En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 10 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 11 heures 43 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 15 heures 16 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 16 heures 13 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 46 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 21 heures 39 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 11 heures 3 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 12 heures 12 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 15 heures 22 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 16 heures 58 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 21 heures 40 min
© Reuters
La chemisette pour les Messieurs, normalement proscrite, pourra être portée.
© Reuters
La chemisette pour les Messieurs, normalement proscrite, pourra être portée.
Fashion police

Les entorses au bon goût que la chaleur vous autorise (ou pas)

Publié le 23 juillet 2013
Avec la chaleur, il devient de plus en plus difficile de s'habiller tout en restant un chantre de l'élégance. Petit guide pratique de ce qui est autorisé... et de ce qui ne l'est pas.
Cendryne Kornmann a créé l'Académie du Style, elle apporte son expertise en proposant des formations sur-mesure dans les domaines du savoir-vivre et du savoir-être, pour les entreprises et les particuliers.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cendryne Kornmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cendryne Kornmann a créé l'Académie du Style, elle apporte son expertise en proposant des formations sur-mesure dans les domaines du savoir-vivre et du savoir-être, pour les entreprises et les particuliers.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec la chaleur, il devient de plus en plus difficile de s'habiller tout en restant un chantre de l'élégance. Petit guide pratique de ce qui est autorisé... et de ce qui ne l'est pas.

La chaleur peut être un vrai fléau. Au bureau ou en vacances, nous avons certes toujours envie d’avoir du style, mais parfois il faut savoir déroger à certaines règles de bon goût pour supporter ces températures. La faute de goût est très subjective : celle de votre voisin ne sera pas la vôtre. Et inversement. Certes, mais il y a quand même certaines règles à connaître : pour résumer il est important de respecter un code vestimentaire en fonction de la situation dans laquelle on se trouve.

Certains resteront intransigeants et ne changeront en rien leurs habitudes, mais d’autres savent s’octroyer quelques libertés et feront quelques entorses…

Sélection d’entorses acceptables et astuces (si elles ne le sont pas !)

Au bureau : Il fait beau, il fait chaud (même très chaud), la période estivale vous permet un peu plus de légèreté. En fonction de vos métiers bien sûr, osez la fantaisie (motifs, couleurs….). Attention juste à ne pas être trop en décalage avec l’image que vous souhaitez avoir/conserver à la rentrée.

La chemisette pour vous Messieurs. Normalement proscrite, pourra être portée, surtout si vous ne pouvez pas quitter votre veste, personne ne la verra, mais choisissez-les impérativement unies, éventuellement avec quelques motifs discrets (carreaux) et de couleur claire. N’oubliez-pas toutefois de la rentrer dans votre pantalon et de ne pas oublier la ceinture. Privilégiez le coton, le lin se froissant beaucoup trop vite. Avoir moins chaud, oui ; paraître négligé, non.  

A part si votre société l’autorise, le port du bermuda est une parfaite entorse au bon goût – voire même un motif d’avertissement -. Un pantacourt peut éventuellement être un alternative au règlement, même si peu flatteuse pour la silhouette. Le pantalon restera privilégié pour tout homme élégant. Les toiles de coton, lainage Super100 ne sont pas si chauds, je vous l’assure, de nombreux hommes en portent tous les jours et n’ont vraiment pas l’air gênés.

Messieurs, je crains qu'outre vos chaussures habituelles (derbys...) seuls les mocassins souples puissent être tolérés et sans chaussettes évidemment (d’où l’importance de choisir des cuirs très souples).

Mesdames, vous avez beaucoup plus de chance. Les variétés d’emmanchures et de modèles sont très vastes et n’avez que l’embarras du choix. Evitez toutefois les hauts trop moulants, transparents ou qui laissent apparaître le nombril. Mais surtout faites très attention à vos sous-vêtements : couleurs, formes, bretelles, tailles, rien ne doit être laissé au hasard (NB : n’oubliez-pas que l’on vous voit aussi de dos). Soyez intraitables sur ce point. Nous avons des dizaines de modèles disponibles profitez-en ! Par exemple : Pour un top avec des bretelles fines, vous devriez idéalement opter pour un soutien-gorge sans bretelle. Vous n’aimez/pouvez pas ? Oubliez les bretelles dîtes invisibles en plastique, car non seulement, elles sont visibles dès le deuxième lavage (elles deviennent beaucoup plus foncées) mais surtout sont très inconfortables. Dans ce cas, choisissez un modèle avec des très belles bretelles (couleurs assorties/broderies…)

Pour votre bas, le choix est vaste : jupe, robe, pantalon fluide. Evitez toutefois les jupes vraiment courtes et les mini-shorts en jean (surtout si les poches dépassent). Sachez désormais que le port du collant n’est plus considéré comme une hérésie. Rappelez-vous que cela « ne se faisait pas pour une femme bien » il y a encore une vingtaine d’années. Bien sûr tout dépend de votre environnement. En cas de canicule, ce point devrait toutefois être toléré. Par contre n’oubliez-pas d’être impeccablement épilée et si vous avez la peau très claire, choisissez-bien les couleurs de vos jupes.

