En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

ça vient d'être publié
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 35 min 43 sec
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 2 heures 12 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 3 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 7 heures 14 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 19 heures 10 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 20 heures 16 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 1 heure 48 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 2 heures 49 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 3 heures 43 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 6 heures 17 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 7 heures 31 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 19 heures 46 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 22 heures 10 min
© Reuters
"Les entreprises et les particuliers sont assommés par des impôts de plus en plus lourds et de moins en moins acceptés."
© Reuters
"Les entreprises et les particuliers sont assommés par des impôts de plus en plus lourds et de moins en moins acceptés."
Les entrepreneurs parlent aux Français

Les entreprises françaises ou la triple peine : quelques pistes simples pour enfin rétablir la confiance

Publié le 21 octobre 2013
L’instabilité et la pression fiscale ainsi que celle des administrations et des règlements font obstacle au bon développement des entreprises.
Maxime Aiach est président et fondateur du groupe Domia (Acadomia et Shiva), président de la FESP (Fédération des Entreprises de Services à la Personne) et membre du comité exécutif du Medef.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Aiach
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Aiach est président et fondateur du groupe Domia (Acadomia et Shiva), président de la FESP (Fédération des Entreprises de Services à la Personne) et membre du comité exécutif du Medef.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’instabilité et la pression fiscale ainsi que celle des administrations et des règlements font obstacle au bon développement des entreprises.

Les Français et leurs entreprises subissent une triple peine à l’origine de beaucoup des problèmes de notre pays : la pression fiscale, celle des administrations et des règlements et enfin celle de l’instabilité fiscale. La combinaison des trois est une martingale perdante qui met en péril notre pays, nos entreprises, nos emplois et enfin… notre avenir.

La pression fiscale en France est déraisonnable. Les entreprises et les particuliers sont assommés par des impôts de plus en plus lourds et de moins en moins acceptés, alors même que le gouvernement et les différentes administrations du pays ne parviennent pas à diminuer les dépenses publiques. Nos administrations ont même inventé récemment une nouvelle surtaxe de l’impôt sur les sociétés.

Pour autant les particuliers et les entreprises sont soumis à trois maux détruisant la confiance et l’initiative. Le premier d’entre eux est la répression menée par des administrations pléthoriques et de plus en plus avides. Tout est prétexte à suspicions, requalifications, pénalités. Le contribuable et le chef d’entreprise sont de plus en plus en situation d’accusé, vu comme des délinquants. L’arsenal administratif est abondant et dispose des armes pour « punir » le contribuable qui s’écarterait d’un chemin illisible, devant la multiplicité des règles et des contre-règles. L’insécurité juridique et fiscale est telle qu’elle devient la principale cause de départ des forces vives de notre pays. La confiance est à construire pour que les vrais fraudeurs soient certes punis mais que tous les autres citoyens et chefs d’entreprise puissent vivre et travailler dans la sérénité. Tout le monde a à y gagner.

Deuxième mal français tueur d’énergie, l’émergence de nouvelles règles à effet rétroactif. Dans leur quête d’argent, les pouvoirs publics bafouent ce principe évident de sécurité juridique. Ces nouvelles pratiques ne sont tout simplement pas acceptable. A titre d’illustration, les règles de calcul de l’ISF ont été changées la veille du dépôt des déclarations. Des députés ont vainement essayé en juin, dernier, d’interdire par la loi le principe de la rétroactivité. Quelle image ces pratiques donnent-elles de nos lois et de notre environnement entrepreneurial ? Quel message adressons-nous aux investisseurs français et étrangers ?

Le troisième piège dont souffrent nos entreprises est celui de l’instabilité fiscale et règlementaire. L’environnement économique est difficile. Il est incertain. Dans ce contexte, plus la visibilité est grande plus les décisions d’investissements sont lisibles pour les chefs d’entreprises, leurs banquiers et leurs investisseurs. L’incertitude renchérit le coût du financement mais, le plus souvent, en empêche la réalisation. Nos entreprises et nos emplois en sont les grands perdants.

