En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Coronavirus : L'Espagne premier pays européen à envisager un revenu universel

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 18 min 13 sec
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 2 heures 42 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 4 heures 54 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 7 heures 40 sec
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 7 heures 40 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 9 heures 32 min
décryptage > France
Voeux dangereux

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Paradoxe : alors que Bruxelles est incapable d’empêcher un désastre économique, les médecins et chercheurs réussissent à coopérer comme jamais pour limiter un désastre humain

il y a 11 heures 10 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 59 min 14 sec
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 3 heures 19 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 5 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 8 heures 51 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Politique
Impact de la crise sanitaire

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Abandon

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

il y a 11 heures 25 min
Investir dans la "pierre" risque fort ne plus ressembler au placement sans risque que l'immobilier constituait jusqu'alors.
Investir dans la "pierre" risque fort ne plus ressembler au placement sans risque que l'immobilier constituait jusqu'alors.
Retournement

Pourquoi investir dans l'immobilier n'est pas toujours une bonne affaire (et pourquoi cela l'est de moins en moins)

Publié le 15 juillet 2013
Investir dans la "pierre" risque fort ne plus ressembler au placement sans risque que l'immobilier constituait jusqu'alors. Pire, une baisse des prix supérieure à 10% d'ici un à deux ans serait plausible.
Marc Touati est économiste et président fondateur du cabinet ACDEFI (aux commandes de l'économie et de la finance). Il s'agit du premier cabinet de conseil économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.Il a lancé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Touati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Touati est économiste et président fondateur du cabinet ACDEFI (aux commandes de l'économie et de la finance). Il s'agit du premier cabinet de conseil économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.Il a lancé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Investir dans la "pierre" risque fort ne plus ressembler au placement sans risque que l'immobilier constituait jusqu'alors. Pire, une baisse des prix supérieure à 10% d'ici un à deux ans serait plausible.

Atlantico : En cette période de crise, l'idée qu'il faudrait investir dans l'immobilier pour protéger son capital est logiquement perçue comme la plus judicieuse. Si une nouvelle crise arrivait demain, le foncier pourrait t-il vraiment mettre les investisseurs à l'abri de pertes conséquentes ?

Marc Touati : Malheureusement non. Certes, pour un particulier, il reste toujours plus intéressant de devenir propriétaire que locataire. De même, pour un investisseur qui dispose d’un horizon très long (plus de quinze ans), la pierre reste un investissement lucratif de bon père de famille. En revanche, pour un investisseur qui est déjà propriétaire de sa résidence principale et dont l’horizon de placement est inférieur à quinze ans, l’immobilier redevient un placement risqué. Et ce, pour au moins trois raisons. Primo, les cours immobiliers restent trop chers par rapport à la réalité des revenus dans l’Hexagone. Si la bulle a déjà commencé à se dégonfler, les prix des logements devraient encore baisser de plus de 15% dans les deux prochaines années.

Et ce, d’autant que, secundo, les taux d’intérêt des obligations d’État vont fortement augmenter dans les prochains mois. Ce qui ne manquera pas de tendre les taux d’intérêt des crédits immobiliers et in fine d’alimenter la baisse des prix.

Tertio, la fiscalité devient tellement dramatique, y compris sur l’immobilier, que les quelques plus-values éventuellement réalisées seront rabotées au maximum par la puissance publique. Prendre autant de risques pour si peu de rendement, à quoi bon ?!

Quel pourrait être le scénario-type dans le secteur immobilier en cas de crise obligataire ?

Si les taux d’intérêt des obligations d’Etat à 10 ans dépassent les 4% d’ici la fin 2013 (ce qui est très probable), les cours immobiliers pourraient chuter de plus de 10% d’ici un an en moyenne sur le territoire national. Ce qui signifie que la baisse des prix pourrait être bien plus marquée dans certaines agglomérations, notamment en province, mais aussi en banlieue parisienne.

