En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

06.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

07.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 10 heures 41 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 13 heures 6 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 14 heures 19 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 16 heures 56 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 17 heures 55 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 18 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 19 heures 10 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 19 heures 34 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 20 heures 9 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 13 heures 30 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 15 heures 31 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 18 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 18 heures 56 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 19 heures 28 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 20 heures 10 min
Bilan

Leçon de fiscalité : ce que les recettes surprises de la taxe Sarkozy révèlent de ce qui fonctionne ou pas en matière d’imposition des hauts revenus

Publié le 31 juillet 2013
La taxe Sarkozy sur les hauts revenus a rapporté 630 millions d'euros en 2012, selon un rapport du député socialiste Christian Eckert. Bien plus que ce qui avait initialement été prévu.
Jean-Philippe Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Delsol est avocat, président de l’Institut de Recherches Economiques et Fiscales, IREF, essayiste. Dernier ouvrage paru : Eloge de l’Inégalité, chez Manitoba/Belles Lettes, Novembre 2019.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La taxe Sarkozy sur les hauts revenus a rapporté 630 millions d'euros en 2012, selon un rapport du député socialiste Christian Eckert. Bien plus que ce qui avait initialement été prévu.

Atlantico :  La taxe mise en place par l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, sur l'imposition des hauts revenus (3 % pour les revenus supérieurs à 250 000 euros et de 4% pour ceux qui dépassent 500 000 euros) aurait rapporté près de 630 millions d'euros en 2012, bien plus que ce qui avait été prévu. Peut-on considérer que cette taxe est un succès ?

Jean-Philippe Delsol : Une taxe est-elle un succès parce qu’elle rapporte beaucoup, plus qu’il n’était prévu ? Le succès d’une taxe, c’est quand elle est la plus indolore possible, la moins contraignante possible, quand elle gène le moins possible l’économie, le progrès, l’innovation. En l’espèce l’administration fiscale avait mal fait ses calculs et c’est un peu inquiétant de constater qu’une erreur de 50% est possible. Sur le fond, je pense surtout que cette taxe est un peu arrivée par surprise. Elle n’a pas fait l’objet d’une grande attention de la part des titulaires de hauts revenus, pas suffisamment en tout cas. Et puis le taux de cette nouvelle taxe était suffisamment faible pour que les personnes qui risquaient d’y être assujettis ne changent pas leur comportement pour autant.

Cela signifie-t-il que la taxation des hauts revenus peut fonctionner ? A quelles conditions ? Quelles sont ses limites : à partir de quel seuil ne présentera-t-elle plus d'intérêt ?

La taxation des hauts revenus a ses limites. Au-delà d’un certain seuil, les contribuables ne veulent plus travailler, ou travaillent autrement, cherchent à gagner en capital plutôt qu’en revenu, prennent leur retraite, partent à l’étranger… C’est une vieille règle que le ministre d’Henri IV, Barthélémy de Lafffemas énonçait à la fin du XVIème siècle avant qu’Arthur Laffer ne la reprenne au XXème siècle : "Les hauts taux tuent les totaux". Prenez l’exemple des hausses de charges décidées ces deux dernières années sur les services à domicile : la conséquence a été la baisse du produit des dites charges. Les employeurs à domicile ont réduit les heures de leur femme de ménage ou ils l’ont payée en partie au noir !

La taxation des hauts revenus est-elle une solution viable à long terme ? Pourquoi ?

Chaque fois que les hauts revenus ont été surtaxés, le produit de l’impôt payé par les plus riches a baissé. Cela a été vrai en France au cours des trois périodes ou l’impôt sur le revenu a atteint des sommets : dans les années 1923/1925, 1936/1948, 1981/1983. A l’inverse, chaque fois que les impôts sont passés d’un niveau excessif à un niveau raisonnable, le produit de l’impôt a augmentéSelon les chiffres qu’Arthur Laffer donne dans son dernier ouvrage,  aux Etats-Unis les 1% des gens les plus riches sont les seuls dont les impôts sur le revenu ont représenté une part en augmentation du PIB dans la période de baisse massive des taux d’impôts les plus élevés, soit de  1980 à 2007, y compris par exemple après les baisses d’impôts décidées par la majorité de George Bush en 2003, tandis que tous les autres groupes de contribuables ont payé sur la même période une part d’impôts sur le revenu décroissante par rapport au PIB.

Au-delà d’un certain niveau d’imposition, plus le taux de l’impôt augmente, plus le produit de l’impôt baisse. C’est précisément la fameuse courbe de Laffer par laquelle ce dernier a convaincu Reagan, avec succès, qu’il fallait réduire les impôts pour augmenter les revenus de l’Etat.

