En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

07.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 5 min 10 sec
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 1 heure 13 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 2 heures 52 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 4 heures 8 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 4 heures 15 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Economie
Début de renaissance italienne

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

il y a 4 heures 42 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 9 min 42 sec
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 1 heure 30 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 2 heures 3 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 2 heures 44 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 3 heures 51 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 4 heures 41 min
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 20 heures 8 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 20 heures 51 min
© Reuters
Bernard Tapie.
© Reuters
Bernard Tapie.
Mauvais calcul

Pourquoi l'acharnement du gouvernement dans l'affaire Tapie pourrait bien finir par nous coûter plus cher que ce que nous avons d'ores et déjà payé en indemnités

Publié le 03 octobre 2013
Nouveau rebondissement dans l'affaire Tapie. L’État attaque l'homme d'affaires. Mais cette décision prise au nom de la morale pourrait se révéler coûteuse pour le contribuable.
Romain Dupeyré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Romain Dupeyré est associé au cabinet BOPS, avocat aux barreaux de Paris et New York et co-auteur de l’ouvrage « Règles et pratiques du droit français de l’arbitrage » aux éditions Lextenso. Son compte Twitter : @romaindupeyre 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nouveau rebondissement dans l'affaire Tapie. L’État attaque l'homme d'affaires. Mais cette décision prise au nom de la morale pourrait se révéler coûteuse pour le contribuable.

Atlantico : Par le biais du Consortium de Réalisation, l'État attaque l'homme d'affaires pour faute au civil et souhaite obtenir réparation après l'arbitrage qui lui a accordé plus de 400 millions d'euros. S'il obtient gain de cause, quel montant l'Etat peut-il espérer percevoir en net ?

Romain Dupeyré : Pour obtenir gain de cause devant le juge civil, l’État doit apporter la preuve que les personnes visées (Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne et M. Pierre Estoup) ont commis une faute qui a conduit à obtenir, dans le cadre de l’arbitrage, une décision qui n’aurait pas été adoptée dans le cas contraire. Si l’Etat, via le CDR, peut apporter cette preuve, il pourra obtenir le remboursement de l’intégralité de son préjudice. Il ressort de récents articles que l’Etat réclame un montant de 400 millions d’euros, qu’il considère être le montant indument payé dans le cadre de l’arbitrage.

Le calcul est sans doute plus compliqué que cela puisque Bernard Tapie a, en réalité, personnellement touché 180 m€ et que l’Etat a récupéré une partie des 400 m€ sous forme d’impôt. Il faudra également que l’Etat apporte la preuve qu’en l’absence de la faute alléguée, Bernard Tapie n’aurait rien obtenu ou obtenu une somme inférieure du tribunal arbitral, ce qui suppose de démontrer que le Crédit Lyonnais ne s’est pas rendu coupable du portage dénoncé. Le montant exact du préjudice reste donc « à parfaire ». La procédure civile sera sans doute très longue car elle dépend de l’aboutissement de la procédure pénale.

Si on compte le montant des frais de justice, l’État peut-il vraiment être bénéficiaire dans cette opération ?

En France, les frais de justice ne sont pas considérables au point de remettre en cause l’intérêt financier d’une telle action. Dans les affaires les plus importantes et les plus délicates, les frais de justice (frais d’avocat, dépens…) représentent au maximum quelques millions d’euros, qu’il faut mettre en balance avec le montant de la somme réclamée, qui est très importante (400m€).

Cette décision prise au nom de la justice risque-t-elle finalement d'être coûteuse pour le contribuable ?

Le fait d’ouvrir un nouveau front judiciaire a nécessairement un coût, qui reste toutefois modéré au regard des enjeux. Une autre question se pose toutefois : la multiplication de ces procédures n’expose-t-elle pas l’Etat à un risque pour l’avenir ? Bernard Tapie ne demandera-t-il pas à nouveau des dommages et intérêts pour préjudice moral si toutes ces procédures très médiatiques échouent ?


L'arbitrage n'était-il pas finalement la solution la plus adaptée dans ce dossier ?

