En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 10 heures 11 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 11 heures 42 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 15 heures 36 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 16 heures 39 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 17 heures 42 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 9 heures 59 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 10 heures 59 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 7 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 16 heures 45 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 14 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 21 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 18 heures 50 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 24 min
Etat providence

Non au "revenu citoyen" de Villepin, oui à "l'allocation universelle" !

Publié le 22 avril 2011
850 euros par mois, ouvert aux plus de 18 ans n'ayant aucune ressource et d'une manière dégressive, à tous ceux qui gagnent moins de 1500 euros : c'est le "revenu citoyen" proposé par Dominique de Villepin. Mesure de solidarité ou nouvelle trappe à pauvreté ?
Louis-Marie Bachelot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis-Marie Bachelot est président du parti Alternative Libérale.Il est consultant indépendant en biotechnologies.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
850 euros par mois, ouvert aux plus de 18 ans n'ayant aucune ressource et d'une manière dégressive, à tous ceux qui gagnent moins de 1500 euros : c'est le "revenu citoyen" proposé par Dominique de Villepin. Mesure de solidarité ou nouvelle trappe à pauvreté ?

Dans une société incapable d’offrir un emploi au plus grand nombre et où les solidarités volontaires sont réduites à une peau de chagrin par la double pression des prélèvements obligatoires et de l’expansion sans limites d’un État faussement protecteur, la mise en place d’un filet de sécurité ultime est pertinente. Pour être légitime et efficace, un tel système se doit cependant d’être universel dans son principe, basé sur la liberté de choix dans son application et faire l’objet d’une véritable contrepartie préalable à son attribution. Or, le "revenu citoyen" de Dominique de Villepin ne remplit aucune de ces trois conditions. Il est donc illégitime et serait assurément inefficace à la différence de l’allocation universelle portée par de nombreux mouvements libéraux en France et en Europe.

L’idéal de société, pour nous libéraux, est celle dans laquelle la société civile - associations, fondations, citoyens - et les acteurs économiques - entreprises, travailleurs indépendants, salariées - disposent pleinement de leur biens, de leur talents et de leur temps, et les allouent librement à l’atteinte de leurs objectifs qu’ils soient collectifs, individuels, caritatifs ou mercantiles. Dans cette société libérale, les pouvoirs publics, se contentent de définir les règles générales, de s’assurer de leur respect et de mettre en œuvre les décisions de justice tranchant les éventuels litiges. C’est une société exigeante où la responsabilité est le corollaire de la liberté, les devoirs ceux des droits. La solidarité volontaire devient alors une exigence morale et s’y exerce avec d’autant plus de force que seuls les plus démunis y ont recours.

L'échec de l'État providence

Or, le développement de l’État providence, jusqu’au paroxysme que nous connaissons à présent avec l’État nounou – infantilisation doublée d’une répression accrue des comportements jugés déviants – a progressivement cassé les ressorts de cette société libérale. L’État providence s’est petit à petit accaparé la majeure partie des moyens de la société civile et des acteurs économiques – plus de 50 % de la richesse produite chaque année en France est captée par les pouvoirs publics – et leur a arbitrairement dénié le droit de s’attacher librement à répondre aux besoins des personnes en difficultés.

Cependant, l’échec de l’État providence est aujourd’hui patent avec un chômage de masse et une pauvreté qui perdurent. La mise en place d’un filet de sécurité ultime pour y faire face, en attendant que la décrue de l’État providence permette à la société civile de reprendre toute sa place et de réapprendre la vertu de la balance liberté-responsabilité, est de ce point de vu nécessaire.

Le "revenu citoyen" : une trappe à pauvreté supplémentaire

Contrairement aux discours, le "revenu citoyen", mesure phare du programme du parti République solidaire de Dominique de Villepin, ne s’inscrit pas dans cette logique.