Non seulement en effet, la baisse de l’impôt, lorsqu’il a déjà atteint un certain seuil, variable selon les pays et les époques, incite individuellement les agents économiques à travailler plus, parce qu’ils en seront mieux récompensés. Elle favorise la mobilité des capitaux et des biens qui changent plus facilement de mains parce que la fiscalité ne les en empêche pas. Plus généralement un effet dynamique tendant à favoriser la croissance de l’économie et donc les revenus même de l’Etat sur la consommation, les revenus des entreprises et des particuliers…

Ce phénomène est surtout vrai aux Etats-Unis où la réactivité des agents économiques est plus grande qu’ailleurs et encore plus dans le domaine des impôts sur les plus-values où les contribuables sont plus qu’ailleurs maîtres de leurs décisions car ils peuvent vendre ou ne pas vendre leurs biens, actifs mobiliers ou immobiliers, selon le niveau de la fiscalité. Ce qui est moins vrai pour la fiscalité des revenus salariaux dont les bénéficiaires ont moins le choix de travailler ou pas. D’ailleurs, l’histoire des Etats-Unis a toujours été marquée par une relation inversement proportionnelle entre le niveau du taux d’imposition des plus-values et le produit de cet impôt. Au cours des trente dernières années, chaque fois que le taux des plus-values a augmenté, le produit de l’impôt, en valeur absolue comme en pourcentage du PIB, a baissé et réciproquement. En 1968, le produit de l’impôt sur les plus-values était de 34 milliards de dollars alors que les dites plus-values étaient taxées au taux de 28%. Au cours des huit années suivantes, le taux d’imposition a été porté à 36,5% et le produit de cet impôt a baissé à 27 milliards en 1977, soit 21% de moins. En 1978, le taux fut porté à 39,8% et le produit ne fut que de 28 milliards. Mais après qu’en 1984 le taux d’imposition de ces plus-values fut réduit à 20%, le produit y afférent a représenté 42 milliards, soit une augmentation de 50% par rapport au produit de 1978. En 1986, le taux de cet impôt augmenta à nouveau de 20 à 28% et le revenu de l’Etat en fut diminué : en 1990 il était inférieur de 13% à celui de 1985. Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! En 1997, le gouvernement américain obtint de baisser à nouveau le taux de ces plus-values de 28 à 20% et le montant des plus-values réalisées qui était de 261 milliards en 1996 passa à 365 milliards l’année suivante, puis 455  milliards en 1998 et 552 milliards en 1999.

Quelles sont fiscalement les autres alternatives envisageables ?

Une autre alternative est la flat tax, l’impôt proportionnel, le même pour tous et pour toujours. Cela ne veut pas dire que les riches payent moins d’impôt, puisqu’ils payent en fonction de leurs revenus. La flat tax est plus juste et  plus efficace. Elle est plus juste car il n’y a aucune raison à ce que les plus riches payent proportionnellement plus que les autres, plus juste et plus efficace parce que de ce fait tout le monde payent l’impôt, tout le monde y est sensibilisé. On évite ainsi cette situation française dans laquelle une moitié de la population qui ne paye pas l’impôt sur le revenu vote sans mesure l’impôt sur le revenu que paye l’autre moitié. Elle est plus efficace parce qu’elle est plus simple (un impôt à déclarer sur un timbre poste disaient ses initiateurs, MM Hall et Rabushka dans La flat tax. La révolution fiscale, introduit par moi-même et Pierre Garello), parce qu’elle est pérenne, et parce qu’elle est, dans la trentaine de pays où elle a été instituée, à un taux raisonnable de l’ordre de 15 à 20% en moyenne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Spiripontain
- 01/08/2013 - 00:01
Une évidence
Toujours et encore la courbe de Laffer. Pas trop, pas assez juste ce qu'il faut
http://pont-saint-esprit.rassemblement-contribuables.fr/2013/02/ne-pas-lacher-laffer-par-frederic.html
tilm
- 31/07/2013 - 21:56
Sarkozy le meilleur
Cela prouve bien que Nicolas sarkoy est bien meilleur que Hollande
N.Sarkozy a agi intelligement et le resultat et là alors que Hollande est completement irresponsable et ce sont les classes moyennes qui se font raser
Grwfsywash
- 31/07/2013 - 11:52
@ andromede - 31/07/2013
Et sur le sujet lui-même, aucune suggestion?
☺☺☺