En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

04.

La modernisation de la flotte australienne de sous-marins : un enjeu géopolitique pour la France

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

07.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le fantôme d'Aziyade" de Pierrre Loti : quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vive la vie" de Thomas Labacher : helvétique, envoûtant et magique !

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk : un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 8 heures 57 min
light > Santé
Remède efficace
Coronavirus : Jackie Chan s’engage à donner un million de yuans pour la recherche d’un vaccin
il y a 10 heures 28 min
pépites > Politique
Campagne familiale
Elections municipales : Marie-Caroline Le Pen, la sœur aînée de Marine Le Pen, fait son retour en politique à Calais
il y a 13 heures 5 min
light > Sport
Un pas de plus dans la légende
Biathlon : Martin Fourcade remporte son onzième titre de champion du monde de l’individuel
il y a 13 heures 53 min
pépites > Politique
Rivalités
Affaire Griveaux : Christophe Castaner fait une allusion à la vie privée d’Olivier Faure et provoque l'indignation de l'opposition
il y a 15 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cas Richard Jewell" de Clint Eastwood : l'histoire vraie d'un héros ordinaire broyé par la machine étatique : un Clint Eastwood grand cru...

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Société
Hémiplégie techno

Séparatisme islamique : cette autre dimension du défi qu’oublie Emmanuel Macron

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Europe
Recomposition politique

Ce vote Sinn Féin irlandais qui devrait réveiller l’Europe

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Français, Le monde vous regarde" de Jean-Christophe Notin : 32 ambassadeurs en poste en France répondent à de nombreuses questions lapidaires, trop de langue de bois, aucun commentaire après les réponses. Aurait pu mieux faire !

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Thérapie de groupe, tome 1. L’étoile qui danse" de Manu Larcenet : l’angoisse de la page blanche ? Une porte ouverte à tous les délires créatifs ?

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 18 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 32 min
pépites > Justice
Dommages et intérêts
L'Assemblée nationale va réclamer plus d'un million d'euros dans le cadre du procès Fillon
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Défense
Contrat

La modernisation de la flotte australienne de sous-marins : un enjeu géopolitique pour la France

il y a 13 heures 36 min
pépites > Justice
Enquête de déontologie
Affaire Griveaux : Juan Branco a renoncé à défendre Piotr Pavlenski, suite à la demande du bâtonnier de Paris
il y a 14 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les "anonymes" de la Résistance en France, 1940-1942. Motivations et engagements de la première heure" de Limore Yagil : la Résistance avait commencé bien avant l’appel du 18 juin, une salutaire analyse pour l’honneur des Français

il y a 16 heures 35 min
pépites > Politique
Campagne électorale
Elections municipales à Paris : Rachida Dati devance Anne Hidalgo pour la première fois, selon un nouveau sondage
il y a 17 heures 17 min
pépite vidéo > Environnement
Une page se tourne
Le premier réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française, sera arrêté samedi
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Sport
Haaland fait chuter Paris

Dortmund/PSG: 2/1 Paris passe au travers

il y a 20 heures 14 min
© Reuters
"La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats."
© Reuters
"La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats."
Pas si simple

Victoire du FN à Brignoles : l'analyse des résultats montre que le front républicain n'est pas mort partout

Publié le 14 octobre 2013
Le candidat frontiste Laurent Lopez a remporté le scrutin des élections cantonales à Brignoles face à son adversaire UMP Catherine Delzers avec 53,43% des voix.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat frontiste Laurent Lopez a remporté le scrutin des élections cantonales à Brignoles face à son adversaire UMP Catherine Delzers avec 53,43% des voix.

Avec 53,9% des suffrages exprimés, Laurent Lopez, candidat étiqueté Front national, a donc remporté l’élection cantonale partielle de Brignoles.  Le sursaut de mobilisation des électeurs observé d’un tour à l’autre – l’abstention a chuté de 66,7% à 52,1% en une semaine – n’a donc pas permis à la candidate UMP, Catherine Delzers, d’inverser la tendance qui se dessinait déjà au premier tour.

Brignoles n’est pas la France : d’un scrutin local isolé, il est toujours périlleux voire téméraire de tirer des enseignements nationaux. Toutefois, l’élection cantonale de Brignoles s’inscrit dans une série d’élections partielles. De cette série, au moins deux tendances se dégagent.

