En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 4 heures 5 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 57 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 10 heures 6 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 46 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 4 heures 23 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 5 heures 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 8 heures 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 9 heures 19 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 12 heures 19 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 5 heures
Un puits de forage à la recherche de gaz de schiste près de... Montreux, en Suisse.
Un puits de forage à la recherche de gaz de schiste près de... Montreux, en Suisse.
Energie d'avenir ?

Gaz de schiste : espoirs, et craintes

Publié le 17 avril 2011
Plusieurs manifestations d'opposants à l'exploitation du gaz de schiste se déroulent un peu partout en France ce week-end. Après avoir délivré des permis de forage, le gouvernement recule. Pourtant, la question demeure : le gaz de schiste est-il une solution d'avenir, si les risques pour l'environnement sont maitrisés ?
Florence Gény est chercheuse à l'Oxford Institute for Energy Studies, dépendant de l'université d'Oxford. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Gény
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Gény est chercheuse à l'Oxford Institute for Energy Studies, dépendant de l'université d'Oxford. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs manifestations d'opposants à l'exploitation du gaz de schiste se déroulent un peu partout en France ce week-end. Après avoir délivré des permis de forage, le gouvernement recule. Pourtant, la question demeure : le gaz de schiste est-il une solution d'avenir, si les risques pour l'environnement sont maitrisés ?

Une toute nouvelle étude publiée le 5 avril par la célèbre agence américaine de l’énergie, Energy Information Administration, estime que la France détient les plus larges ressources de gaz de schiste techniquement recouvrables en Europe, au même niveau que la Pologne. Le montant, estimé à 5 trillions de mètres cubes, est mirobolant, et il ne contient même pas les ressources en huile de schiste. Il permettrait à la France de couvrir sa consommation annuelle de gaz sans importation pendant 100 ans !

De par son caractère stratégique, le thème du gaz de schiste est devenu un enjeu politique majeur en France comme en Pologne, mais ce qui est intéressant est que le débat dans les deux pays se situe aux deux extrêmes. Alors que la classe politique polonaise considère ces ressources comme une opportunité, “inestimable” et “source d’espoir pour l’avenir de millions de Polonais”, selon les termes du Premier ministre la semaine passée, en France la classe politique se cristallise sur les risques environnementaux et scénarios catastrophes mis en avant par certains groupes écologistes aux Etats-Unis et dans notre pays. En Pologne les opérations d’exploration du gaz de schiste ont déjà commencé depuis deux ans avec la participation des plus grands groupes d’hydrocarbures mondiaux, et recoivent un soutien politique fort au plus haut niveau de l’Etat. En France, le gouvernement s’est empressé de suspendre toute opération d’exploration avant même leur commencement, et tente maintenant de les bannir.

Au-delà des divergences au sein de l’opinion publique entre les deux pays, la vraie question est celle de savoir si l’exploitation du gaz non conventionnel peut apporter l’indépendance énergétique en Europe.

L’Europe importe la plus grande partie de son gaz de Russie. Un regard historique sur les relations russo-polonaises explique sans mal le désir viscéral des Polonais de diminuer à tout prix leur dépendance énergétique vis-à-vis de leur voisin. Le développement d’une nouvelle industrie serait aussi synonyme d’emplois et de croissance économique. Le contexte francais est bien différent. Cependant aucune société ne peut ignorer la possibilité, même infime, d’améliorer la sécurité de ses approvisionnements en énergie, tout en tenant compte de l’impact environnemental des opérations d’exploitation. 

La modélisation opérationnelle et économique d’un projet de gaz non conventionnel dans le Nord de la Pologne révèle que pour produire l’équivalent de 5 % de la consommation annuelle de gaz européenne pendant 15 ans, il faudrait forer entre 700 et 1000 nouveaux puits par an, et utiliser entre 16 et 32 millions mètres cubes d’eau[1]. L’exploitation des gaz de schiste de facon commerciale obéit en effet à un modèle industriel de type “manufacture”. Outre l’immense effort logistique et l’amplitude des investissements nécessaires en équipement, services et formation du personnel, il faudrait pouvoir identifier les zones les plus productives au sein des bassins sédimentaires, et distribuer le forage des puits exactement dans ces zones, de la facon la plus rapide et économique possible. En pratique seules des zones peu peuplées peuvent être exploitées, et de plus, de nombreux sites sont protégés par des règlementations environnementales. Ce qui ne laisse pas beaucoup de surfaces exploitables à grande échelle. De plus, les coûts de prospection et de développement seront vraisemblement plus élevés qu’aux Etats-Unis, et même si des économies d’échelles sont réalisées avec l’augmentation du nombre de puits, le prix du gaz requis pour permettre à ces projets d’être économiques devrait avoisiner 25 euros/Megawatt-heure, soit un niveau supérieur ou égal au prix actuel du gaz d’importation.

 

En conclusion, même si les ressources en gaz de schistes s’avéraient être considérables, les contraintes opérationnelles, de coûts et réglementaires pesant sur leur développement risquent de rendre leur contribution dans l’approvisionnement total en gaz de l’Europe marginale. Au niveau national, cependant, il est encore permis d’espérer, et la France ferait bien d’explorer son potentiel pour savoir. S’il n’est pas confirmé, le débat sera clos pour de nombreuses années à venir. Dans le cas contraire le débat environnemental aura alors toute sa place.



[1] Florence Gény, Can European Gas be a game-changer in European Gas Markets? Oxford Institute for Energy Studies, Décembre 2010 http://www.oxfordenergy.org/pdfs/NG46.pdf

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Moonray
- 18/04/2011 - 14:00
Et le progrès ?
L'expoitation du GdS n'est pas mûre : trop coûteuse, trop polluante, trop invasive, mais alors que tous les écologistes misent sur le "progrès" pour améliorer le rendement des éoliennes, solaire etc.. personne ne parle des progrès potentiels pour l'exploitation des GdS, qui pourant existent notamment au niveau des produits injectés. Il faut encourager la recherche pour cette energie, et les autres
piano
- 17/04/2011 - 23:20
héhéhé si même une approche purement économique conclut
que l'intérêt est limité en volume comme en coût de revient, alors que tous les coûts cachés sont passés sous silence...
Varois
- 17/04/2011 - 19:21
Et le produits chimiques ??
Florence Gény oublie juste un chiffre, celui des produits chimiques injectés avec l'eau. Même s'il ne s'agit "que" de 2 à 3 %, pour 16 à 32 millions de mètres cubes par an, je vous laisse faire l'opération !! Sachant, je la cite, que tout cela ne servirait à couvrir que 5 % de la consommation européenne !! On voudrait tuer la planète, on ne s'y prendrait pas autrement !! Au secours !!