Son caractère dégressif l’apparente aux systèmes existants qui invariablement agissent comme de véritables trappes à pauvreté en dévalorisant mécaniquement les revenus d’activité – le gain d’un mois de travail pour une personne au SMIC est de 353 € (1073 € + 130 €) par mois soit 2,40 € de l’heure par rapport à une personne sans activité touchant le "revenu citoyen". Le "revenu citoyen" est donc par construction inefficace. L’absence de véritables contreparties – service citoyen d’un an fractionnable, votes aux élections, respect des lois – et le caractère obligatoire de celles-ci traduisent, par ailleurs, sa nature profondément socialiste en adéquation parfaite avec le cadre de l’Etat providence.

A contrario, l’allocation universelle remplit les conditions de l’efficacité et de la légitimité.

L'allocation universelle : liberté de choix et contreparties

Cette allocation attribuée sans conditions de ressources consisterait en une aide directe ou en un crédit d’impôt, selon la situation matérielle du bénéficiaire, d’une valeur constante. Chaque euro de revenu améliore ainsi d’autant la situation de la personne l’ayant gagné par rapport à une personne sans activité. Cette allocation se substituerait à l’ensemble des prestations de protection sociale existantes hors prestations de santé.

Universelle dans son principe elle serait mise en œuvre par les collectivités territoriales – communes, agglomérations ou départements selon les spécificités locales – qui en détermineraient le montant selon les réalités du coût de la vie et les orientations politiques assumées. L’idéal étant que celle-ci se voient dévolu la capacité de lever un prélèvement ad hoc. Certaines collectivités attribueraient ainsi une allocation universelle élevée avec pour corolaire une pression fiscale forte et d’autres privilégieraient une allocation universelle faible et des prélèvements obligatoires réduits.

Avec une allocation universelle moyenne de 600 € par adulte et 300 € par mineur, le coût total représenterait 350 Mds € par an, soit 85 Mds € de moins que l’ensemble des prestations de protection sociale versées aujourd’hui hors santé, permettant de réduire d’autant déficits et dettes publiques à prélèvements obligatoires constants.

Au-delà de son efficacité et de sa faisabilité, se pose pour les libéraux la question de la légitimité de l’allocation universelle. Celle-ci ne peut exister que si deux critères fondamentaux sont respectés : la liberté de choix dans son application pour les bénéficiaires et la contrepartie réelle préalable à son attribution. Ainsi, les putatifs bénéficiaires devraient avoir la possibilité d’entrée ou de sortir de ce système de l’allocation universelle en s’exonérant ou non des obligations de contrepartie préalable. Cette contrepartie préalable pourrait être un service national – sécurité civile, forces de polices, armées – d’une durée significative (2 ans continus) ou une durée de contributions suffisante (5 ans).

L’allocation universelle pourrait ainsi, contrairement au "revenu citoyen" de Dominique de Villepin, être proposée à l’ensemble des personnes résidant sur le territoire national qu’elles soient françaises ou étrangères. Car dans une société libérale chaque personne, quelle qu’elle soit, a les mêmes droits si elle s’acquitte des mêmes devoirs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LibGauche
- 25/04/2011 - 12:37
Villepin pour une allocation (presque) universelle
Le communiqué du Mouvement des Libéraux de Gauche suite à l'annonce de Dominique de Villepin :
http://www.libgauche.fr/revenu-citoyen-villepin-allocation-universelle/
benj117
- 23/04/2011 - 12:56
moi, j'aime bien Villepin
Frtanchement ca c'est du vrai gaullisme sociale. J'espère franchement que son programme va faire un carton à gauche et récupérer un maximum de rebus socialistes et RMIstes de formation, pour bien syphonner le vivier de la gauche. On pourrait méme se demander si c'est pas stratégie entre Villepin et Sarko, l'un complétement utopiste pour amadouer la gauche, et l'autre réaliste pour la droite
Louismbachelot
- 22/04/2011 - 16:24
Un permis de travail pour les sans papiers
La délivrance automatique d'un permis de travail aux immigrants, avec ou sans visas, doit leur donner la possibilité de fournir la contrepartie préalable à leur allocation universelle.
Le message est ainsi clair.
Si vous travaillez légalement pendant 5 ans ou que vous faites un SN de 2 ans alors vous pourrez avoir une AU. Sinon vous n'y aurez pas droit et vous n'aurez aucune aide publique.