Par ailleurs, le secteur immobilier ne risque-t-il pas d'être vu à terme comme une potentielle vache à lait pour des gouvernements en manque de recettes fiscales ?

Dans la mesure où, depuis trente ans, les gouvernements français n’ont pas le courage de baisser la dépense publique (qui rappelons-le atteint désormais 57% de notre PIB, un record historique), ils cherchent désespérément à augmenter leurs recettes fiscales pour tenter de réduire les déficits publics. Cette stratégie est évidemment inefficace dans la mesure où l’augmentation des taux d’imposition ne fait que limiter la croissance, donc réduire l’assiette fiscale. Ce qui signifie que l’État ponctionne plus mais sur un gâteau plus petit. Ce triste constat est également observable dans le secteur immobilier. Seulement voilà, à force de tirer sur la corde, elle finit par se casser. Aggraver encore la pression fiscale en France, alors que celle-ci est déjà l’une des plus élevées du monde, est tout simplement suicidaire.

On estime que les ventes baisseront de 5 à 10% dans le secteur en 2013. Pensez que ce phénomène peut se prolonger sur plusieurs années ? Pour quelles conséquences ?

Tout dépendra de l’évolution de la stratégie gouvernementale et parallèlement de celle des taux d’intérêt obligataires. Si ces derniers continuent d’augmenter durablement au-delà des 4%, alors non seulement les transactions vont reculer, mais les prix baisseront de bien plus que 15 %

En conséquences, quels investissements (en dehors de l'immobilier s'entend) vous apparaissent aujourd'hui comme les moins périlleux ?

En attendant que le gouvernement français face un virage à 180 degrés, notamment en réduisant la pression fiscale et les dépenses publiques, il faut rester très prudent. C’est malheureux à dire, mais vu l’augmentation dramatique de la fiscalité sur les produits financiers, il n’y a guère que le livret A qui reste attractif à moyen terme. Il ne rapporte pas grand-chose, mais au moins il n’est pas fiscalisé. Sinon, il est toujours possible d’investir dans des start-up, voire dans des entreprises de belle qualité ou encore dans l’immobilier mais à très long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Coronavirus : L'Espagne premier pays européen à envisager un revenu universel

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pemmore
- 13/07/2013 - 13:45
Immobilier, ça dépend ou bien sur,
dans l'ouest les revenus étant faibles les prix sont au plus bas et ne descendront plus, avec une forte natalité le besoin de bons logements (pavillons) est élevé, c'est forcément rentable.
Pour assurer un peu plus tous les bords de mer Atlantique ont une vocation hybride logements ou tourisme avec des prix d'achats très raisonnables.
Donc un bon placement.
LILLBee
- 13/07/2013 - 00:08
Défiscaliser
Dernière chose, il y a un parti politique qui a besoin en ce moment qu'on défende la diversité d'opinion ;)
LILLBee
- 13/07/2013 - 00:01
Dans tous les cas, il vaut mieux avoir son propre toit!
Achetez plus grand, mais pour vous, faites des travaux de rénovation/isolation/piscine (hors-sol sinon retour de bâton dans les impôts locaux), bref investissez ... dans votre propre train de vie puisqu'on en est réduits à ça. Sans oublier que les impôts vont augmenter l'année prochaine, sauf si croissance il y a ... ah le "sauf" et les exceptions qui confirment la règle!
Cela dit, de l'assurance-vie à +8 ans dans une solide compagnie (pas une banque qui va grignoter un max! en commençant par des frais prohibitifs voire cachés...), compagnie qui a un large horizon, entendre au-delà de la zone euro, c'est pas mal non plus... Mais franchement, le livret A compense à peine l'inflation, son taux est même calculé sur cette base! Alors on y met 3 mois de dépenses courantes, point. Le mieux étant d'utiliser une AV de plus de 8 ans à la place du livret. Finalement, rester en France il faut le vouloir (surtout quand on a un gvt qui n'a qu'une soupe à la grimace à nous servir!!!) et vouloir aussi occuper le terrain, mais c'est un autre débat