En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

07.

Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

03.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 23 min 7 sec
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 58 min 45 sec
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 2 heures 44 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 17 heures 22 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 18 heures 34 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 22 heures 53 min
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 23 heures 22 min
pépite vidéo > Santé
Chemin de traverse
La Suède toujours réticente à imposer le port du masque
il y a 1 jour 26 min
décryptage > France
Loi bioéthique

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 38 min 48 sec
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 2 heures 58 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 17 heures 38 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 19 heures 46 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 23 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Bug dans la politique environnementale : les leçons de la crise de la betterave
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Litté-confiné

Joseph Macé-Scaron : « Avec le Coronavirus, la mort nous a rendu une part de nous-mêmes que nous avions perdue de vue »

il y a 1 jour 1 heure
Ça pousse !

Verts : l'effet de souffle de Fukushima

Publié le 28 avril 2011
Les Grünen (Verts allemands) devancent pour la première fois dans les sondages les socio-démocrates du SPD en cas d’élections législatives. Une poussée écologiste en partie liée au débat sur le nucléaire ravivé par la catastrophe japonaise de Fukushima. Depuis, les Grünen s'imposent dans le paysage politique allemand au point de séduire jusqu'aux électeurs conservateurs de la CDU.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Grünen (Verts allemands) devancent pour la première fois dans les sondages les socio-démocrates du SPD en cas d’élections législatives. Une poussée écologiste en partie liée au débat sur le nucléaire ravivé par la catastrophe japonaise de Fukushima. Depuis, les Grünen s'imposent dans le paysage politique allemand au point de séduire jusqu'aux électeurs conservateurs de la CDU.

Dans un récent sondage de l’institut Enmid, les Grünen (Verts allemands) seraient crédités de 24 % d’intention de vote en cas d’élections législatives, devançant pour la première fois le SPD (23 %) dans un sondage national. Cette poussée écologiste n’est bien sûr pas sans lien avec le très vif regain du débat sur le nucléaire en Allemagne, consécutif à la catastrophe de Fukushima. Ce sujet est bien plus au centre des discussions politiques qu’en France et il semble bien que les écologistes soient parvenus à imposer leurs vues à l’ensemble du monde politique car même Angela Merkel se déclare aujourd’hui en faveur d’une sortie rapide du nucléaire.

Percée des Grünen lors des élections régionales

Cette dynamique positive pour les Grünen s’est d’ailleurs traduite dans les trois élections régionales qui ont eu lieu le 20 mars dernier. Ils ont en effet atteint le niveau historique de 24,2 % des voix dans le très conservateur Bade-Württemberg (en progression de 12,5 points), 15,4 % en Rhénanie-Palatinat (+10,8 points) et 7,1 % (mais néanmoins en progrès de 3,6 points) en Saxe-Anhalt, où le parti post-communiste Die Linke reste très influent (23,7 % des voix) et occupe toute une partie de l’espace politique à gauche. En Rhénanie-Palatinat comme en Saxe-Anhalt, les Grünen sont donc de nouveau représentés au Landtag (Parlement régional) en franchissant la barre des 5 %, ce qui ne leur était pas arrivé depuis 1994 en Saxe-Anhalt.

La percée des écologistes dans le Bade-Württemberg est historique à plus d’un titre. D’une part, jamais les Grünen n’avaient atteint un tel score dans ce Land, d’autre part, ils devancent le SPD et enfin, cette très forte progression permet à la coalition rot-grün (rouge/verte, c'est-à-dire sociaux-démocrates et écologistes) de l’emporter dans un Land acquis à la droite depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est donc un écologiste (ceci constituant là aussi une première), Winfried Kretschmann qui devrait devenir ministre-président du Land de Bade-Württemberg.