La gauche et dans une moindre mesure la droite modérée peinent à mobiliser les électeurs en faveur de leurs candidats. Alors que l’exécutif national enregistre des niveaux d’impopularité élevés et ne parvient pas à convaincre les Français de l’efficacité de son action, ce phénomène est particulièrement visible à gauche. En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un fait nouveau : les élections partielles sont rarement favorables aux candidats issus de la majorité en place au niveau national. Plus surprenant, l’UMP ne bénéficie pas des difficultés du camp adverse. Dans un contexte marqué par des taux d’abstention élevés, les pertes s’avèrent elles aussi non négligeables pour une droite encore convalescente depuis la défaite de Nicolas Sarkozy. Face à eux, les candidats du Front national s’en sortent mieux et peuvent fréquemment compter sur un électorat davantage mobilisé. Ce fut notamment le cas dans la 3e circonscription du Lot et Garonne en juin dernier. Alors qu’au premier tour le nombre de votant baissait de 14 500 électeurs par rapport à celui de 2012, le candidat du Front national enregistrait un gain de 796 voix. A Brignoles, avec un taux d’abstention quasiment supérieur de 5 points à celui de la partielle organisée 2012 et un candidat dissident d’extrême droite en lice, le FN ne perdait que 16 voix au premier tour.

Le front républicain ne suffit plus. Les trois dernières élections partielles ont toutes en commun un second tour du type duel UMP / FN. Ce qui frappe en premier lieu, et suscite beaucoup de commentaires, c’est la capacité des candidats frontistes à engranger de nouveaux soutiens d’un tour de scrutin à l’autre, avec des résultats de seconds tours se rapprochant de ceux obtenus à l’issue de duels gauche / droite.

S’il convenait de douter de la réalité du front républicain lors des législatives partielles de l’Oise (17 et 24 mars) et du Lot et Garonne (16 et 23 juin), la plus grande prudence dans les commentaires s’impose pour le cas de Brignoles. Paradoxalement, c’est à cette élection – la seule de ces trois élections partielles à se solder par l’élection du candidat frontiste – que le front républicain semble avoir le mieux fonctionné. Toutefois, le score de premier tour obtenu par le candidat frontiste (40,4%) et celui du candidat dissident d’extrême droite (9,1%) hypothéquaient sérieusement toute chance de victoire de la candidate UMP. Mais en recueillant 4301 suffrages exprimés au second tour, celle-ci triple ses voix en l’espace d’une semaine (coefficient de 3,07), lorsque celui-ci du FN n’engrange qu’un gain plus limité en proportion (coefficient de 1,85), d’ailleurs équivalent à celui observé dans l’Oise et le Lot et Garonne pour les candidats frontistes.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Pour cette raison, un enterrement de première classe pour le front républicain apparaît bien prématuré. Les contextes locaux, les personnalités en présence influent sur les comportements électoraux. De plus, le renouvellement des électorats d’un tour à l’autre d’autre doivent inciter chacun à la prudence. Si la configuration de second tour à Brignoles a pu inciter certains abstentionnistes à voter hier en faveur de la candidate UMP, la dynamique issue du premier tour en faveur du Front national a aussi, sans doute, renforcé la mobilisation des électeurs favorables aux idées défendues par le parti de Marine Le Pen. Il apparaît toutefois acquis que le front républicain ne suffit pas à faire barrage au Front national lorsque celui-ci part de haut. Rappelons qu’au premier tour à Brignoles, Laurent Lopez recueillait 40,4% des suffrages exprimés contre 20,8% pour Catherine Delzers.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

04.

La modernisation de la flotte australienne de sous-marins : un enjeu géopolitique pour la France

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

07.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
honnête citoyen
- 15/10/2013 - 20:05
Cher Glop Glop
Vous avez particulièrement raison.Le problème ce sont les politiques lénifiantes mise en place par le gouvernement.Tenez la réforme des rythmes scolaires est ce vraiment ce dont on a besoin?Il ne serait pas mieux de porter le fer sur la discipline quand on connait les problèmes que l'on a au collège comme au lycée: racket, esclave sexuelle pour une minorité agissante.Une heure de cours = une heure de discipline avec des petits caïds qui se retrouvent en terminale en lisant phonétique.
Augmentation des minimas sociaux comme le rmi et rsa de 10 % sur les cinq prochaines années, exonération de 20 milliard pour le grand patronat de cotisations sociales.Le smic (gens qui travaillent et qui depuis peu payent des impots) lui n'augmente pas.On marche sur la tête.200000 chances pour la France qui viennent grossir les listes d'attentes de la CAF, des offices HLM, CMU, etc..Sans oublier le regroupement familial avec des barbes et des burquas qui se multiplient en région lyonnaise.Qu'on ne me dise pas que je fantasme j'y habite.Au bout d'un moment la coupe est pleine et je préfère participer activement à un démocrature capable de résoudre les problèmes qu' être un élécteur d'une médiocratie.
cappucino
- 15/10/2013 - 03:07
Mais oui il est mort
Mort avec le PS. J'espère qu'il ne s'en relèvera pas.
vangog
- 14/10/2013 - 23:19
Sur BFM-télé, ce soir, notre ministre de l'Agriculture
Guillaume Guinot, commentant les pertes d'empois Bretons chez Doux, nous dit qu'il ne croit pas au protectionnisme intelligent!
Au fond de leur délire sur l'inversion des valeurs, on se demande si les socialos croient encore à l'intelligence?...