En direct
Best of
Best Of
En direct
Même s'il reste toujours un écart, il s'atténue et les femmes trompent de plus en plus, comme les hommes
Série séxualité féminine
Quand les femmes se mettent à embrasser largement l’infidélité : les évolutions du sens donné à l’adultère
Publié le 23 août 2013
Suite de notre série sur la "Sexualité féminine". Avec la libération sexuelle, l’infidélité féminine est de plus en plus courante. Mais malgré cette banalisation, elle reste une peur et un tabou pour la gente masculine.
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite de notre série sur la "Sexualité féminine". Avec la libération sexuelle, l’infidélité féminine est de plus en plus courante. Mais malgré cette banalisation, elle reste une peur et un tabou pour la gente masculine.

Atlantico : Les sites de rencontres adultères se multiplient : EdenFlirt, Gleeden, et autres. Contrairement aux idées reçues, les femmes sont tout aussi nombreuses que les hommes à consulter ce genre de site. Quelle relation les femmes ont-elles à l'adultère ? Comment cette relation a-t-elle évolué ?

Michelle Boiron : Les femmes ont toujours une relation très compliquée avec l’adultère, car la fidélité est encore perçue comme un idéal. Pour la femme, l’infidélité reste un acte grave. Avec la libération sexuelle et notamment grâce à la contraception, les femmes ont gagné le droit d’être infidèles. Cependant, elles restent dans l’affect, les sentiments et l’émotion, et le passage à l’acte demeure un acte important. Les raisons les plus fréquentes de l’infidélité féminine sont  la vengeance, l’ennui, la peur de vieillir et le besoin du regard de l’autre.

L’adultère féminin a été de tout temps réprimé et puni, même si aujourd’hui cela est légal, le regard porté sur l’infidélité féminine reste ancré. Cependant, il y a une différence entre les fantasmes, les pensées et le passage à l’acte ; aujourd’hui elles osent passer à l’acte. La question est de savoir où est la ligne de l’infidélité actuellement.

L'assument-elle plus facilement qu'auparavant ? Avec quelles conséquences ?

Quand elles décident de tromper ce n’est pas sur coup de tête. La femme qui va voir ailleurs a souvent atteint un seuil de pénibilité et d’absence de regard de la part de l’homme. Elle est prête si elle a décidé d’ouvrir son intimité, à elle d’en assumer les différentes conséquences. La différence d’anatomie entre le sexe de la femme, intérieur, et le sexe de l’homme extérieur n’est pas anodine. Quand la femme accepte d’être pénétrée ce n’est pas banal, contrairement à l’homme dont la sexualité est toujours d’une certaine façon extérieure.

Les femmes l’assument d’autant plus qu’elles sont indépendantes financièrement. Les conséquences principales sont la fragilisation de l’homme, car l’infidélité féminine est toujours très traumatisante pour l’homme. Car cela donne à la femme des points de comparaison qui vient raviver chez l’homme la crainte d’une comparaison en terme de performance et de plaisir procuré.

Quand la femme est comblée sexuellement elle va rarement voir ailleurs, alors que l’homme conserve cette idée que la femme qu’il n’a pas possédée est celle qui le comblera.

Est-il pertinent de croire que les hommes trompent plus que les femmes que l'inverse ? 

Aujourd’hui les femmes peuvent tromper comme les hommes. Néanmoins, il reste toujours un écart, même s’il s’atténue de plus en plus. L’égalité trouvée dans tous les domaines atteint la sexualité et l’infidélité. Cependant, les hommes et les femmes n’ont pas le même système hormonal. Ce qui tend à prouver que l’homme réagit plus avec ses pulsions que la gent féminine.

Dans nos sociétés modernes le concept de santé sexuelle est grand, on est obligé de créer du désir, de la jouissance par n’importe quel moyen. Si l’adultère est autorisé, cela rend l’infidélité moins excitante.

Ashley Madisson, un site de rencontres extra-conjugales aux USA, a vu son nombre d'adeptes féminines augmenter grâce à son application mobile. Est-ce le signe que malgré tout l'adultère féminin reste un tabou ?

