En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 9 heures 31 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 12 heures 48 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 16 heures 5 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 16 heures 38 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 20 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 21 heures 26 sec
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 11 heures 1 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 13 heures 38 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 15 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 16 heures 17 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 54 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 20 heures 26 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 20 heures 45 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 21 heures 8 min
© Historiatravel.com
Reconstitution de la bataille de Leipzig.
© Historiatravel.com
Reconstitution de la bataille de Leipzig.
Bicentenaire

Unité de l'Europe ? La bataille que les Allemands célèbrent en grande pompe et que les Français oublient totalement

Publié le 18 octobre 2013
La bataille de Leipzig fut le plus grand affrontement des temps modernes jusqu'à la Première Guerre mondiale. Il s'y est joué l'avenir politique de l'Europe.
Dimitri Casali, historien et directeur de collection, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques, notamment : Qui a gagné Waterloo ? Napoléon 2015 (6 mai 2015, Flammarion), L’Histoire de France de l’Ombre à la Lumière (Flammarion 2014),...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali, historien et directeur de collection, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques, notamment : Qui a gagné Waterloo ? Napoléon 2015 (6 mai 2015, Flammarion), L’Histoire de France de l’Ombre à la Lumière (Flammarion 2014),...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La bataille de Leipzig fut le plus grand affrontement des temps modernes jusqu'à la Première Guerre mondiale. Il s'y est joué l'avenir politique de l'Europe.

Célébrée Outre-Rhin le 18 octobre la bataille de Leipzig est passée à la postérité sous le nom de « la bataille des peuples », Die Völkerschlacht en allemand, ou bien « bataille des Nations » en France puisque plus de dix nations s’y affrontent, durant trois jours, du 16 au 19 octobre 1813.

C’est toute l’Europe qui est en arme contre Napoléon, rassemblant Russes, Prussiens, Autrichiens, Allemands et Suédois, 320 000 soldats coalisés affrontent 175 000 combattants français : le plus grand affrontement des temps modernes jusqu’à la Première Guerre mondiale... Pendant quatre jours, la Grande Armée de Napoléon tient tête à la coalition des monarchies européennes. La supériorité numérique des coalisés est écrasante et malgré une incroyable résistance française, l’Empereur ne peut empêcher la défaite provoquée par la trahison des troupes suédoises de Bernadotte et de la défection des divisons saxonnes en pleine bataille… Au soir du 19 octobre, on compte 100 000 hommes hors de combat. La défaite de Leipzig anéantit ses derniers espoirs.

Il s’agit là du moment crucial du reflux de la Révolution française et de ses idéaux après 20 ans de guerre contre la vieille Europe féodale. C’est le début de la fin du grand empire, la fin de la « Grande Nation » comme on appelait alors la France. Cette bataille est aussi « une sorte de jugement dernier où se venge le passé, où se mêlent les vivants et les morts, où apparaît ce qui était caché, la faiblesse du Grand Empire construit sur du prestige et des illusions. »  comme dit si bien le grand historien Jacques Bainville. Ce qui s’écroule aussi à Leipzig c’est  l’idée d’un « empire européen français ». Même si ce rêve survivra avec l’empire colonial, la vocation impériale de la France s’achève sur les rives de l’Elster. Désormais, elle n’en n’aura plus véritablement ni les moyens ni la capacité…

Enfin, cette défaite marque la fin de la carte allemande que Napoléon n’a pas su exploiter, qu’il a gâché, ivre d’ambition et de pouvoir. L’enjeu de cette gigantesque mêlée était pourtant l’équilibre européen. Cette bataille marque la défection des troupes allemandes alliées à Napoléon et leur ralliement à la Prusse, c’est-à-dire au principe d’une défense unitaire du sol allemand. C’est à Leipzig que naît le sentiment d’appartenance à une nation allemande. Guerre de libération de la nation allemande ou d’un patriotisme allemand créé par Napoléon et qui s’est retourné contre lui.

Mais quelle place conserve cette bataille titanesque dans les imaginaires collectifs français ? Si Napoléon est de plus en plus critiqué en France tout au long de son bicentenaire 1999-2015, et spécialement depuis 2001 avec la loi Taubira, l’influent hebdomadaire allemand « Der Spiegel » lui a consacré sa couverture.

Les Français, eux, oublient leur histoire et ne se souviennent même pas de l’invasion du territoire de 1814, conséquence de la défaite de Leipzig qui avait tant marqué les esprits de « trois générations » (Bainville)

Pourtant, c’est bien Napoléon qui jette les bases d’un système fédératif européen même si c’est une vision très centralisée de la construction communautaire, autour de la France et de Paris dont il faut faire la capitale de l’Occident. Mais, il entrevoit tout de même une Europe bâtie sur les acquis de 1789, sur la diffusion du Code Civil et délivrée du système féodal. Napoléon est pleinement conscient que l’Europe forme un espace particulier, avec son histoire, ses traditions et ses mœurs : « Une de mes plus grandes pensées avait été l’agglomération, la concentration des mêmes peuples géographiques qu’ont dissous, morcelés les révolutions et la politique. Ainsi, l’on compte en Europe, bien qu’épars, plus de trente millions de Français, quinze millions d’Espagnols, trente millions d’Allemands : j’eusse voulu faire de chacun de ces peuples un seul et même corps de nation… »

Napoléon l’a rêvé, il a failli la réussir mais il faut y croire plus que jamais. Un jour viendra où l’Europe déjà unie se donnera de véritables liens politiques. Dans le monde d’aujourd’hui, cette Europe forte parviendra à préserver le sentiment patriotique des différents peuples qui la composent. Napoléon reste bien le précurseur de l’Europe...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Equilibre
- 18/10/2013 - 13:37
La guerre, c'est l'empire et l'empire, c'est la guerre
Tant qu'un pays, ou une bande de neurocrates débiles aujourd'hui, voudra commander le continent, alors les divergences se feront jour, lentement, et la pseudo-unité finira par voler en éclat, d'une manière ou d'une autre, par les armes s'il le faut.
C'est ce qui se profile à terme, ici, en Europe, grâce à l'UE et au neuro. Seule une Europe des nations a une chance de réussir, et pourtant, je pense ses chances pas forcément énormes.
RBD
- 18/10/2013 - 13:02
précurseur ?
Cela flatte le sentiment national d'affirmer que Bonaparte est le précurseur, mais c'est oublier (à dessein) Charlemagne, Charles Quint...
Sinon oui, les programmes scolaires français, même jadis, évitaient toujours Leipzig et bien des défaites subies par les armées de l'Empire. Dans le contexte de la IIIe république, on préférait éviter d'évoquer une grande défaite française sur le sol allemand.
totor101
- 18/10/2013 - 11:49
histoire de France
il est bien connu que l'histoire de France (officielle) ne parle que des VICTOIRES !
c'est la même chose chez nos voisins.... donc il célèbrent nos DÉFAITES......