En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Confidentiel
Nathalie Kosciusko-Morizet et le préfet de Police de Paris au chevet des contractuels poignardés
Publié le 18 septembre 2013
La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet et le préfet de Police de Paris ont rendu visite hier aux deux contractuels poignardés hier mardi en plein cœur de la capitale.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet et le préfet de Police de Paris ont rendu visite hier aux deux contractuels poignardés hier mardi en plein cœur de la capitale.

Le préfet de police Bernard Boucault et la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet ont rendu discrètement visite aux deux contractuels hospitalisés mardi 17 septembre à l'hôpital Georges Pompidou dans le XVème arrondissement. Les deux policiers avaient été poignardés le matin, l'un au bras et l'autre derrière le genou par un homme qui a réussi à prendre la fuite. Selon nos sources, un suspect aurait été arrêté et interrogé.

La visite du préfet et de la députée a duré une demi-heure pendant laquelle les victimes, qui ont été opérées en urgence mardi, ont expliqué dans le détail les circonstances de l'agression. Un collaborateur de Bernard Boucault avait pris la précaution de demander aux familles l'autorisation de se rendre aux chevets des blessés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
06.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gliocyte
- 19/09/2013 - 08:49
J'adore
Un collaborateur du préfet de police avait demandé aux victimes si elles accepteraient de recevoir le Préfet de police. On comprend, un homme prudent, ce collaborateur, qui connaît le ras le bol de tous les agents municipaux, des policiers, des CRS qui en ont tous assez d'avoir glissé du statut de défenseur du citoyen à celui de défenseur des politiques en place qui tremblent devant des pacifiques, que Valls a transformés en police politique, avec l'accord de ce préfet... zombie.
legaulois
- 19/09/2013 - 08:27
on va demander
à POUTINE de remettre de l'ordre en FRANCE avec lui cela ne va pas traîner ( camp de rééducation q h s dans les prisons avec des constructions nouvelles expulsion de tous les sans papiers frontières remises et utilisation de l'arme de service plus libre pour les forces de gendarmerie et de police ) et la subitement le calme et la sécurité vont revenir pour le citoyen de base
MauvaiseFoi
- 19/09/2013 - 07:43
Gaz à Marseille
Et Manuel Gaz où est-il passé ?
Il paraît qu'il ne se déplace plus que quand il y a mort d'homme. Des flics blessés, agressés, caillassés, c'est du tout-venant.
C'est la raison pour laquelle il a déménagé à Marseille. Là, il est sûr de passer souvent à la télé.