En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Chaque danse a un esprit différent et une fonction différente.
Eh bien dansez maintenant

Voulez-vous danser grand-mère ? Tout ce que la danse peut vous apporter sans que vous le soupçonniez

Publié le 23 août 2013
Danser : un acte simple qui peut vous rendre si heureux. C'est ce que montre une étude écossaise qui place les danseurs en tête des plus heureux des consommateurs d'activités culturelles. Au delà de la pratique sportive, la danse révèle des émotions et permet de nous connecter avec notre esprit.
France Schott-Billmann est Professeur de danse, enseignante en master d’art-thérapie à l’université Paris Descartes (Sorbonne). Elle est également l'auteur de nombreux ouvrages : "Le Besoin de Danser" (Odile Jabob 2001), "Le Féminin et l’amour de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
France Schott-Billmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
France Schott-Billmann est Professeur de danse, enseignante en master d’art-thérapie à l’université Paris Descartes (Sorbonne). Elle est également l'auteur de nombreux ouvrages : "Le Besoin de Danser" (Odile Jabob 2001), "Le Féminin et l’amour de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danser : un acte simple qui peut vous rendre si heureux. C'est ce que montre une étude écossaise qui place les danseurs en tête des plus heureux des consommateurs d'activités culturelles. Au delà de la pratique sportive, la danse révèle des émotions et permet de nous connecter avec notre esprit.

Atlantico : Une récente étude écossaise réalisée sur près de 14 000 ménages, montrent que les personnes pratiquant des activités culturelles sont plus heureuses que les autres. La danse arrive en tête de ces activités, le niveau de satisfaction de ceux qui la pratiquent est de plus 62 % par rapport à ceux qui ne dansent pas. Quels sont les bienfaits de la danse sur le corps ainsi que sur l'esprit ?

France Schott-Billman : La danse arrive en tête des activités culturelles parce qu'elle est la plus complète. Elle sollicite tous les registres qui constituent l'être humain : le corps, le social (le lien aux autres danseurs) , le mental (les aptitudes cognitives : attention, concentration, mémoire) et le psychisme (les émotions). Or, la santé, d’après la définition de l’OMS (organisation mondiale de la santé) est l’état d’harmonie que procure l’équilibre de ces différents registres. Cet état où l'on se sent bien dans son corps, bien dans sa relation aux autres, vif sur le plan intellectuel et libre dans l’expression de ce que l’on ressent est un état heureux (et le bonheur c’est la santé comme dit fort justement la chanson).

La danse procure sur le corps des effets voisins de ceux du sport : amélioration des capacités respiratoires et cardiaques, entretien des articulations, de la souplesse des artères et de la tonicité des muscles, prévention des maladies cardio-vasculaires, lutte contre l’obésité et d’une manière générale contre les méfaits de la sédentarité de la position assise (douleurs lombaires etc.).

Elle ajoute d'autres bienfaits liés à l'esprit.  En effet, le fait de jouer dans la danse des comportements que notre mode de vie ne nous donne plus l’occasion de vivre, nous est indispensable. Nous devons avoir le moyen d’exercer nos capacités de séduction, par exemple. Nous devons être reliés aux autres humains en partageant des activités collectives rythmées festives comme les chants et les danses. La danse nous le permet.

Comment peut-on qualifier le lien entre la danse et l'esprit ? Est-il prouvé scientifiquement ?

Le lien entre la danse et l’esprit est d’abord celui du corps et de l’esprit, qui sont les deux faces indissociables de l’être humain. On le sait depuis Freud, nos émotions sont « engrammées » dans le corps et créent des symptômes, des troubles, si elles ne trouvent pas un langage pour s’exprimer. Ceci est prouvé scientifiquement depuis l’invention des psychothérapies. Mais la danse nous montre que ce langage n’a pas nécessairement à être verbal, il peut être corporel : la danse permet de libérer les émotions à travers des formes gestuelles et rythmiques. On ne danse pas qu’avec son corps. On y met son âme, son esprit, son être. La danse est un art, et comme pour tous les arts, on y éprouve des émotions, on y exprime ses élans, ses refus, bref, son vécu psychique.

La danse-thérapie est basée sur ces principes et les accentue. Elle donne de si bons résultats qu’elle est enseignée scientifiquement à l’université et de plus en plus pratiquée dans le traitement des handicapés, en particulier dans les institutions psychiatriques.

Faut-il nécessairement être un bon danseur pour ressentir les effets positifs de la pratique de ce sport ? A partir de quelle durée/fréquence commençons-nous à les ressentir ?

Qu'appelle-t-on un bon danseur ? Certains danseurs ont une bonne technique et la considèrent plutôt comme une pratique sportive, leur danse n’exprime rien, ils ne sont que dans la performance, qui peut faire mal au corps, mais aussi à soi (voir par exemple le film  Black Swan) .

Le premier effet positif de la danse est de se sentir vivant. Le rythme réveille les rythmes du corps comme le battement du cœur, transposé dans la pulsation de la musique, dans les frappes des pieds qui réveillent l’énergie vitale. Dans le balancement du rythme qui reprend le va-et-vient de la respiration et le transpose dans les mouvements. Ces effets revitalisants se ressentent dès la première fois. Ils se traduisent par un sentiment d’enthousiasme qui veut dire étymologiquement en grec « avoir le dieu en soi », c’est-à-dire se sentir emporté par une énergie qui nous transcende, nous transforme, on se sent différent de ce qu’on est au quotidien, plus joyeux, optimiste, convivial, on se sent autre, parce qu’on a réveillé certains aspects de nous-mêmes qui ne nous sont pas familiers.

Plus on pratique la danse, plus on se familiarise avec ce soi positif et amoureux de la vie.

Toutes les danses procurent-elles les mêmes sensations ? Quelles sont les différences ? Existe-t-il des danses "meilleures" que d'autres ?

Toutes les danses ne procurent pas les mêmes sensations. La valse donne une impression de tournoiement, d'ivresse, le rock de force, de solidité, d’énergie ;  le tango nous emporte, et dans la danse classique la danseuse s’envole. 

Chaque danse a un esprit différent et une fonction différente. Les unes favorisent la découverte et l’expression de la sensualité (salsa, samba…),  d’autres d’un érotisme plus passionné (le tango), certaines sont collectives et créent une communion de groupe (les fêtes techno), d’autres permettent d’exprimer une force revendicative, (le hip-hop), d’autres sont plus ludiques (le madison, la macarena, les danses country, la zumba), chacune d’elles évoque un univers différent et nous fait explorer un aspect de nous-mêmes. Elles représentent donc un très bon outil de connaissance de soi et il serait difficile d’affirmer que certaines seraient meilleures que d’autres…

Propos recueillis par Manon Hombourger

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

02.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Agnès Saal, condamnée pour des frais de taxi, a été suspendue de sa Légion d'honneur

07.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires