En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 43 min 7 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 1 heure 6 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 3 heures 1 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 4 heures 13 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 7 heures 27 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 8 heures 41 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 56 min 33 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 1 heure 20 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 2 heures 30 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 3 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 4 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 10 heures 55 min
A long terme nous serons tous morts

Monsieur Sarkozy, interdisez les emprunts d’État à 100 ans !

Publié le 19 avril 2011
En février dernier, le directeur général de l’Agence France Trésor, l’organisme de Bercy qui gère la dette de l’État, déclarait ne pas exclure de lancer des obligations à 100 ans ! Attention, danger ?
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En février dernier, le directeur général de l’Agence France Trésor, l’organisme de Bercy qui gère la dette de l’État, déclarait ne pas exclure de lancer des obligations à 100 ans ! Attention, danger ?

Face à l’urgence, on mettra de côté le ton habituel de l’économiste pour interpeller directement le premier représentant de l’Etat. Car ce n’est rien de moins qu’un forfait qui risque d’être commis au cœur de nos finances publiques. Philippe Mills, le directeur général de l’Agence France Trésor, l’organisme de Bercy qui gère la dette de l’Etat, a en effet déclaré (dans Les Echos du 8 février) qu’il n’excluait pas de lancer des obligations à 100 ans ! L’OAT (Obligation assimilable du Trésor) la plus longue s’affiche déjà à 50 ans, un record parmi les pays industrialisés, il s’agirait donc de doubler cette durée déjà exceptionnelle.

Un mépris des générations futures

Comme disait Keynes : « à long terme nous serons tous morts », alors empruntons à un siècle et dormons tranquille ! Comment peut-on marquer un tel mépris des générations futures et faire preuve d’un tel égoïsme ? Nos arrière-arrière-petits-enfants, au moins, paieront la note, peu nous importe, nous ne les verrons jamais. Emprunter à 30 ans possède un sens économique, lorsqu’il s’agit de financer une grande infrastructure comme une centrale électrique ou une ligne TGV (même si, en réalité, l’endettement sert surtout à payer les salaires des fonctionnaires, bref), à 50 ans on dépasse l’horizon de long terme, mais à 100 ans on tombe carrément dans la science-fiction.

Qui peut imaginer ce que sera la France dans un siècle ? Un tel emprunt serait une sorte de tour de bonneteau consistant à projeter une dette dans un futur inconnaissable. Il n’y a donc qu’une seule vraie raison d’emprunter sur une telle durée : encaisser l’argent maintenant et faire un bras d’honneur à nos descendants. D’autant que l’opération coûtera en intérêts versés plusieurs fois le capital récupéré.

On peut bien sûr se dire que, d’ici là, une vague d’inflation aura considérablement allégé les remboursements, mais comment savoir si, au contraire, cette charge ne deviendra pas écrasante ? Le taux d’intérêt auquel l’Etat emprunte, environ 3 %, s’avère particulièrement bas dans le contexte actuel de détente des taux longs, mais il reste tout de même supérieur à la croissance du PIB ; ce taux, même faible, couplé à une croissance anémique et sans inflation constituerait une véritable saignée. Un Etat peut-il se permettre de spéculer sur un avenir aussi lointain ?

Un tel produit financier serait intrinsèquement « toxique » tant il dépasse toute capacité de prévision économique. Qu’une « demande » se manifeste, de la part de fonds de pension ou de fonds souverains, ne peut justifier sa mise en place, il a naguère existé une demande pour les subprimes, mais un émetteur doit faire preuve de probité et de réalisme, il s’agit, en l’occurrence, de la signature de la France.

Fuite en avant et combines d'apprentis sorciers

Le fait qu’une telle idée fasse son chemin ne manque pas d’inquiéter car elle révèle une fuite en avant, un saut dans l’inconnu, un refus d’affronter le poids de la dette et la persistance des déficits, un abandon face aux efforts nécessaires. Les près de 1 600 milliards d’euros de dette publique totale, dont 1 235 pour l’Etat stricto sensu, excèdent-ils déjà notre capacité à payer qu’il faille utiliser des échappatoires ?

Une telle émission entre, dans l’esprit, en contradiction avec le projet de règle constitutionnelle de limitation des déficits qui vise à faire régresser la dette et alléger le fardeau qu’elle représente pour les décennies à venir. Désormais premier budget de l’Etat, devant l’éducation, avec 45 milliards d’euros dans le projet de budget 2011, la charge de la dette comprime toutes nos marges de manœuvre. Veut-on s’avouer vaincu et inscrire d’un coup cent années d’intérêts à payer ?

Monsieur le Président de la République, vous devez interdire le recours à des emprunts d’Etat à 100 ans, et limiter les plus longs à 50 ans, une durée déjà considérable. Il faut bannir les combines d’apprentis sorciers et s’attacher à la politique de résorption des déficits publics, seul moyen de faire baisser la dette publique. L’Agence France Trésor se doit d’être plus responsable. Une telle décision renforcerait la crédibilité de la France en indiquant clairement son refus de repousser les échéances au-delà du raisonnable, elle témoignerait également d’une vraie attention accordée aux générations futures.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Philippe David
- 19/04/2011 - 13:40
BRAVO
Entièrement d'accord, c'est un pur scandale. Par contre, la dette de 1600 milliards d'euros dont vous parlez ne tient pas compte des engagements sur les retraites des fonctionnaires, pas plus que le recyclage des centrales nucléaires ni des trous sans fond qu'il va falloir renflouer (RFF etc...) donc la dette réelle est bien plus proche de 2500 milliards que de 1600 milliards...Malheureusement!