En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 7 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 12 heures 20 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 17 heures 31 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 18 heures 14 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 22 heures 56 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 9 heures 25 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 17 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 18 heures 28 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 19 heures 32 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 20 heures 18 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 21 heures 37 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 22 heures 35 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 16 heures
© Flickr
Il est urgent de défendre les PME.
© Flickr
Il est urgent de défendre les PME.
Fratricide

Pourquoi il est urgent de défendre les PME contre les pratiques de certains grands groupes

Publié le 30 septembre 2013
La France est le théâtre d'un affrontement, bien trop souvent passé sous silence, entre les grands groupes et les PME, qui va même parfois jusqu'au racket du crédit d’impôt des secondes par les premiers. Une logique hiérarchique et conservatrice qui entretient l'immobilisme économique.
Frédéric Fréry est professeur à ESCP Europe où il dirige le European Executive MBA.Il est membre de l'équipe académique de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité I7.Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont Stratégique, le manuel...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Fréry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Fréry est professeur à ESCP Europe où il dirige le European Executive MBA.Il est membre de l'équipe académique de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité I7.Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont Stratégique, le manuel...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est le théâtre d'un affrontement, bien trop souvent passé sous silence, entre les grands groupes et les PME, qui va même parfois jusqu'au racket du crédit d’impôt des secondes par les premiers. Une logique hiérarchique et conservatrice qui entretient l'immobilisme économique.

En France peut-être encore plus qu’ailleurs, les PME et les grands groupes vivent dans des univers parallèles. Les unes, souvent familiales, peinent à investir, ont une rentabilité inférieure à la moyenne de leurs homologues européennes, hésitent à s’internationaliser, et payent les charges qui leur échoient. Les autres, cotés en Bourse, incarnent la globalisation (parmi les 500 plus grosses entreprises mondiales, on compte 32 entreprises françaises, soit autant que d’allemandes), affichent pour la plupart des bénéfices record, et excellent dans l’optimisation fiscale.

Lorsque ces deux univers se rencontrent, c’est parfois pour le meilleur (un grand groupe rachète une PME innovante ou cède une de ses filiales à ses salariés), mais aussi pour le pire. Lorsqu’un grand donneur d’ordres cherche un gain de rentabilité, il n’hésite pas à pressurer ses fournisseurs. Si nos géants industriels s’enorgueillissent de leurs usines en flux tendus, c’est souvent après avoir externalisé leurs stocks auprès de leurs sous-traitants. Récemment, la révélation d’une forme de racket au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) a encore ravivé cette défiance : plusieurs grands comptes auraient exigé de leurs petits fournisseurs qu’ils leurs reversent sous forme de ristourne le crédit d’impôt auquel ils avaient droit. Face au pouvoir de négociation d’un grand groupe, la plupart des PME ne peuvent que se soumettre.

Cette dichotomie est elle irréversible ? Parmi nos gloires du CAC40, il est de bon ton d’être centenaire : douze d’entre elles sont nées avant 1900 (la plus vieille étant Saint-Gobain, fondée en 1665) et aucune n’est née après 1990. En France, à de très rares exceptions près comme Iliad – la maison mère de Free –, s’intéresser aux grandes entreprises, c’est se spécialiser en gériatrie. La situation est tout autre aux États-Unis. Si l’on compare la liste des 100 plus grosses entreprises américaines établie en 1966 avec celle de 2006, il apparaît que 66 d’entre elles n’existent plus, que 15 ne font plus partie de la liste, et que seules 19 y figurent encore. En France, vieux pays paysan, la stabilité règne : les petites entreprises sont supposées rester petites et les grandes sont supposées rester grandes. Les élites des grands corps ne s’éloignent jamais des prébendes des grands groupes, et laissent aux petits patrons leur quotidien besogneux. Les quelques-ceux qui réussissent seront traités en parvenus.

Dans nos gouvernements successifs, il ne manque jamais un ministre créatif pour suggérer que si chacune de nos PME recrutait un seul salarié supplémentaire, nous mettrions mathématiquement fin au chômage sans contester les hiérarchies. Aux États-Unis, la logique est tout autre : il s’agit de faire en sorte qu’une PME sur 10 000 recrute 10 000 salariés, en un mot qu’une petite devienne grande et bouleverse ainsi l’ordre établi.

Dans leurs rêves les plus audacieux, mes élèves entrepreneurs français imaginent qu’ils auront peut-être un jour 500 collaborateurs. Mes élèves entrepreneurs américains envisagent lucidement d’en avoir 50 000. Ce n’est pas une chimère : Amazon, fondé en 1993, compte déjà 100 000 salariés. Renault, fondé un siècle plus tôt, n’en compte que 127 000.

L’essentiel n’est pas la pérennité des grandes entreprises, source d’inerties et de conservatismes, mais bien le dynamisme de l’économie, dont les PME sont le bouillonnant creuset.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ilmryn
- 01/10/2013 - 00:41
@vangog - d'accord
vangog - "C'est dans ce sens que ces grandes entreprises possèdent une avantage compétitif par rapport aux PME, conféré grâce à cette optimisation fiscale et sociale."

Tout à fait d'accord et ce n'est pas le seul avantage: ces grands groupes ont de puissant lobby dans toutes les couches de l'état. Mais LE problème ce n'est pas que ces entreprises soient avantagées mais que les autres soient détruites légalement et fiscalement.
.
L'autre problème c'est que l'état veuille régler les moindres détails, du moment qu'il y a des indulgences et des privilèges il se trouve toujours des gens pour les acheter et les vendre. La seule parade à cet état de fait millénaire c'est un état plus libéral qui n'a vocation qu'au régalien.
vangog
- 30/09/2013 - 23:42
Vous ne m'avez pas compris Limryn, mais je me
suis certainement mal exprimé:
L'avantage qu'ont les grandes entreprises sur le PME françaises, c'est de pouvoir délocaliser leur appareil de production, ou leurs sièges financiers dans certains pays plus accueillants, afin d'échapper à l'enfer fiscal et social français.
C'est dans ce sens que ces grandes entreprises possèdent une avantage compétitif par rapport aux PME, conféré grâce à cette optimisation fiscale et sociale.
En outre, plus les grands groupes optimisent fiscalement et socialement, plus les PME restent les seules à supporter le gros des charges françaises:
C'est le serpent socialiste qui se mord la queue!....
Ilmryn
- 30/09/2013 - 22:09
vangog - décidement :)
@vangog: "ils multiplient les mesures anti-patriotiques d'optimisation fiscale et sociale"
.
Il n'y a que trois pays qui taxent plus que la France au monde, ton patriotisme il coute combien ? 70%, 100% ? "Tout dans l'état rien en dehors" comme disait Mussolini ?
.
En fait, chaque euro qui échappe à l'état va dans l'économie réelle et pas dans les innombrables privilèges que s'octroient les élites, leurs amis et leurs clients sur le dos du reste de la population.
.
La patrie c'est le peuple, pas l'état.