En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 2 heures 40 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 3 heures 48 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 5 heures 23 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 6 heures 45 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 11 heures 39 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 3 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 4 heures 5 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 6 heures 3 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 8 heures 24 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 9 heures 45 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 12 heures 6 min
© Reuters
Hassan Rohani s'est entretenu au téléphone avec Barack Obama
© Reuters
Hassan Rohani s'est entretenu au téléphone avec Barack Obama
Détente ?

Iran-Occident : comment un coup de fil historique entre Obama et Rohani va déclencher un bouleversement au Moyen Orient

Publié le 28 septembre 2013
Barack Obama et Hassan Rohani se sont entretenus par téléphone vendredi 27 septembre. Une première depuis 1979, date de la révolution islamique.
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barack Obama et Hassan Rohani se sont entretenus par téléphone vendredi 27 septembre. Une première depuis 1979, date de la révolution islamique.

Ca y est, la semaine tant attendue est terminée. Le nouveau Président iranien, Hassan Rohani, est arrivé à New York en star sous les feux des projecteurs, le sourire aux lèvres. Il a volé la vedette à l‘ensemble des autres chefs d’Etat et a été suivi par une cohorte de journalistes. En effet, la planète entière était aux aguets pour comprendre la personnalité de cet élu que tous qualifiaient de modéré. Il s’agissait de vérifier que, comme annoncé, il y aurait une rupture, tant anticipée, avec la présidence chaotique de son prédécesseur, Ahmadinejad. Tous furent rassurés. Ce membre du clergé iranien s’est employé à chaque instant à convaincre les observateurs que non seulement le ton avait changé en Iran mais aussi que la substance avait été métamorphosée.

Rohani s’est efforcé de véhiculer l’idée qu’entre lui et son prédécesseur ce n’était pas une histoire de bonnet blanc et blanc bonnet mais qu’il existait une véritable différence. Il s’est même abstenu de mentionner le nom d’Israël dans son discours devant l’assemblée générale de l’ONU en contraste radical avec son prédécesseur. Alors qu’Ahmadinejad ne cessait d’invectiver l’Occident en donnant des leçons de moralité, de nier la Shoah et d’appeler de ses vœux la destruction de l’Etat d’Israël ; Rohani, en revanche, a réservé une surprise nouvelle pour chaque jour de sa présence aux Etats-Unis.

Cela a commencé par un changement de ton. Fini les invectives. Fini le discours millénariste. Fini l’attitude belliqueuse d’un Ahmadinejad se pavanant des attributs d’un paon rempli de certitudes, servant la théorie du complot sioniste à la communauté internationale tant à propos du 11 septembre que de l’Holocauste. Rohani a interpellé tous les observateurs par la novation qu’il a apportée. Après avoir préparé l’Occident au changement par son message de nouvel an adressé au peuple juif, il a radicalement rompu avec Ahmadinejad en reconnaissant la Shoah et en condamnant le génocide juif de la Seconde guerre mondiale. En libérant des prisonniers politiques dans son pays avant son arrivée à New York, il a traduit son souhait de changement à l’intérieur même de son pays.

En insistant sur le fait qu’il avait le soutien du Guide suprême, il a coupé court à l’argumentaire des pessimistes qui persistaient à le présenter comme un pantin entre les mains de l’homme fort du régime. Le Guide lui-même, en rappelant à l’ordre la milice armée du régime, les gardiens de la révolution, a apporté son concours à l’initiative de paix personnifiée par le Président iranien. Ceci a valu à Obama l’abandon de la phrase « toutes les options sont sur la table » dans son discours. Phrase qui brandissait en permanence la menace de frappe contre l’Iran.

En demandant à Javad Zarif, son Ministre des affaires étrangères, de changer de fusil d’épaule, il a fait dire à l’ensemble des ministres du groupe de 5+1 que l’Iran semblait avoir changé et que le dialogue avec ce pays s’avérait être constructif après tant d’années de langue de bois et d’inertie. Soudain donc, les mêmes paroles que l’Iran ne cessait de répéter à travers les années, prenaient un sens nouveau. Elles devenaient crédibles. Comme si dans la bouche de Rohani la proclamation selon laquelle l’Iran ne cherchait pas à développer la bombe prenait un sens nouveau. Alors que la même phrase dans la bouche de son prédécesseur semblait vide de sens. Même la « fatwa » du guide suprême contre les armes nucléaires, maintes fois réitérée, rappelée par Rohani, paraissait plus crédible et reconnue comme telle par Obama

