En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Un pouvoir d’achat à géométrie variable

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 45 min 40 sec
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 2 heures 52 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 5 heures 27 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 21 heures 46 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 1 heure 16 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 1 heure 54 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 2 heures 24 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 3 heures 31 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 4 heures 30 sec
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 4 heures 34 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 5 heures 38 sec
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 5 heures 56 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 22 heures 13 min
© Reuters
"La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats."
© Reuters
"La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats."
Pas si simple

Victoire du FN à Brignoles : l'analyse des résultats montre que le front républicain n'est pas mort partout

Publié le 14 octobre 2013
Le candidat frontiste Laurent Lopez a remporté le scrutin des élections cantonales à Brignoles face à son adversaire UMP Catherine Delzers avec 53,43% des voix.
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat frontiste Laurent Lopez a remporté le scrutin des élections cantonales à Brignoles face à son adversaire UMP Catherine Delzers avec 53,43% des voix.

Avec 53,9% des suffrages exprimés, Laurent Lopez, candidat étiqueté Front national, a donc remporté l’élection cantonale partielle de Brignoles.  Le sursaut de mobilisation des électeurs observé d’un tour à l’autre – l’abstention a chuté de 66,7% à 52,1% en une semaine – n’a donc pas permis à la candidate UMP, Catherine Delzers, d’inverser la tendance qui se dessinait déjà au premier tour.

Brignoles n’est pas la France : d’un scrutin local isolé, il est toujours périlleux voire téméraire de tirer des enseignements nationaux. Toutefois, l’élection cantonale de Brignoles s’inscrit dans une série d’élections partielles. De cette série, au moins deux tendances se dégagent.

La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats. Alors que l’exécutif national enregistre des niveaux d’impopularité élevés et ne parvient pas à convaincre les Français de l’efficacité de son action, ce phénomène est particulièrement visible à gauche. En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un fait nouveau : les élections partielles sont rarement favorables aux candidats issus de la majorité en place au niveau national. Plus surprenant, l’UMP ne bénéficie pas des difficultés du camp adverse. Dans un contexte marqué par des taux d’abstention élevés, les pertes s’avèrent elles aussi non négligeables pour une droite encore convalescente depuis la défaite de Nicolas Sarkozy. Face à eux, les candidats du Front national s’en sortent mieux et peuvent fréquemment compter sur un électorat davantage mobilisé. Ce fut notamment le cas dans la 3e circonscription du Lot et Garonne en juin dernier. Alors qu’au premier tour le nombre de votant baissait de 14 500 électeurs par rapport à celui de 2012, le candidat du Front national enregistrait un gain de 796 voix. A Brignoles, avec un taux d’abstention quasiment supérieur de 5 points à celui de la partielle organisée 2012 et un candidat dissident d’extrême droite en lice, le FN ne perdait que 16 voix au premier tour.

Le front républicain ne suffit plus. Les trois dernières élections partielles ont toutes en commun un second tour du type duel UMP / FN. Ce qui frappe en premier lieu, et suscite beaucoup de commentaires, c’est la capacité des candidats frontistes à engranger de nouveaux soutiens d’un tour de scrutin à l’autre, avec des résultats de seconds tours se rapprochant de ceux obtenus à l’issue de duels gauche / droite.

S’il convenait de douter de la réalité du front républicain lors des législatives partielles de l’Oise (17 et 24 mars) et du Lot et Garonne (16 et 23 juin), la plus grande prudence dans les commentaires s’impose pour le cas de Brignoles. Paradoxalement, c’est à cette élection – la seule de ces trois élections partielles à se solder par l’élection du candidat frontiste – que le front républicain semble avoir le mieux fonctionné. Toutefois, le score de premier tour obtenu par le candidat frontiste (40,4%) et celui du candidat dissident d’extrême droite (9,1%) hypothéquaient sérieusement toute chance de victoire de la candidate UMP. Mais en recueillant 4301 suffrages exprimés au second tour, celle-ci triple ses voix en l’espace d’une semaine (coefficient de 3,07), lorsque celui-ci du FN n’engrange qu’un gain plus limité en proportion (coefficient de 1,85), d’ailleurs équivalent à celui observé dans l’Oise et le Lot et Garonne pour les candidats frontistes.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Pour cette raison, un enterrement de première classe pour le front républicain apparaît bien prématuré. Les contextes locaux, les personnalités en présence influent sur les comportements électoraux. De plus, le renouvellement des électorats d’un tour à l’autre d’autre doivent inciter chacun à la prudence. Si la configuration de second tour à Brignoles a pu inciter certains abstentionnistes à voter hier en faveur de la candidate UMP, la dynamique issue du premier tour en faveur du Front national a aussi, sans doute, renforcé la mobilisation des électeurs favorables aux idées défendues par le parti de Marine Le Pen. Il apparaît toutefois acquis que le front républicain ne suffit pas à faire barrage au Front national lorsque celui-ci part de haut. Rappelons qu’au premier tour à Brignoles, Laurent Lopez recueillait 40,4% des suffrages exprimés contre 20,8% pour Catherine Delzers.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
honnête citoyen
- 15/10/2013 - 20:05
Cher Glop Glop
Vous avez particulièrement raison.Le problème ce sont les politiques lénifiantes mise en place par le gouvernement.Tenez la réforme des rythmes scolaires est ce vraiment ce dont on a besoin?Il ne serait pas mieux de porter le fer sur la discipline quand on connait les problèmes que l'on a au collège comme au lycée: racket, esclave sexuelle pour une minorité agissante.Une heure de cours = une heure de discipline avec des petits caïds qui se retrouvent en terminale en lisant phonétique.
Augmentation des minimas sociaux comme le rmi et rsa de 10 % sur les cinq prochaines années, exonération de 20 milliard pour le grand patronat de cotisations sociales.Le smic (gens qui travaillent et qui depuis peu payent des impots) lui n'augmente pas.On marche sur la tête.200000 chances pour la France qui viennent grossir les listes d'attentes de la CAF, des offices HLM, CMU, etc..Sans oublier le regroupement familial avec des barbes et des burquas qui se multiplient en région lyonnaise.Qu'on ne me dise pas que je fantasme j'y habite.Au bout d'un moment la coupe est pleine et je préfère participer activement à un démocrature capable de résoudre les problèmes qu' être un élécteur d'une médiocratie.
cappucino
- 15/10/2013 - 03:07
Mais oui il est mort
Mort avec le PS. J'espère qu'il ne s'en relèvera pas.
vangog
- 14/10/2013 - 23:19
Sur BFM-télé, ce soir, notre ministre de l'Agriculture
Guillaume Guinot, commentant les pertes d'empois Bretons chez Doux, nous dit qu'il ne croit pas au protectionnisme intelligent!
Au fond de leur délire sur l'inversion des valeurs, on se demande si les socialos croient encore à l'intelligence?...