Un séisme politique favorisé par la question du nucléaire

Comme l’indique l’institut Forschungsgruppe Wahlen E.V, ce séisme politique est dû pour partie à des considérations locales : une forte dégradation de l’image de la coalition CDU/FDP et de son Président sortant et un bilan gouvernemental assez maigre ont nourri une forte volonté d’alternance. 57 % des personnes interviewées indiquaient ainsi avant le vote qu’elles souhaitaient voir une nouvelle coalition au pouvoir. Mais ce souhait de changement a encore été renforcé par les prises de position alambiquées du gouvernement sur le nucléaire. Après avoir racheté au prix fort à l’automne la participation d’EDF dans l’électricien local EnBW, exploitant deux centrales nucléaires dans la région, et avoir ardemment plaidé pour cette filière, le gouvernement local a dû se ranger à l’annonce d’Angela Merkel d’un moratoire sur la prolongation de l’activité des centrales jusqu’en 2035, annonce intervenue après l’accident de Fukushima, qui a beaucoup troublé outre-Rhin. Ainsi, d’après le « Politbarometer » de la chaîne ZDF, 60 % des Allemands souhaitaient qu’on arrête le plus rapidement possible l’exploitation des centrales nucléaires et 70 % estimaient possible qu’une telle catastrophe se produise en Allemagne (sondage Infrastest). Mais cette volte-face de Berlin et de Stuttgart a été interprétée comme une manœuvre politicienne par 67 % des habitants du Land. Et si dans cette région conservatrice, 43 % des électeurs [1] estimaient que la CDU était la plus compétente en matière économique (contre 20 % pour le SPD et 4 % seulement pour les Grünen), sur la question centrale du nucléaire, 53 % se disaient proches des écologistes, ce parti s’assurant ainsi une très forte prime de crédibilité sur le thème décisif (11 % au SPD et 18 % à la CDU).  Dans le Land voisin de Rhénanie-Palatinat, les Verts étaient également jugés les plus compétents sur la question du nucléaire mais de manière un peu moins importante (44 % contre 53 % en Bade-Württemberg) et surtout ce sujet n’arrivait qu’en troisième position des priorités alors qu’il était en tête des préoccupations en Bade-Württemberg.   

Un électorat aisé et éduqué

Bien positionné sur le thème central de la campagne, les Grünen allaient pouvoir défaire la coalition CDU/FDP dans son bastion et élargir très fortement leur assise électorale dans ce Land conservateur. Ainsi par exemple avec 27 % des voix parmi les chefs d’entreprise et les indépendants (en progression de 16 points dans cette catégorie), ils ont obtenu un score trois fois supérieur aux libéraux du FDP (9 %, - 10 points) habituellement assez implanté dans cette catégorie. Et si les Grünen obtiennent assez classiquement leurs meilleurs résultats dans les franges les plus éduquées de l’électorat, les scores sont impressionnants : 36 % parmi les diplômés du supérieur contre 31 % à la CDU et 20 % au SPD. C’est d’ailleurs dans les villes universitaires ou abritant de nombreux diplômés que les écologistes allaient enregistrer leurs meilleurs résultats : 42,5 % dans la première circonscription de Stuttgart, 39,9 % dans la seconde de Freiburg, 36,7 % à Heidbelberg ou bien encore 32,1 % à Tübingen. Mais comme le montre le tableau suivant, les écologistes sont également parvenus à atteindre des niveaux significatifs dans les fiefs conservateurs [2].

Une personnalité comme Boris Palmer [1], maire de Tübingen, incarne bien le positionnement réaliste et pragmatique adopté par les Grünen dans les communes aisées du sud de l’Allemagne, positionnement qui a su séduire toute une partie de la clientèle traditionnelle de la CDU au nom notamment de la défense du cadre de vie. Il est d’ailleurs intéressant de noter que le second enjeu de ces élections régionales en Bade-Württemberg concernait précisément un enjeu d’aménagement. Baptisé « Stuttgart 21 », un gigantesque projet de réfection de la gare centrale de Stuttgart porté par le gouvernement régional sortant a engendré de très importantes mobilisations et a suscité de vifs débats dans toute l’Allemagne. A l’instar par exemple des manifestations et des occupations de site pour protester contre l’agrandissement de l’aéroport de Francfort au début des années 80, les Verts locaux ont également su capitaliser, parallèlement à leur engagement anti-nucléaire, sur ce climat d’opinion très porteur pour fortement progresser dans les urnes au point de parvenir à conquérir la présidence d’un des Länder économiquement les plus prospères et berceau de bon nombre de géants industriels allemands comme Daimler, Porsche ou bien encore Liebherr.      

 

Jérôme Fourquet pour l'IFOP

 

[1] Sondage Forschungsgruppe Wahlen.

[2] A noter également les scores significatifs atteints dans les circonscriptions de Karlsruhe (30 %) et d’Heilbronn (21,5 %) abritant les deux centrales nucléaires en activité celle de Philippsburg et celle de Neckarwestheim. 

[3] Cf par exemple « Boris Palmer, le Vert de lance » in Libération le 28/03/201

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
caod4444
- 30/04/2011 - 09:44
Sheldon ça doit être un pb de libre arbitre je pense ...
Si on veut aller vite en voiture, voir acheter une grosse berline c'est notre décision. Le nucléaire je ne me rappelle pas du dernier referendum à ce sujet ? De toute façon même s'il était perdu il nous ferait le coup du Traité de lisbonne alors ...
quesako
- 29/04/2011 - 00:44
Les morts sur la route font moins recette !
Bizarre notre civilisation qui accepte des milliers de morts sur les routes et qui se mobillise, tous fantasmes sécuritaires dehors, contre d'éventuelles potentielles victimes.
Pourquoi les verts allemands qui viennent de remporter le land des grosses berlines ne met pas en place de suite une limitation des vitesses et un plan "sortir de la voiture" ?