il en train de se réinventer ? Quels secteurs sont aujourd’hui ciblés par cette monnaie ?

Le Bitcoin ne se réinvente pas, il se déploie. Jusqu’il n’y a pas longtemps, utiliser le Bitcoin, c'est-à-dire se brancher sur le réseau, nécessitait le téléchargement d’un logiciel et d’une base de données, une opération qui nécessite quelques compétences informatiques, et de facto cette monnaie était réservée aux "geeks". Désormais des startups se créent aux Etats-Unis, en Europe, en Asie pour faire l’intermédiaire entre le réseau et le client (un site Internet, une boutique en dur, un particulier). Il suffit alors de créer un simple compte avec un login et un mot de passe. Et pour quel intérêt ? Des transactions et des virements low cost. En effet, les frais de transaction sur le réseau Bitcoin sont infimes, et même si ces intermédiaires prennent leur marge, cela reste nettement moins coûteux que de passer par une carte bancaire ou Paypal ou tout autre moyen de paiement. Idem pour un virement d’un pays à un autre qui se fait avec une commission nettement plus basse qu’auprès de sa banque ou d’un opérateur spécialisé comme Western Union. Voilà ce qui fait peur aux banques !

Comment les précédentes phases d’expansion rapides du Bitcoin s'expliquent-elles ?

Le Bitcoin est en train de commencer à basculer dans le grand public. Nous en sommes au tout début bien sûr. Cette croissance se fait par à-coups : fin 2012 le Bitcoin valait 10 euros, puis il connaît une bulle et un krach en mars-avril, son cours dépasse 200 euros puis retombe à 70 pour se stabiliser à 100 environ actuellement. C’est l’affaire de la spoliation des comptes bancaires à Chypre qui a constitué l’un des principaux déclencheurs : soudain chacun a compris qu’un compte dans une banque ne représentait plus une sécurité absolue alors qu'un compte Bitcoin si, personne ne peut vous le saisir. Voici un autre de ses avantages ! Aujourd’hui la totalité des Bitcoins en circulation pèse environ un milliard d’euros, c’est finalement peu par rapport à son marché potentiel et on peut prévoir qu’il connaîtra d’autres crises de croissance.

Qu’est-ce qui explique la pérennité et la popularité du Bitcoin ? Quel avenir peut-on imaginer pour cette monnaie virtuelle?

Sa popularité, on vient de le voir, c’est des frais de transaction minimes, un compte sécurisé, et un cours qui a tendance à grimper. Sa pérennité, elle, tient dans la solidité de son algorithme, qui le rend imperméable aux hackers (qui préfèrent s’attaquer aux intermédiaires dont nous avons parlé plus haut). Elle tient aussi en une caractéristique précise : il n’y aura jamais plus de 21 millions de Bitcoins en circulation dans le monde, c’est écrit dans l’algorithme. Autrement dit, il n’y aura jamais d’inflation, il n’y aura jamais de Bitcoins en excès, ce sera même une ressource rare, comme l’or. C’est pour cette raison que l’on peut parler "d’or numérique". A l’heure où les banques centrales des pays développés usent et abusent de la planche à billets, qui ne génèrent pas (encore) d’inflation massive mais des bulles (sur les indices boursiers, les matières premières), voilà une vraie garantie quant à sa valeur. Et une occasion d’être détesté par les banques centrales. Quel sera l’avenir du bitcoin ? Il prendra sa place comme monnaie complémentaire, à côté des "grandes" monnaies et plus celles-ci seront mal gérées, plus sa part de marché augmentera, et on en prend le chemin !

A lire de l'auteur de cet article : La révolution du Bitcoin et des monnaies complémentaires : une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro ?, Philippe Herlin (Atlantico Editions). Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 22/10/2013 - 13:45
il n'y aura jamais d'inflation de Bitcoins, mais il y aura
surévaluation du Bitcoin, lorsque toutes les autres monnaies seront dévaluées, par hyperinflation ou par désintérêt, après la chute de la pyramide de Ponzi des dettes...
Mais qu'est-ce qui empêchera alors ces petits malins de créer un bitcoin2, lorsque l’algorithme aura atteint sa limite?
gain potentiel à chaque algorithme :
21 millionsX200Euros=4.2 milliards!