En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 53 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 15 heures 36 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 18 heures 5 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 48 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 56 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 21 heures 19 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 54 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 22 heures 11 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 15 heures 18 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 47 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 18 heures 20 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 19 heures 17 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 21 heures 24 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 45 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 22 heures 4 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 22 heures 15 min
Effets insoupçonnés

Détenteurs d’actions ou non, voilà comment les mauvais résultats du CAC 40 impactent votre quotidien

Publié le 07 juillet 2013
Le CAC 40, l'indice boursier principal de la place de Paris, peine à franchir la barre des 4000 points et affiche encore des résultats mitigés. Voici pourquoi tous les Français sont concernés.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le CAC 40, l'indice boursier principal de la place de Paris, peine à franchir la barre des 4000 points et affiche encore des résultats mitigés. Voici pourquoi tous les Français sont concernés.

Le CAC 40 qui mesure l’évolution de la capitalisation des 40 première sociétés cotées à Paris affichait, mercredi 3 juillet 2013, un terne 3691 points loin des 4051 points de la fin du mois de mai. La France se démarque de ses partenaires au niveau boursier. Son indicateur n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant crise voire même le niveau du début des années 2000. Le plus haut historique de l’indice boursier parisien date de près de 13 ans. Le CAC 40 avait atteint 6 944 points le 4 septembre 2000 avant de chuter à  2401 points au mois de janvier 2003 du fait de l’éclatement de la bulle Internet. Avec la reprise du milieu des années 2000, le CAC 40 remonte la pente et franchit la barre des 6 168 points le 1er juin 2007. Depuis la grande récession de 2009, il tourne entre 3000 et 4000 points. Pendant ce temps-là, New York et Francfort ont dépassé au mois de mai leur sommet historique.

Même si les entreprises françaises du CAC 40 réalisent plus de 70% de leur chiffre d’affaires en dehors de France et 40% en dehors de la zone euro, il n’en demeure pas moins que la valeur de leur capitalisation boursière ne peut pas s’affranchir complètement de la situation économique de la France et de l’Europe. En outre, du fait de l’absence de fonds de pension français, les entreprises françaises sont dépendantes d’investisseurs internationaux qui arbitrent leurs placements en fonction des risques encourus. Les grandes entreprises françaises sont détenues à plus de 40% par des non-résidents. La place de Paris n’est pas attractive. La surreprésentation des entreprises financières, banques, compagnies d’assurances, concourt à la stagnation du CAC 40. Fortement impactées par la crise des dettes publiques, ces entreprises sont délaissées par les investisseurs. De même, la désindustrialisation ne joue pas en faveur de l’indice français.

Cette sous-valorisation des entreprises françaises est une mauvaise nouvelle pour tous les acteurs économiques. Les épargnants enregistrent des moins-values ; ils ne sont pas incités à investir dans les actions. Depuis 2008, les ménages se sont détournés des actions. Aujourd’hui, ce serait le bon moment pour entrer sur le marché "actions" d’autant plus que les placements de taux (obligations, titres monétaires) ne rapportent plus beaucoup. Mais, du fait des amples fluctuations et des espoirs déçus, les épargnants sont plus qu’hésitants.

Les capacités de développement des entreprises sont réduites par cette sous-capitalisation chronique en les empêchant d’émettre de nouvelles actions qui auraient un effet dépressif sur le cours. De plus, cette situation peut restreindre l’accès au crédit. De ce fait, la chute des cours est une mauvaise nouvelle pour l’investissement, l’innovation et l’emploi. La bourse n’est pas qu’un champ spéculatif, c’est avant tout le lieu de rencontre entre des apporteurs de capitaux et des entrepreneurs.

Du fait de la faiblesse du CAC 40, les entreprises apparaissent comme des cibles pour des prédateurs internationaux. Les entreprises françaises ne valent pas très chères au regard de leurs performances avec un risque de démantèlement à la clef si le repreneur entend réaliser une opération spéculative.

L’état dépressif de notre CAC 40 illustre la situation de l’économie française. Trop financière pas assez industrielle, trop axée sur la consommation et pas assez sur la production et les exportations, notre économie est à la croisée des chemins. Même si l’indice CAC 40 n’est que la traduction de l’offre et de la demande des actions des 40 premières entreprises cotées, il révèle assez finement nos faiblesses.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
legaulois
- 08/07/2013 - 08:52
CAC 40
les actions seraient détenus majoritairement par des petits épargnants et nos caisses de retraites avec une large représentation dans les conseils d'administration et avec le personnel de ces entreprises la situation serait différente les requins de la finance seraient remis au pas
ottomar
- 07/07/2013 - 21:00
Vous vous foutez de moi ??
Avec mon livret d'épargne à 1% et un Cacquetage qui a pris à vue de nez 20 ou 25% en 5 ans. La finance nous en... !
DEL
- 07/07/2013 - 17:28
Evidemment
que les particuliers ne veulent pas investir dans des actions: ils savent que, quoiqu'il arrive, ils se feront gruger d'une manière ou d'une autre, soit par des plus values que l'on ne versera pas pour tout motif possible, soit qu'on les ruinera en faisant baisser les cours, artificiellement s'il le faut, pour qu'ils perdent leur mise, qui, de toute façon, reviendra dans la poche des banquiers.
On ne peut pas leur faire confiance: ils s'arrangent trop entre eux sur notre dos.