En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 37 min 51 sec
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 14 heures 52 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 15 heures 45 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 17 heures 49 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 18 heures 46 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 58 min 2 sec
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 2 heures 32 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 15 heures 15 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 16 heures 44 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 18 heures 23 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 19 heures 41 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 21 heures 21 min
Ubu roi

Quand la personnalisation du pouvoir mène à la personnalisation de l’échec

Publié le 19 août 2013
Les déplacements estivaux en province de François Hollande sont le dernier signe en date qu'il a, à sa façon, repris à son compte l'ultra-personnalisation du pouvoir de Nicolas Sarkozy. Une vision de la présidence illusoire et infantilisante pour la Nation.
Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur.Il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet et Sylvain Saligari
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur.Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les déplacements estivaux en province de François Hollande sont le dernier signe en date qu'il a, à sa façon, repris à son compte l'ultra-personnalisation du pouvoir de Nicolas Sarkozy. Une vision de la présidence illusoire et infantilisante pour la Nation.

Le risque de « personnalisation du pouvoir » a été, pendant plus d’un siècle la hantise des républicains, sous la seconde, la troisième et la quatrième République. « A compter de cette période (le coup d’Etat du 2 décembre 1848), la condamnation de toute trace de pouvoir personnel chez le président devient une véritable obsession des élites républicaines du pays… » Ce message-clé de la classe politique française a été totalement ringardisé par l’instauration d’un chef de l’Etat puissant et élu au suffrage universel sous la Vème République (en 1958 puis 1962), qualifié de « monarque républicain ».

La dernière séquence du président Hollande, ses déplacements estivaux en province sur le thème de l’emploi, soulignent les ambiguïtés et les travers de cette évolution. L’ultra-personnalisation du pouvoir, en cette période d’impuissance publique, devient personnalisation de l’échec, et donc se retourne contre le chef de l’Etat, en tant que personnage et en tant qu’institution. La vie politique, présente et à venir, semble se concentrer dans la seule figure personnalisée, le visage même du président de la République. L’avenir du pays, tel qu’il nous est présenté par le monde politique et médiatique, paraît se jouer dans un duel futur de présidentiables, à l’image d’un mauvais western. La politique française oscille désormais entre culte de la personnalité et lynchage public. Cette dérive est absurde et ridicule, indigne d’un peuple intelligent. Qui peut croire un instant que dans un monde aussi complexe, les solutions tiendraient dans le cerveau d’un seul homme ? Il faut y voir une sorte d’infantilisation de la nation.

Le message des républicains, autour du rejet du pouvoir personnel, avait sans doute un côté excessif, caricatural. Il me semble toutefois, dans les circonstances présentes, digne d’être réhabilité et médité. Lier entièrement le destin d’un peuple au visage d’un seul homme, un peu comme dans ces régimes où le portrait du chef de l’Etat est affiché partout, relève de l’illusionnisme, de la supercherie. Bien sûr que nous avons besoin d’un président qui incarne la nation et fixe le cap, mais sans l’excès de personnalisation auquel nous assistons et dans un contexte d’équilibre des pouvoirs, de partage des missions, des responsabilités, de l’exposition médiatique. Il nous faut renouveler notre vision du pouvoir politique en valorisant sa dimension collective et se dire que le destin du pays est entre les mains, non pas seulement de Monsieur Hollande, mais aussi des forces vives du pays, ses élus, chefs d’entreprises, responsables associatifs et dans la Nation elle-même. Comment les associer au gouvernement du pays ? Une profonde transformation, renforcement, et valorisation de la fonction parlementaire, notamment en libérant les élus nationaux du carcan rigide des partis, et le recours habituel au référendum, pourraient à l’avenir permettre de rompre avec cette logique débilitante.

Cet article a initialement été publié sur le blog personnel de Maxime Tandonnet. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
evy
- 24/08/2013 - 08:35
En tout cas la France, ...
...pourra dire merci aux nombreux journalistes qui ont favorisé cette élection ridicule. J'espère qu'ils seront punis . La France d'en bas comme disait un autre politicien ridicule, va se venger. Le "bon peuple"n'a rien vu venir, il attend sagement son heure. Les "assistantes sociales de l'Etat (genre Duflot,Taubira, ) et les futurs dictateurs ( genre Valls) seront remerciés.
Vinas Veritas
- 19/08/2013 - 17:31
Dévoiement de la Constitution
Le parlement n'est plus qu'une chambre d'enregistrement des décisions d'un gouvernement bien plus puissant en France que ne l'est le Président des USA.
Le passage au quinquénat a complètement détourné le mode de fonctionnement qui ne pouvait durer qu'avec une rare qualité du Président élu. Hélas, ces homme vertueux dans les affaires publiques sont rares, très rare, cumulant l'abnegation personnele et le sens du bien de la Nation.
Faute de certitude quant à cet homme, il faut aujourd'hui séparer totalement le pouvoir Législatif du pouvoir Exécutif en élisant un parlement à la proportionelle dès le premier tout de la présidentielle. Et aussi faire examiner chaque projet de loi par une chambre Juridique et Constitutionelle pour en dire la légalité et les conséquence dans l'application dans le cas de l'adoption.
prochain
- 19/08/2013 - 17:05
Régime parlementaire constitution de 1958...
1962 régime présidentiel (monarchie élective) sur mesure mon Général jusqu'en 1970. Vous n'avez qu'à vous débrouiller je m'en tape!