En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 1 heure 30 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 2 heures 49 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 4 heures 24 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 8 heures 39 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 2 heures 28 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 3 heures 53 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 4 heures 55 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 7 heures 28 sec
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 8 heures 35 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 8 heures 36 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 8 heures 38 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Pourquoi l’Occident ne devrait pas avoir peur de la Chine

il y a 8 heures 39 min
© Flickr
Le gouvernement vient d'annoncer à l'issue d'un 3e comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (Cimap) la suppression de 550 millions d'aides à l'apprentissage.
© Flickr
Le gouvernement vient d'annoncer à l'issue d'un 3e comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (Cimap) la suppression de 550 millions d'aides à l'apprentissage.
Contradiction

Et l'air de rien, l'Etat supprima 550 millions d'euros d'aides à l'apprentissage

Publié le 19 juillet 2013
Alors que François Hollande ne cesse de rappeler que les jeunes, l'emploi et la formation figurent parmi les priorités de son mandat, le gouvernement vient d'annoncer à l'issue d'un 3e comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (Cimap) la suppression de 550 millions d'aides à l'apprentissage.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que François Hollande ne cesse de rappeler que les jeunes, l'emploi et la formation figurent parmi les priorités de son mandat, le gouvernement vient d'annoncer à l'issue d'un 3e comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (Cimap) la suppression de 550 millions d'aides à l'apprentissage.

François Hollande, le 14 juillet, a annoncé qu’il ne recourrait aux augmentations d’impôts que s’il ne pouvait pas faire autrement. La priorité, disait-il, est aux réductions de dépenses. Certains esprits naïfs avaient entendu que l’Etat se réorganiserait, qu’il diminuerait son train de vie, qu’il adapterait son format à la réalité de ses missions pour exaucer la promesse du président.

Car il faut bien le dire ici : l’Etat a diminué ses dépenses d’intervention, c’est-à-dire son action au service des citoyens et contribuables, mais il a augmenté sa masse salariale et n’a pas diminué ses effectifs. Vous connaissez beaucoup d’organisations qui réduisent leur activité, leur production, mais qui augmentent leurs moyens de fonctionnement ?

A part l’Etat républicain d’une France en plein décadence, auto-proclamé défenseur de l’intérêt général par des hauts fonctionnaires qui se gavent dans une incompétence rare et une arrogance absolue, aucune organisation dans le monde (sauf peut-être dans des républiques bananières) n’aurait cette idée saugrenue de rendre moins de service, de produire moins, mais d’augmenter ses moyens.

On pouvait donc se dire, à l’approche du Comité interministériel de la modernisation de l’action publique (Cimap), qu’enfin allaient prendre corps des réformes dont tout le monde fustige le retard. La Cour des Comptes a d’ailleurs pointé dans son récent rapport sur les comptes publics la vacuité totale des projets gouvernementaux sur ce chapitre : la Cour appelait de ses vœux la définition d’une stratégie pour diminuer - enfin! - les moyens de l’Etat dans un contexte de réduction des dépenses dites d’intervention.

Les résultats du Cimap qui vient de se tenir ont montré une fois de plus la redoutable permanence des maux qui rongent notre pays : non seulement le gouvernement n’a aucune idée pour réformer l’Etat, non seulement le contribuable finance une clique de fonctionnaires surpayés à la mission de modernisation de l’action publique dont aucune idée ne sort dès qu’il s’agit de réformer le service public, mais il faut maintenant que les petites et moyennes entreprises se serrent la ceinture pour financer ces parasites qui les méprisent.

La preuve ? Le Cimap, qui n’annonce pas un euro d’économie sur le fonctionnement de l’Etat, supprime autoritairement l’indemnité compensatrice de formation pour les apprentis.

Cette aide de 925 euros à l’embauche, de 1525 euros par année de formation, vise à compenser l’effort que les entreprises réalisent en intégrant dans leurs effectifs des apprentis qui ne travaillent qu’à mi-temps, et qui décrocheront un diplôme de l’Education nationale grâce au savoir transmis par l’entreprise.