Pour les chaussures. On ose désormais les tongs et sandales (enfin surtout les femmes, et surtout les sandales)._ Certaines astucieuses les portent uniquement durant leur trajet et enfilent leurs chaussures de ville une fois arrivées (et d'autres encore plus malignes, les retirent totalement lorsqu'elles sont tranquillement derrière leur écran - par contre laissez toujours vos chaussures à proximité pour les remettre très rapidement en cas de visite surprise du boss/d'un collègue!). Si votre manucure est parfaite, vos pieds soignés, sans pansements  et que les modèles choisis sont élégants (en cuir de préférence, voire avec quelques strass, broderies…) vous pourrez les garder (mais uniquement si vous n’avez pas de rendez-vous avec des clients externes).

En vacances : Tout comme pour le bureau, il s’agit principalement de savoir s’adapter à son environnement. A la plage, à la montagne, chaque ville/région/pays a ses propres codes. On ne s’habille pas de la même façon à New-York et Bali, Saint-Tropez et l’Ile d’Yeu, que l’on séjourne dans un camping ou dans un hôtel de luxe. Essayez d’observer les habitants (les vrais, pas les touristes) pour mieux vous imprégner du style de votre lieu de villégiature. Evidemment, vous serez beaucoup plus décontractés à la plage qu’en ville. Décontracté ne veut toutefois pas dire indécent. Certaines villes (comme Saint-Tropez, Saint-Raphaël, Toulouse, Perpignan, Paris ont même voté des arrêtés préfectoraux interdisant de se promener en ville en maillot de bain ou seins/torse-nus. Si vraiment vous souhaitez le faire, renseignez-vous avant de faire cette entorse au risque de devoir payer une amende (env. 38€)!

En journée, pour les chaussures, évidemment rien de mieux qu’une paire de tongs ou d’espadrilles pour ne pas marcher pieds nus sur le sable/trottoirs. Pour les dîners du soir, elles ne sont pas indispensables. De jolies sandales avec talons ou non, des espadrilles compensées pour Madame, des mocassins pour Monsieur seront beaucoup plus adaptés.

 

Durant l’année vous faîtes attention à votre tenue lorsque vous sortez dîner. Pourquoi ne le feriez-vous pas en vacances ?

Je pourrais faire un article complet sur le choix du maillot de bain. Alors brièvement : Oui, il faut se sentir bien dans son corps. Oui, chacun/e fait ce qu’il/elle veut. Mais s’il vous plait, adaptez les modèles en fonction de vos morphologies et de la décence. Un maillot 2 pièces c’est très beau ! Oui mais pas pour toutes et encore moins avec un string, et ce même si on ne fait que du 36. Par contre un généreux 46 dans un très beau maillot une pièce pigeonnant/décolleté fait vraiment son effet.

Pour les hommes, je me répète un peu mais il va de soi, qu’un maillot/string moulant est plutôt à privilégier pour la piscine et les jeunes éphèbes des magazines. Vous serez tout autant séduisants avec un boxer ou un short de bain (par contre pas trop large ni trop long et encore moins trop coloré).

En style, l’essentiel est  de toujours mettre en valeur ses atouts (et on a toutes/tous !) et de ne pas céder à la tentation des modes qui ne nous correspondent pas.  Maintenant vous êtes « stylistiquement » armés pour supporter cette canicule !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ludovique
- 24/07/2013 - 10:02
pfffiou, un peu cul serrer
pfffiou, un peu cul serrer cette article!

mais bon, po etonnant :-D
Djib
- 24/07/2013 - 08:42
De l'influence du vêtement sur l'idéologie et réciproquement
Une récente publicité pour recruter des professeurs de l'éducation nationale mettait en scène un futur prof, dans une tenue parfaitement conforme aux codes vestimentaires et idéologiques de l'éducation nationale: barbe et teeshirt. On aurait pu confondre avec la pub de MacDo: "venez comme vous êtes!". L'été permet d'en rajouter une louche et il n'est pas rare de voir des profs en bermuda arpenter les cours de récréation. Sont-ils conscients que ces tenues débraillées contribuent à saper leur autorité auprès des élèves?
chmolls
- 23/07/2013 - 19:53
comme çi ou comme ça
ta quand même les clafoutis qui collent quand tu te lève