En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masqué

il y a 8 min 31 sec
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 38 min 42 sec
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombre les débats publics français

il y a 51 min 14 sec
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 15 heures 33 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 16 heures 51 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 17 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 22 heures 9 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 25 min 35 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 45 min 24 sec
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 14 heures 57 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 16 heures 11 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 17 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 22 heures 27 min
Etat providence

Non au "revenu citoyen" de Villepin, oui à "l'allocation universelle" !

Publié le 22 avril 2011
850 euros par mois, ouvert aux plus de 18 ans n'ayant aucune ressource et d'une manière dégressive, à tous ceux qui gagnent moins de 1500 euros : c'est le "revenu citoyen" proposé par Dominique de Villepin. Mesure de solidarité ou nouvelle trappe à pauvreté ?
Louis-Marie Bachelot est président du parti Alternative Libérale.Il est consultant indépendant en biotechnologies.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis-Marie Bachelot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis-Marie Bachelot est président du parti Alternative Libérale.Il est consultant indépendant en biotechnologies.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
850 euros par mois, ouvert aux plus de 18 ans n'ayant aucune ressource et d'une manière dégressive, à tous ceux qui gagnent moins de 1500 euros : c'est le "revenu citoyen" proposé par Dominique de Villepin. Mesure de solidarité ou nouvelle trappe à pauvreté ?

Dans une société incapable d’offrir un emploi au plus grand nombre et où les solidarités volontaires sont réduites à une peau de chagrin par la double pression des prélèvements obligatoires et de l’expansion sans limites d’un État faussement protecteur, la mise en place d’un filet de sécurité ultime est pertinente. Pour être légitime et efficace, un tel système se doit cependant d’être universel dans son principe, basé sur la liberté de choix dans son application et faire l’objet d’une véritable contrepartie préalable à son attribution. Or, le "revenu citoyen" de Dominique de Villepin ne remplit aucune de ces trois conditions. Il est donc illégitime et serait assurément inefficace à la différence de l’allocation universelle portée par de nombreux mouvements libéraux en France et en Europe.

L’idéal de société, pour nous libéraux, est celle dans laquelle la société civile - associations, fondations, citoyens - et les acteurs économiques - entreprises, travailleurs indépendants, salariées - disposent pleinement de leur biens, de leur talents et de leur temps, et les allouent librement à l’atteinte de leurs objectifs qu’ils soient collectifs, individuels, caritatifs ou mercantiles. Dans cette société libérale, les pouvoirs publics, se contentent de définir les règles générales, de s’assurer de leur respect et de mettre en œuvre les décisions de justice tranchant les éventuels litiges. C’est une société exigeante où la responsabilité est le corollaire de la liberté, les devoirs ceux des droits. La solidarité volontaire devient alors une exigence morale et s’y exerce avec d’autant plus de force que seuls les plus démunis y ont recours.

L'échec de l'État providence

Or, le développement de l’État providence, jusqu’au paroxysme que nous connaissons à présent avec l’État nounou – infantilisation doublée d’une répression accrue des comportements jugés déviants – a progressivement cassé les ressorts de cette société libérale. L’État providence s’est petit à petit accaparé la majeure partie des moyens de la société civile et des acteurs économiques – plus de 50 % de la richesse produite chaque année en France est captée par les pouvoirs publics – et leur a arbitrairement dénié le droit de s’attacher librement à répondre aux besoins des personnes en difficultés.

Cependant, l’échec de l’État providence est aujourd’hui patent avec un chômage de masse et une pauvreté qui perdurent. La mise en place d’un filet de sécurité ultime pour y faire face, en attendant que la décrue de l’État providence permette à la société civile de reprendre toute sa place et de réapprendre la vertu de la balance liberté-responsabilité, est de ce point de vu nécessaire.

Le "revenu citoyen" : une trappe à pauvreté supplémentaire

Contrairement aux discours, le "revenu citoyen", mesure phare du programme du parti République solidaire de Dominique de Villepin, ne s’inscrit pas dans cette logique.