Le secteur des services à la personne est, à ce titre, particulièrement révélateur. Ce secteur offre des services dont les Français ont grand besoin dans leur vie quotidienne (garde d’enfants, entretien de la maison, soutien scolaire, dépendance…), la profession s’organise et se professionnalise. Ces métiers sont vertueux, économiquement rentables pour les finances publiques et jusqu’alors très fortement créateurs d’emplois. Leur développement se fait au détriment du travail au noir. Grâce à une politique incitative (50% de réduction d’impôts, cotisations sociales forfaitaires, taux de TVA adapté…) les finances publiques engrangent un profit annuel net de 2,7 Mds €. Pourtant, les incessantes perspectives de changement règlementaire et la suppression du forfait ont, malgré les avertissements des professionnels, coûté aux finances publiques 500 M€ en 2013 et détruit près de 80 000 emplois. Nous savons qu’en cinq ans il serait pourtant possible de créer 100 000 emplois dans ce secteur à la condition notamment que les règles ne changent pas et que le gouvernement en fasse une annonce claire et nette. Nous appelons de nos vœux cette prise de conscience de nos gouvernants et l’espérons. Arrivera-t-elle ?

En conclusion, la réduction des dépenses publiques est un impératif, la restauration de la confiance une nécessité et la stabilité fiscale sur plusieurs années indispensable. Pratiquement, nous souhaitons que les entreprises et les pouvoirs publics puissent signer des contrats pluriannuels de stabilité avec naturellement des objectifs clairs et une feuille de route indiscutable. Ce sont des conditions nécessaires et incontournables à la relance économique de notre pays.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Sobiwan
- 22/10/2013 - 10:21
L'incurie incurable nous asphyxie
Je ne suis pas partisan, et je constate dans les faits et les effets que depuis plusieurs quinquennats se télescopent aujourd'hui.
Le gouvernement actuel, bien que nullissime nous sommes pratiquement tous proches de cet avis, ne fait que parer au plus pressé. Dans l'urgence rien de bon n'émerge. Ce n'est pas la bataille de l'emploi qu'il faut gagner ! C'est avant tout arrêter ces changements de fiscalité, législations etc. quasi hebdomadaires qui complexifient le mille feuilles du droit !!
Le pire c'est que ce n'est pas que pour les entreprises mais dans tous les domaines de notre société. Au moindre fait d'hiver (humour), on fait une nouvelle loi boule de neige.
Impossible d'avoir une visibilité... cela ne m'étonne pas que cela soit les TPE qui trinquent (cf. Défaillances d'entreprises à Octobre 2013, Altares).
Par contre ILS se gardent bien de se réformer au plus grand dam des caisses de NOTRE Etat.
Comme dit fentreti, ne soyez pas masochistes ! Emmurez la France, pays de l'investissement immobilier et de la rente. Pour le moment peu de risques et ça rapporte toujours autant voir plus que les 6% d'une PME industrielle bien gérée !
un_lecteur
- 22/10/2013 - 05:51
Entreprises françaises ?
Voir aujourd'hui dans les echos la proportion de fonds français dans les entreprises du CAC40: 26%.
En diminution, et à comparer avec le pourcentage de fonds US (33%) ou anglais (13%).
Entreprises "françaises" dont le capital est détenu en majorité par des étrangers, et dont production et chiffre d'affaire se font aussi de plus en plus à l'étranger.
MrFernand
- 22/10/2013 - 03:17
A part le CICE
qui ne profite qu'à de grosses entreprises, les PME francaises sont foulées aux pieds et leur taux de marge est le plus bas de l'Europe (28% !).
Les politiques aveuglés par leurs dogmes oublient qu'une entreprise qui ne gagne pas d'argent ne peut pas investir, donc ne peut pas créer d'emplois.
La réussite de l'entreprise, c'est d'abord du bons sens, rien de plus !