En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Petits conseils d'amis
Abus des banques et crises financières : quelle solution ?
Publié le 09 mai 2011
Le Sénat américain a accusé récemment dans un rapport accablant, de grandes banques internationales comme Goldman Sachs ou la Deutsche Bank, d'être en partie responsables de la crise économique et financière de 2008. Depuis, les bonus astronomiques continuent de pleuvoir. Les banquiers ont-ils véritablement retenu la leçon ?
Alexandre Arnbäck  et Trevor Pavitt sont d’ex-banquiers privés Suisses.Ils sont les auteurs de Guérir vos investissements : Une histoire que votre banquier ne racontera jamais (éditions Slatkine, 2011).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Arnbäck et Trevor Pavitt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Arnbäck  et Trevor Pavitt sont d’ex-banquiers privés Suisses.Ils sont les auteurs de Guérir vos investissements : Une histoire que votre banquier ne racontera jamais (éditions Slatkine, 2011).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Sénat américain a accusé récemment dans un rapport accablant, de grandes banques internationales comme Goldman Sachs ou la Deutsche Bank, d'être en partie responsables de la crise économique et financière de 2008. Depuis, les bonus astronomiques continuent de pleuvoir. Les banquiers ont-ils véritablement retenu la leçon ?

Plus de deux ans après la crise financière, alors que les esprits des investisseurs sont encore bien marqués par cet épisode douloureux, rien ne semble vraiment changer… Les banquiers du monde entier continuent à recevoir des bonus astronomiques et chaque année près de 1 300 milliards de commissions injustifiées sont prélevées, comme le dévoile une récente étude réalisée par le IBM Institute for Business Value.

Pourquoi l’industrie financière ne tire-t-elle pas les leçons de ses erreurs ? La réponse est simple : les conflits d’intérêts y sont bien trop importants. Tant que le salaire des banquiers "conseillers" dépendra des produits qu’ils sélectionnent pour vous, aucune remise en question ne sera envisageable.

Alors que faire ?

Premièrement, ne pas céder à la panique. Il est difficile d’ignorer les gros titres des médias qui parlent abondamment de crises ou de faillites. Personne ne semble à l’abri. La réaction naturelle est alors de se tourner vers le banquier et de lui faire aveuglément confiance, car il paraît tout connaitre et tout maîtriser. C’est la première erreur à ne pas commettre. Les marchés bruissent de rumeurs, sont conduits par "le sentiment" ou gonflés par les modes. En situation de stress, l’investisseur tend à oublier le raisonnement et devient la proie facile de tous les beaux discours et de toutes les promesses de performances chimériques…

Deuxièmement, il faut être réaliste. L’investisseur est condamné à être déçu et à sous-performer nettement les marchés. Car une infime minorité de gérants offrent à leurs clients un rendement net de frais supérieur à celui des marchés. Il est impossible d’identifier les gagnants à l’avance, puisque ce sont chaque année des gérants différents qui battent les marchés.  Il n’y a pas d’autre raison que la chance pour expliquer la performance d’un gérant, ce qui signifie que vous le payez pour prédire l’avenir… et que cela vous coûte en moyenne 3-6 % par année !

Prédire l’avenir est impossible, et les marchés boursiers n’échappent pas à cette loi, il faut donc adopter une approche totalement différente afin de retrouver la sérénité d’investir, d'éviter les pièges de l’industrie financière et de faire en sorte que votre banquier travaille pour votre argent et non le contraire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yc
- 09/05/2011 - 08:14
banquiers ?
ils ont bien retenu la leçon et ont encore amélioré le système.
Les dirigeants de la planète sont les banques. Les politiques ne font que pédaler dans la "choucroute" et le bas peuple ramasse les miettes