Son caractère dégressif l’apparente aux systèmes existants qui invariablement agissent comme de véritables trappes à pauvreté en dévalorisant mécaniquement les revenus d’activité – le gain d’un mois de travail pour une personne au SMIC est de 353 € (1073 € + 130 €) par mois soit 2,40 € de l’heure par rapport à une personne sans activité touchant le "revenu citoyen". Le "revenu citoyen" est donc par construction inefficace. L’absence de véritables contreparties – service citoyen d’un an fractionnable, votes aux élections, respect des lois – et le caractère obligatoire de celles-ci traduisent, par ailleurs, sa nature profondément socialiste en adéquation parfaite avec le cadre de l’Etat providence.

A contrario, l’allocation universelle remplit les conditions de l’efficacité et de la légitimité.

L'allocation universelle : liberté de choix et contreparties

Cette allocation attribuée sans conditions de ressources consisterait en une aide directe ou en un crédit d’impôt, selon la situation matérielle du bénéficiaire, d’une valeur constante. Chaque euro de revenu améliore ainsi d’autant la situation de la personne l’ayant gagné par rapport à une personne sans activité. Cette allocation se substituerait à l’ensemble des prestations de protection sociale existantes hors prestations de santé.

Universelle dans son principe elle serait mise en œuvre par les collectivités territoriales – communes, agglomérations ou départements selon les spécificités locales – qui en détermineraient le montant selon les réalités du coût de la vie et les orientations politiques assumées. L’idéal étant que celle-ci se voient dévolu la capacité de lever un prélèvement ad hoc. Certaines collectivités attribueraient ainsi une allocation universelle élevée avec pour corolaire une pression fiscale forte et d’autres privilégieraient une allocation universelle faible et des prélèvements obligatoires réduits.

Avec une allocation universelle moyenne de 600 € par adulte et 300 € par mineur, le coût total représenterait 350 Mds € par an, soit 85 Mds € de moins que l’ensemble des prestations de protection sociale versées aujourd’hui hors santé, permettant de réduire d’autant déficits et dettes publiques à prélèvements obligatoires constants.

Au-delà de son efficacité et de sa faisabilité, se pose pour les libéraux la question de la légitimité de l’allocation universelle. Celle-ci ne peut exister que si deux critères fondamentaux sont respectés : la liberté de choix dans son application pour les bénéficiaires et la contrepartie réelle préalable à son attribution. Ainsi, les putatifs bénéficiaires devraient avoir la possibilité d’entrée ou de sortir de ce système de l’allocation universelle en s’exonérant ou non des obligations de contrepartie préalable. Cette contrepartie préalable pourrait être un service national – sécurité civile, forces de polices, armées – d’une durée significative (2 ans continus) ou une durée de contributions suffisante (5 ans).

L’allocation universelle pourrait ainsi, contrairement au "revenu citoyen" de Dominique de Villepin, être proposée à l’ensemble des personnes résidant sur le territoire national qu’elles soient françaises ou étrangères. Car dans une société libérale chaque personne, quelle qu’elle soit, a les mêmes droits si elle s’acquitte des mêmes devoirs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LibGauche
- 25/04/2011 - 12:37
Villepin pour une allocation (presque) universelle
Le communiqué du Mouvement des Libéraux de Gauche suite à l'annonce de Dominique de Villepin :
http://www.libgauche.fr/revenu-citoyen-villepin-allocation-universelle/
benj117
- 23/04/2011 - 12:56
moi, j'aime bien Villepin
Frtanchement ca c'est du vrai gaullisme sociale. J'espère franchement que son programme va faire un carton à gauche et récupérer un maximum de rebus socialistes et RMIstes de formation, pour bien syphonner le vivier de la gauche. On pourrait méme se demander si c'est pas stratégie entre Villepin et Sarko, l'un complétement utopiste pour amadouer la gauche, et l'autre réaliste pour la droite
Louismbachelot
- 22/04/2011 - 16:24
Un permis de travail pour les sans papiers
La délivrance automatique d'un permis de travail aux immigrants, avec ou sans visas, doit leur donner la possibilité de fournir la contrepartie préalable à leur allocation universelle.
Le message est ainsi clair.
Si vous travaillez légalement pendant 5 ans ou que vous faites un SN de 2 ans alors vous pourrez avoir une AU. Sinon vous n'y aurez pas droit et vous n'aurez aucune aide publique.