L’arbitrage présentait de nombreux avantages dans le cadre de cette affaire. Il permettait de centraliser devant trois personnalités choisies par les parties des procédures qui étaient pendantes devant de nombreuses juridictions depuis des années. Ces trois arbitres pouvaient accorder le temps nécessaire pour analyser ce volumineux dossier et rendre une décision définitive dans un délai raisonnable. Il existait donc des raisons objectives pour que le CDR ait recours à l’arbitrage dans cette affaire (comme il l’a fait dans 7 autres affaires depuis sa création).

Au-delà du principe même du recours à l’arbitrage, qui se justifie à de nombreux égards, il convient de s’interroger sur les modalités selon lesquelles la procédure d’arbitrage s’est déroulée. Reste donc à faire toute la lumière sur les conditions dans lesquelles cet arbitrage a été conduit et s’assurer que l’intégrité du processus n’a pas été affectée par une entente entre l’une des parties et l’un des arbitres, ce qui est formellement prohibé. L’ensemble des protagonistes est cependant présumé innocent à ce stade.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lsga
- 04/10/2013 - 13:58
Le trafic d'influence doit être durement puni
Sarkozy, comme Berlusconi, a considérablement abusé de son pouvoir pour favoriser quelques amis.
 
On a tous en tête la manière honteuse dont il a truqué le marché de la téléphonie mobile pour empêcher Free de casser les prix et pour favoriser Bouygues.
 
On se souvient aussi que le premier décret présidentiel signé de sa main consistait à modifier la loi sur les machines à sou, et ce de manière à avantager Partouche ( ami de longue date, qui a financé sa campagne ), au détriment de ses concurrents.
 
On a aussi en tête le trucage du marché des sondages, qui lui a permis d'enrichir énormément un de ses amis avec l'argent de l'Elysée.
 
Les exemples ne manquent pas. La politique de Sarkozy n'a pas été libéral, ni gauliste, ni Keynésienne. La politique de Sarkozy a été mafieuse, comme celle de Berlusconi.
 
C'est une véritable honte pour la France, une honte qui nous a coûté plus de 600 Milliards d'euros. Puisse l'affaire Tapis servir d'exemple, que plus jamais aucun président de la République se permette à ce point de faire tapiner Marianne.
ABCD
- 04/10/2013 - 13:46
Un fort en thème nous est né.
@Aristoc
Vous voulez substituer votre don de double vue au mien ? Vous voyez mieux que moi dans l'avenir ?
Une idée sur les résultats du loto de demain?
La seule chance de gagner contre Tapie, serait d'appliquer la stratégie maffieuse bien française du Tout-Etat-Voyou, où tout ce qui dépend du personnel payé de près ou de loin par l'Etat (comme les juges, les gens de Bercy, les politicards), se liguerait contre un salaud-d’escroc-du-privé, pour lui reprendre les quelques millions qu’il a réussi à arracher DE FORCE audit Tout-Etat-Voyou, exploit suffisamment rare pour faire tâche et créer un très fâcheux précédent.
Tapie n’a plus de ticket d’entrée à la soupe populaire Bobo réservée à la Nomenklatura UMPS (c’est-à-dire les ors des Palais financés par le contribuable). Sa cagnotte qu’il ne partage avec personne est trop grosse comparée à celle de la majorité des membres de la Nomenklatura, et de plus, sa provenance est la preuve d’une longue série de gravissimes dysfonctionnements de l’Etat. Pour la Nomenklatura, le pire fut l’impossibilité finale d’empêcher une hémorragie de 180 M en faveur d’un simple particulier (qu’il ait raison ou non, est hors-sujet pour eux).
gliocyte
- 04/10/2013 - 07:02
@Aristoc
Qui, depuis qu'il est nommé, ne cesse de dire que tout ce qui est venait de Sarkosy était injuste et mauvais? Qui, n'a eu de cesse que de défaire tout ce qu'il y avait eu de bon parce cela avait été instauré sous Sarkosy? Qui, bien qu'il soit aux commandes depuis bientôt 1 an et demi continue à dire que tout est de la faute de Sarko? Quelle mesure concrète a t-elle été prise qui pourrait plaider en faveur de FH?
Vous êtes un adepte des deux poids, deux mesures, le label de ce gouvernement.
Et pour vous justifier, vous vous targuez d'être un être qui raisonne, contrairement au reste des commentateurs. Permettez-moi de vous dire que ce n'est pas de raison dont vous faites preuve mais d'entêtement. Si FH est votre gourou, ce n'est pas le nôtre.