En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Des immigrants tunisiens sur le port de Lampedusa, en Italie.
Immigration

Sénateur François-Noël Buffet : "Il faut adapter Schengen"

Publié le 22 avril 2011
L'Elysée envisage de suspendre temporairement la libre circulation des personnes pour lutter contre l'immigration tunisienne et libyenne. Première réaction du sénateur François-Noël Buffet, rapporteur du projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité : il faut adapter Schengen à la situation actuelle.
François-Noël Buffet est sénateur UMP du Rhône.Il est le rapporteur du projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité de 2011. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Noël Buffet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Noël Buffet est sénateur UMP du Rhône.Il est le rapporteur du projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité de 2011. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Elysée envisage de suspendre temporairement la libre circulation des personnes pour lutter contre l'immigration tunisienne et libyenne. Première réaction du sénateur François-Noël Buffet, rapporteur du projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité : il faut adapter Schengen à la situation actuelle.

Dans cette situation exceptionnelle, il y a probablement à trouver un accord à trouver avec l'Italie, la Tunisie et les autres pays d'origine, car c'est quand même cela le sujet.

Sur le plan juridique, j'ose penser que les conséquences ont été évaluées. Simplement, peut-être est ce le moyen d'attirer l'attention sur une situation très particulière, et que l'on n'ira pas jusqu'à la suspension des accords de Schengen, et que l'on trouvera une solution.

Un coup de bluff pour faire réagir, de la part du chef de l'Etat ?

Je ne pense pas que cela soit un coup de bluff : la libre circulation des biens et des personnes est quelque chose de suffisamment importante , qui marque l'unité de l'Europe. En revanche, c'est peut-être le moyen de faire avancer les choses pour qu'à partir d'une solution particulière que l'on connait aujourd'hui, on puisse apporter une réponse efficace tant pour l'Italie que pour nous.

Les accords de Schengen avaient été ratifiés par le Parlement, en 1994, le Parlement devrait-il également se prononcer sur leur suspension ?

Dans cette hypothèse là, oui, il faudra forcément que le Parlement se prononce. Maintenant, je ne sais absolument pas quelle serait la réaction du Parlement, il faut que l'on sache un peu mieux ce à quoi pense le chef de l'Etat. Une chose est sûre, le dispositif Schengen ne permet pas de répondre à une situation particulière, celle que nous connaissons actuellement.  Maintenant, de là à tout remettre en cause, cela me surprendrait,  mais Il faut adapter le système, adapter les dispositifs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 26/04/2011 - 10:56
La Tunisie et la Libye
ont les meilleures infrastructures et le meilleur niveau d'éducation en Afrique hors Afrique du sud! alors parler de "réfugiés" pour ces 25 000 jeunes Tunisiens comme le font les journalistes, c'est se foutre de la g. du monde!
le Gône
- 23/04/2011 - 23:20
Mais ce n'est pas de l'emigration..
C'est de l'invasion..nous n'en voulons pas..personne n'en veux..qu'il soient Tunisien ou Lybien qu'ils restent tous chez eux!! quand a ne rien foutre qu'ils le fassent dans leur pays.
quesako
- 23/04/2011 - 15:10
Je n'ai pas parlé de l’immigration ! (cf. "chateleine")
J'ai simplement dit que les coups de "buzz" quasi quotidiens populistes n’étaient pas une manière de gouverner.
L'immigration (dite légale) n'a jamais été aussi importante.Elle est nécessaire pour empêcher la progression des salaires. Bien évidemment quand employer 1 personne à faible salaire implique ensuite plus de 4 personnes à charge pour le pays ce n'est plus le pb des entreprises !