Et voilà qu’en ce vendredi, un entretien téléphonique venait d’avoir lieu, à « l’improviste », entre Rohani et Obama. Une première depuis 1979. Voici 35 ans que les dirigeants iraniens n‘avaient pas échangé avec un Président américain. Voici chose faite. La voie diplomatique est maintenant la seule à être choisie par les parties. Il est peut-être même possible que le calendrier de 3 à 6 mois dépeint et souhaité par Rohani pour aboutir à une solution sur le nucléaire soit une réelle possibilité. Il était venu à New York pour mettre un terme aux sanctions qui asphyxient l’économie de son pays. Il était venu avec l’espoir d’entamer le retour de l’Iran dans le concert des nations, en mettant un terme à l’ostracisme que subissait l’Iran depuis 35 ans. Il était venu pour expliquer aux américains que comme eux, l’Iran combattait Al-Qaeda et le djihadisme.

Son discours a été entendu. Maintenant, le chemin le moins fréquenté, celui du dialogue et de la paix peut être emprunté. Rohani peut rentrer rassuré à Téhéran tellement sa mission fut une réussite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Charles94
- 30/09/2013 - 10:27
Atlantico un vent nouveau sur l'info ... ???
Et pourtant on croierait lire un site de toute cette classe médiatique bien-pensante, qui veut croire dur comme fer à l'existence de dirigeants "islamistes modérés", après leurs désillusions tunisiennes et égyptiennes. Du coup, on tombe dans le piège de la stratégie marketing (je crois qu'il n'y a pas d'autre mots) de ce nouveau président qui jette un voile de fumée pour mieux poursuivre les objectifs iraniens.
M. Amir-Aslani est-il au courant que la reconnaissance par Rohani de la Shoah est un montage de CNN ? Et que les soi-disant voeux de bonne année à l'occasion du nouvel an juif n'étaient aussi qu'un bobard ? D'ailleurs comment était-il possible d'y croire alors que quelques jours plus tôt l'Iran menaçait d'attaquer Israel en cas de frappe occidentale sur la Syrie ?

Bref, beaucoup de naïveté, comme pour la Tunisie et l'Egypte, et le réveil n'en sera que plus butal pour nos "chers et magnifiques" médias.
gile
- 29/09/2013 - 09:41
l'iran montre patte blanche.....

........mais l'essentiel reste à faire, c'est à dire la levée de l'embargo qui étouffe le pays et menace le pouvoir des mollahs d'une révolte du peuple iranien.

Et pour lever cet embargo, il faudra autre chose que des paroles.

Les discours ont peut être changé de sens, mais c'est aux actes qu'ils seront évalués. Si les actes ne sont pas mis en adéquation avec les discours alors rohani sera très vite rangé au magasin des pantins enturbannés.

Cela dit, l'iran est sur la défensive. Sa tentative d'emprise sur le monde arabe par une posture anti israélienne a échoué. La division sunnisme/chiisme est plus forte que le conflit israélo-arabe. Ses principaux alliés arabes (syrie, hezbollah libanais et hamas palestinien) sont sur le déclin. Il est donc logique que l'iran change de politique.
Glop Glop
- 28/09/2013 - 21:46
@ sam84 - 28/09/2013 - 17:46
Les Israéliens ne sont pas d'une nature à s'obliger à croire qu'ils sont piégés, s'ils ont envie de passer à l'action, ils le feront en vous tendant un doigt vers le haut. Ils l'ont prouvé après "Munich" comme à Entebbe... et soit dit entre nous, ils ont bien raison, leur peuple à largement assez marché en rangs ordonnés, silencieux et soumis vers la mort et par millions. S'ils n'agissaient pas ainsi désormais, ils auraient été rayés des espèces terrestres existantes depuis pas mal de temps.
Je ne suis pas juif, je n'ai pas de parents juifs proches comme éloignés, mais, je n'ai rien à leur reprocher ni à craindre d'eux, le sens de leur vie n'est pas de m'imposer leur mode de vie, leur religion, leur culture et encore moins de s'en prendre à ma vie.
Ils savent très bien ce qu'ils ont à faire...