Car c’est bien cela, l’apprentissage : chaque année, 450.000 jeunes préparent un diplôme en cumulant cours au lycée, ou à l’université, ou dans les grandes écoles, et participation à la vie de l’entreprise. Le diplôme s’appuie donc sur des savoirs acquis dans l’entreprise, grâce à un transfert que l’entreprise assure... contre une indemnité de 1.525 euros par an, là où les établissements publics perçoivent d’ordinaire plus de 8.000 euros par an de budget public.

Ce point mérite d’être rappelé : l’apprentissage est une façon, pour les entreprises, de concourir à l’action publique en offrant aux jeunes un salaire, un contrat de travail et une véritable chance d’insertion.

François Hollande avait annoncé qu’il mettrait les jeunes au centre de son programme. Belle manifestation de constance, de sincérité, de loyauté vis-à-vis de ses engagements! Le voici qui supprime une mesure très favorable à ceux qu’il prétendait défendre, et dans une duplicité étonnante, qui décourage l’implication des entreprises dans cet objectif de campagne. Tout cela pour ménager la susceptibilité de fonctionnaires qui trouvent très bien que les entreprises se réforment et réduisent leur train de vie pour éviter au service public d’en faire de même.

L’opération est un peu fort de café.

Ce qui navre les défenseurs de l’apprentissage, c’est qu’ils savent que cette mesure tient à un réflexe simple : le mépris profond qui suinte des élites de gauche vis-à-vis de l’apprentissage.

Quoi ? Il faudrait travailler pour avoir un diplôme ? Comment, il faudrait envoyer nos enfants dans des entreprises pour apprendre un métier avant d’avoir un emploi ? Mais, ma bonne dame, l’apprentissage, c’est pour les bouchers, ou les tourneurs-fraiseurs, pas pour les gens de nos milieux. Nous, nous sommes de gauche, nous sommes pour le savoir universel, pour les valeurs humanistes, celles où l’on ne se salit pas les doigts et où on échappe à l’aliénation de la classe ouvrière décrite par Marx, parce que nous, Monsieur, on pense le monde et on le change en lisant Bernard Henri-Lévy.

Supprimer l’aide à l’apprentissage, c’est le fait de la gauche Louis-le-Grand, celle qui refuse la télé-surveillance dans les quartiers pauvres, parce que l’on ne flique pas les gens, Monsieur ! Mais qui se calfeutre dans son Quartier Latin à 18.000 euros le mètre carré pour, grâce à la carte scolaire, assurer la prospérité de ses enfants.

Supprimer l’aide à l’apprentissage, c’est, en un geste, le fils Fabius qui triomphe - celui qui ne paie pas d’impôt, mais qui achète un appartement à 28.000 euros le mètre carré. C’est cette morale de la bien-pensance qui nous inflige des leçons d’égalité, mais se garde bien de se les appliquer : parce que la vie, ça commence dans les bons lycées et ça se termine à force de népotisme, de copinage, de conflits d’intérêt, dans les beaux quartiers, entre vacances dans des hôtels de luxe et cocktails dans les hôtels particuliers du faubourg Saint-Germain. Et tant pis pour ceux qui n’ont que la force de leur poignet, de leur jus de crâne ou de leur volonté pour réussir. Ils n’avaient qu’à ne pas être apprentis.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jardinier
- 20/07/2013 - 07:51
Excellent article.
C'est vrai que cette suppression est une mesure lamentable. S'il y a bien quelque chose qui marchait dans ce pays, même si a trop faible dose, c'etait bien l'apprentissage en alternance, avec quasi a chaque fois, un travail au bout.
vangog
- 19/07/2013 - 19:23
Impossible d'embaucher un second apprenti, comme il
etait envisagé!
Et l'apprenti présent va virer au profit d'un mi-temps au SMIG qui n'acquièrera jamais le diplôme et se morfondra dans un emploi sous-payé et sans avenir...
Merci les Socialistes!
Cela sent de plus en plus le goudron et les plumes...
zebulon54
- 19/07/2013 - 17:03
Il est vrai
que les socialistes sont proches des apprentis quand ils ont besoin d'exister mais sont les premiers à les mépriser quand ils ont acquis le pouvoir.