En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 1 heure 6 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 1 heure 57 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 8 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 8 heures 35 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 9 heures 9 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 9 heures 50 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 1 heure 31 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 4 heures 59 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 6 heures 58 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 7 heures 34 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 9 heures 27 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 10 heures 2 min
© Reuters
Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef.
© Reuters
Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef.
L'interview Atlantico Business

Geoffroy Roux de Bézieux interpelle Pierre Moscovici : "Retirez cette taxe sur l'EBE, c’est de la folie!"

Publié le 26 septembre 2013
"Stimuler la croissance et dynamiser l'emploi", c'est ainsi que Pierre Moscovici a caractérisé le budget 2014 lors de sa présentation à la presse mercredi. Pour les entreprises, la principale mesure est la mise en place d'une nouvelle taxe de 1% sur l'EBE. Elle remplacera l'IFA et sera payée par les sociétés réalisant plus de 50 millions d'euros de CA. Pour Geoffroy Roux de Bézieux, cette taxe "va pénaliser les entreprises". Le vice-président du Medef s'adresse au ministre de l'Economie et demande son retrait pur et simple.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Stimuler la croissance et dynamiser l'emploi", c'est ainsi que Pierre Moscovici a caractérisé le budget 2014 lors de sa présentation à la presse mercredi. Pour les entreprises, la principale mesure est la mise en place d'une nouvelle taxe de 1% sur l'EBE. Elle remplacera l'IFA et sera payée par les sociétés réalisant plus de 50 millions d'euros de CA. Pour Geoffroy Roux de Bézieux, cette taxe "va pénaliser les entreprises". Le vice-président du Medef s'adresse au ministre de l'Economie et demande son retrait pur et simple.

Atlantico Business : Le gouvernement a présenté des évolutions dans la fiscalité des entreprises, comment les accueillez-vous ?

Geoffroy Roux de Bézieux : Je regrette qu'il n'y ait pas plus de vision dans la politique économique. Nous sommes face à des mesures fiscales prises les unes après les autres, dans la précipitation et sans étude d'impacts. Au global, on a environ 2,5 milliards d'euros de prélèvement de plus par rapport à l'an passé, qui était déjà une grosse année en terme de fiscalité. On ne peut donc pas vraiment dire que ce soit un budget qui soit en mesure de dynamiser l'emploi et la croissance. Enfin, la principale mesure, qui n'est pas une surprise, c'est cet impôt sur l'EBE qui va pénaliser les entreprises.

Justement, les entreprises au-dessous de 50 millions de CA ne seront pas concernées, n'est-ce pas malgré tout une nouvelle encourageante ?

50 millions d'euros de chiffre d'affaire, c'est une PME ! C'est justement ce type d'entreprise qui nous manque en France. C'est-à-dire des entreprises capables de générer un chiffre d'affaires entre 50 et 500 millions d'euros. Ce sont ces entreprises qui font la différence en Allemagne et ce sont ces entreprises qui, aujourd'hui, portent la croissance de notre pays. Et puis les modalités de cet impôt sont tout aussi absurdes. Cette taxe ne prend pas en compte le poids des investissements. Donc une entreprise qui doit investir régulièrement dans des équipements comme l'industrie, les autoroutes ou les télécoms, sera plus que pénalisée.

Allez-vous demander un aménagement de cette taxation à Bercy ?

Je leur dis, retirez cette taxe sur l'EBE, c'est une folie ! C'est la priorité numéro un. Il faudra le faire par voie d'amendement gouvernemental ou par des votes de l'Assemblée. Bien sûr que l'on n'est pas satisfait de la taxe carbone, bien sûr que l'imposition à 75% sur les hauts salaires est absurde mais cette taxation sur l'EBE n'a fait l'objet d'aucune étude d'impacts et doit être retirée. Il y a également le risque que cette taxe augmente au fur et à mesure des années : on sait où elle commence, on ne sait pas où elle va finir.

Plus globalement, ce PLF 2014 est-il susceptible de faire redémarrer l'embauche et pérenniser la diminution chômage?

Il y a deux choses pour qu'une entreprise embauche. D'une part un raisonnement  en termes de poids des charges et de la fiscalité : en France, on est à un niveau record. Et d'autre part, l'anticipation de la confiance. L'économie de marché, c'est l'économie de la confiance. Avec les signaux contradictoires que nous donne ce gouvernement, qui fait du zig et du zag dans tous les sens, nous ne sommes pas incités à anticiper et à embaucher. Je crains donc que cette inversion de la courbe du chômage se produise de manière artificielle c’est-à-dire qu'elle serait le fruit de dispositifs du type contrats subventionnés ou emplois d'avenir. 

Propos recueillis par Julien Gagliardi

 

> Retrouvez Atlantico Business sur Twitter
> Retrouvez Atlantico Business sur Facebook

 


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Imragen
- 27/09/2013 - 20:42
@prochain
Ménagez notre pauvre isga.
C'est un fruit typique de notre Education Nationale
- répétition de slogans au lieu du raisonnement
- citations permanentes et souvent hors de propos
- incapacité à élaborer un raisonnement personnel
- ignorance totale de la vie des entreprises
- jalousie maladive de ceux qui ont réussi
- mépris profond pour celui qui n'est pas de son avis
- incapacité à écouter : il sait
Ce n'est pas de sa faute, il a été programmé comme ça pendant ses études.....
la saucisse intello
- 27/09/2013 - 03:09
Encore une fois.............
"la saucisse", qui a (entre une montagne d'autres !) le génie de la simplification, suggère ceci à monsieur Roux : Réunissez TOUTES les organisations patronnales et faites savoir au gouvernement que tant que ce délire fiscal continuera, vous stoppez TOUTES les embauches. Tout comme les contribuables qui disposent de l'arme absolue, celle de la consommation, vous avez en main celle de l'emploi. Qu'attendez-vous pour vous en servir ? Ah, bon, vous ne serez plus invité à bouffer avec les ministres ? Je me disais aussi.....
lsga
- 26/09/2013 - 17:19
@sandhom
merci