Même si on parle de confidentialité, maintenant les grands jaloux n’hésitent plus à fouiller dans les portables et autres boites mails ! L’adultère féminin est un tabou, car elle fait peur aux hommes. S’ils perdent le contrôle de la sexualité de la femme, de la jouissance des femmes, ils se sentent fragilisés. La peur est ancestrale, car elle ramène à celle de ne pas être le père de l’enfant. Une femme qui trompe et qui trouve sa jouissance ailleurs va tout quitter, alors qu’un homme conjugue aisément plusieurs maitresses. On observe également que la curiosité des femmes augmente : vis-à-vis des sites de rencontres mais aussi de la pornographie. 

Quelle perception la société a-t-elle des femmes qui ont des amants ? Observe-t-on un changement de comportement vis à vis de cela, si oui depuis quand ? 

Ce sont des femmes qui sont libres, qui s’assument financièrement, qui réclament leur plaisir et leur jouissance. L'adultère n’est plus considéré comme un délit depuis 1975, elles usent de leur droit. La femme maitrise sa sexualité, mais ce qui reste insupportable pour les hommes c’est qu’elle puisse avoir une sexualité sans amour et être son égal dans une sexualité pure et dure.

Dans la société patriarcale, la femme était pécheresse et l’homme victime. Si l’homme trompait sa femme c’était forcément par la faute de la femme. On avait toujours l’idée que  la femme tentait l’homme. Aujourd’hui, la société , si elle ne porte pas encore le même regard, parfois bienveillant, sur la femme qui a des amants que celui qu’elle porte sur l’homme, admet que la femme, libérée des tabous anciens, revendique le droit, à l’égal de l’homme, à disposer librement de sa sexualité, de son "droit au plaisir". Ce mouvement qui s’inscrit dans la suite du mouvement féministe, s’est manifestement accéléré ces dernières années. 

Propos recueillis par Manon Hombourger

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Francky70
- 27/08/2013 - 12:47
Couple @tiji
Vous mélangez un peu tout, l'adultère relève d'une tromperie, de malhonneteté, de mensonges et de non dit. Et ce souvent par manque de communication dans le couple. Maintenant les couples libres, libertins, échangistes ne rentrent pas dans cette catégorie puisque ce sont des jeux et une façon de vivre voulus par les deux. Il n'y a donc aucune tromperie bien au contraire je pense une grande complicité à avoir et une excellente communication. C'est tout un débat et c'est bien compliqué à expliquer, mais le plus important et qu'il ne faut pas systématiquement médire sur ce que nous ne partageons pas ou ne connaissons pas. Pour revenir à cet article mon avis est le suivant : Je pense que la peur du jugement dans le couple est encore trop importante dans notre société, on mélange politesse et honnéteté. Trop de couple n'ose pas se parler de leur fantasme, le manque de communication est un cancer pour la vie de couple. Et parfois les hommes et les femmes vont chercher ailleurs ce qu'ils croient impossible avec leur partenaire sans jamais avoir osé le demander ... c'est la ou l'adultère est vraiment moche.
Folacha
- 27/08/2013 - 05:30
COUPLE
Les rapports sexuels sont le contact le plus intime que l'on puisse avoir avec un autre être, hormis la grossesse et l'accouchement .

Ils sont la cerise sur le gâteau de l'amour, le langage du corps pour se dire qu'on s'aime .
tiji
- 26/08/2013 - 02:17
Décadence
La morale est une chose qui a disparu en France.On ne trompe pas son conjoint on reste fidèle .L'adultère crée chaque jours des malheurs au sein des familles ,divorce ,suicide ,violence etc ....Nous vivons a une époque de l'inversion des valeurs .." l'adultère c'est cool ,l'adultère c'est fashion " non l'adultère est un crime en réalité regarder l'état de notre société ? la famille est détruite qui dit famille détruite dit société malade ...l'enfant qui voit ses parents pratiquer l'adultère vous croyez qui l'ai heureux ?

Les animaux ont bien plus de dignité que certains humains ...aller voir avec quelle force un lion protège sa lionne il est d'une grande jalousie ....mais de nos jours certains humains sont content sa femme a eu des rapports avec un homme il est au courant et il est heureux " bravo chérie tu est épanoui" et vice versa ..... hallucinant ..ils vont en couple dans des club échangistes .......