En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 1 heure 54 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 2 heures 51 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 15 heures 55 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 17 heures 42 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 21 heures 29 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 5 heures 14 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 15 heures 44 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 17 heures 10 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 18 heures 39 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 22 heures 4 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 1 jour 7 min
© Reuters
Les écarts de richesse en France apparaissent normaux, de 1 à 9, ce qui correspond à la moyenne historique.
© Reuters
Les écarts de richesse en France apparaissent normaux, de 1 à 9, ce qui correspond à la moyenne historique.
Les riches, entre fantasmes et réalité

Pourquoi l'obsession française sur les revenus des riches nous fait passer à côté du problème du poids croissant des rentiers

Publié le 17 octobre 2013
Affaire Bettencourt, feuilletons Bernard Arnault ou Gérard Depardieu : depuis un an, les "riches" font figure de bouc émissaire idéal aux problèmes économiques de la France. Au risque de détourner l’opinion publique d'autres catégories plus "gênantes" que sont les rentiers. Quatrième épisode de notre série "Les riches, entre fantasmes et réalité".
Bernard Zimmern est chef d’entreprise, polytechnicien et énarque. Il a fondé l’iFRAP en 1985 avec l’idée de créer le premier think tank privé français consacré à l’étude des politiques publiques. Il est l'auteur de plusieurs livres dont Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Zimmern
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Zimmern est chef d’entreprise, polytechnicien et énarque. Il a fondé l’iFRAP en 1985 avec l’idée de créer le premier think tank privé français consacré à l’étude des politiques publiques. Il est l'auteur de plusieurs livres dont Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Affaire Bettencourt, feuilletons Bernard Arnault ou Gérard Depardieu : depuis un an, les "riches" font figure de bouc émissaire idéal aux problèmes économiques de la France. Au risque de détourner l’opinion publique d'autres catégories plus "gênantes" que sont les rentiers. Quatrième épisode de notre série "Les riches, entre fantasmes et réalité".

Atlantico : Alors que l'opinion publique semble orienter ses griefs sur les riches, est-il bien pertinent de se focaliser sur cette catégorie de population ? L'origine de leur richesse est-elle "immorale", issue de rentes ou de privilèges ?

Bernard Zimmern : Depuis plus de 10 ans, une campagne s’organise pour essayer de faire croire que nos sociétés, à commencer par les USA, souffrent d’inégalités de fortune et de revenus. C’est absolument faux car lorsque l’on regarde attentivement les statistiques corrigées de l’âge, qui est le principal facteur de changement de revenu, des retraites, des transferts de sécurité sociale, ou des impôts, les écarts de richesse apparaissent finalement normaux, de 1 à 9, ce qui correspond à la moyenne historique.

Pour en savoir plus, retrouvez les autres articles de la série "Les riches, entre fantasmes et réalité" dans notre dossier spécial.

Plus grave, non seulement ces statistiques sont fausses, mais elles nous trompent également sur le profil-type des 1% les plus riches. Alors qu’on nous laisse penser qu’il s’agît le plus souvent de banquiers, de financiers ou de traders, les statistiques montrent au contraire qu’aux Etats-Unis, 75% des 1% les plus riches sont des gens qui détiennent un patrimoine de moins de 10 millions de dollars. En outre, 60% de ce patrimoine est généralement constitué d’une entreprise unique, très souvent créée par eux. De même, dans le classement annuel de Forbes, entre 2/3 et 3/4 des "lauréats" proviennent de la "new money", c’est-à-dire d’une fortune qu’ils ont eux-mêmes créés à partir de rien.

Laisser croire que les 1% les plus riches sont des rentiers est donc grave. Cela amène en effet à penser qu’il faudrait accroître les taxes qui pèsent sur eux en oubliant que ces 1% sont à l’origine de plus de la moitié des investissements industriels aux USA et en France. Les hausses d’ISF et autres taxes pénaliseraient les investissements de ces gens-là. Or il ne peut y avoir d’économie en expansion sans prises de risque de la part d’entrepreneurs, dont la grande majorité, rappelons-le, essuie des échecs. Ces idées fausses ne conduisent donc pas à moins d’inégalité mais en créent au contraire car on elles produisent du chômage.

Plutôt que les riches qui créent souvent de la richesse, les situations de rente ne sont-elles pas plus handicapantes pour notre modèle ? Qui sont ces "rentiers" dont on ne parle jamais et qui bénéficient d’avantages sociaux qu’ils ne perdront jamais ?

Lorsque l’on voit combien les charges sociales ont explosé ces dernières années, il est certain que beaucoup de personnes bénéficient de ces sommes. Il n’est pas si compliqué en France, en étant malin, de bénéficier d’avantages cumulés de la part des communes, des départements, des régions, et même de l’Etat. Ces fraudes peuvent parfois représenter jusqu’à plusieurs milliers voire dizaine de milliers d’euros par mois.

Quand ces aides sont méritées parce qu’elles correspondent à une situation familiale ou professionnelle difficile, il n’y a aucun problème. En revanche, je suis certain que tous les français seraient outrés d’apprendre que des jeunes en abusent pour faire le tour du monde au frais de la société.

Ne serait-il pas plus productif de se concentrer sur d'autres catégories de personnes bénéficiant d'acquis sociaux plus coûteux pour la société ? Quelles sont les réformes qui permettraient d’éviter ces abus ?

Il est impossible pour la Sécurité sociale de contrôler réellement les congés maladie ou le respect des jours de carences de tous les salariés par exemple. Une solution pour y remédier serait la fiscalisation de ces aides sociales. Sans forcément les taxer mais en obligeant en tout cas les organismes qui les distribuent à les déclarer à Bercy. Cela permettrait d’éviter de nombreux abus. C’est une proposition à la fois simple et sensée.

Mais le vrai problème français se situe plutôt du côté des entrepreneurs et de la création de richesse que de la chasse aux abus. Pour supporter la charge publique, si nous avons plus d’emploi, la dépense publique serait beaucoup plus supportable.

Dans quelle mesure peut-on alors considérer qu'il y ait de bons et de mauvais riches pour la société ?

Il est certain que les meilleurs riches sont ceux qui appartiennent à la "new money" et ont créé leur richesse par eux-mêmes. Quand ils arrivent vers les 60 ans, ils utilisent en effet leur fortune accumulée à créer des fondations et essayer d’aider leurs semblables. C’est cela la vocation des bons riches dans une société. Aux USA, ce phénomène est particulièrement remarquable : pratiquement tous les entrepreneurs devenus riches, à l’image de Bill Gates, le font, et ce, tant qu’ils sont encore en possession de leurs moyens physiques. Ils mettent ainsi leur imagination et leurs moyens au service de la collectivité. Dans une moindre mesure, les riches de la "old money", qui ont hérité de leur fortune font également profiter l’économie de leurs moyens en essayant le plus souvent de maintenir des entreprises familiales dans le tissus économique français. En revanche, je en sais pas ce qu’est un "mauvais riche" pour une société.

Propos recueillis par Pierre Havez

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Sceptique
- 18/10/2013 - 10:13
Le problème n'est pas là
Depuis pas mal d'années, les statistiques montrent que dans les pays développés, seuls les plus riches continuent à s'enrichir pendant que tous les autres voient leur pouvoir d'achat stagner ou régresser.
La création globale de richesses n'est pas illimitée, elle s'est même ralentie dans les pays développés à cause de la mondialisation et des délocalisations des activités productives que cela a entraîné.
Si tout le monde s'enrichissait, cela ne poserait aucun problème que les plus riches continuent à s'enrichir, mais théorie du ruissellement (trickle down economics) ne fonctionne pas, l'enrichissement des plus riches ne profite pas à tout le monde, c'est même le contraire actuellement, sauf pour ceux qui travaillent dans l'industrie du grand luxe.
Malgré les baisses d'impôts aux USA, l'ascenseur social y fonctionne encore moins bien que chez nous. Le fameux "rêve Américain" est illusoire, tout le monde ne peut pas devenir riche.
La réalité c'est que non seulement nous ne créons plus suffisamment de richesses, mais qu'en plus que leur répartition est de plus en plus inéquitable.
JanniV
- 18/10/2013 - 00:00
"L'argent des Français" du regretté Jacques Marseille
Dans "l'argent des Français", son dernier ouvrage publié quelques mois avant sa mort, le regretté Jacques Marseille a subtilement analysé le complexe des Français par rapport à l'argent .

Un exemple intéressant: le bouclier fiscal protège la veuve victime du syndrôme de l'Ile de Ré du poids excessif des taxes foncières et autres prélèvements incompressibles: mais il a été abrogé sous prétexte qu'il protégeait les riches...

Autre exemple: dans un débat sur les inégalités, il interroge ses étudiants ainsi: "préférez-vous gagner 50€ par mois dans un pays où le salaire maximal est de 100€, ou gagner 100€ par mois dans un pays où le salaire mensuel maximal est de1000€"? Et les abrutis gavés de refrains bobos de choisir le 1er pays....!
JanniV
- 17/10/2013 - 23:49
Timothy B. Smith: chercheur et analyste hors du commun
Statistiques:
Les 2/3 des versements de retraite vont à 1/3 des retraités.
Autrement dit 2/3 des retraités se partagent le tiers de fonds restants.
Plus de 50% des voitures neuves vendues en France sont achetées par les plus de 60 ans.
Idem pour les billets de train de 1è classe.
L'Etat est comme un monstre avec un bras long et un bras court: le bras long ratisse large et ramasse tout l'argent qu'il peut attraper, le bras court distribue à ceux qui sont le plus près de lui (suivez mon regard....)

Source: Timothy B. Smith, "La France injuste". Datant de 2006 et donc un peu ancienne à présent, cette analyse d'un économiste canadien publie une foule d'informations et de chiffres étonnants qu'on ne trouve jamais dans la presse française (qui n'a d'investigation que le nom autoproclamé).