En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Bonnes feuilles

Comment reconnaître un pervers narcissique ? Mécanismes de l'emprise

Publié le 29 juin 2013
L'ouvrage de Dominique-France Tayebaly permet d’identifier la perversion à l’œuvre, pour la combattre réellement. Extrait de "Pour en finir avec les pervers narcissiques" (1/2).
Dominique-France Tayebaly est psychanalyste, membre de l’Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok et du Centre d’études et de recherches en psychanalyse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique-France Tayebaly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique-France Tayebaly est psychanalyste, membre de l’Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok et du Centre d’études et de recherches en psychanalyse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ouvrage de Dominique-France Tayebaly permet d’identifier la perversion à l’œuvre, pour la combattre réellement. Extrait de "Pour en finir avec les pervers narcissiques" (1/2).

Dominer l’autre et l’utiliser pour arriver à ses fins

Toutes les formes de perversion se manifestent par des abus. L'emprise est un abus de pouvoir et, avant tout une captation de la pensée de l'autre, une confiscation de son intelligence. Comme un guerrier, le prédateur part à la conquête du territoire de l'autre. Petit à petit, il grignote son espace, l'empiète pour finalement l'envahir totalement. Il est le maître d'un monde fictif, inaccessible à l'échange, à l'écoute, et à la remis en question. Comme le renard des contes populaires, il est un "illusionniste" rusé. Il use et abuse d'armes subtiles. Il a recours à toutes sortes de ficelle : l'esquive, la séduction ou l'intimidation. Pour ne pas dévoiler ses intentions réelles, il utitilise la manipulation. En public, il virevolte passant d'un masque à un autre.

Il peut être Zorro ou un bon père de famille; un merveilleux docteur ou un brillant chef d'entreprise. Elle peut être la reine des amazones, une épouse modèle, mère irréprochable, une amie. Héros ou antihéros selon son auditoire, le renard (homme ou femme) n'a qu'un bu : captiver et attirer sa proie dans ses filets.

L'illusioniste embobine son entourage, l'endort à coups de bons mots ou d'apparents "bons sentiments". Son charisme favorise les confidences qu'il peut ensuite utiliser pour empiéter sur le territoire de l'autre.

Mais s'il écoute parler les autres; lui-même ne se confie à personne et s'arrange pour ne répondre à aucune question personnelle. Pas question d'enlever son masque ou de risquer de sortir de sa cachette. C'est un excellent acteur, il a plusieurs visages et plusieurs scénarios à sa disposition. Virtuose des tours de passe, on ne sait ni à qui on a à faire, ni où il est, ni ce qu'il veut. S'il se sent approché, il n'a plus qu'à utiliser une de ses pirouettes pour faire une retraite tout en élégance : un trait d'humour désarmant, ou au contraire décapant, qui masque une attaque en règle.

Enfants, Caroline et Julien vivaient les repas familiaux du soir comme un supplice. Ils étaient dans l'attente que l'insupportable tension qui y régnait trouve un exutoire. Si leur père trouvait une cible en dehors de la sphère familiale, sur laquelle il se défoulait avec son prétendu sens de l'humour et des propos corrosifs, la soirée pouvait être "sauvée"!

Dans un couple, bien souvent, lorsque l'un est pervers de façon active, l'autre, en miroir, va l'être de façons passive. L'un est un dominant tyrannique, l'autre un dominé qui prend l'habitude de se soumettre. Ainsi Pauline participe activement à la mise en scène des rituels familiaux chaque soir et y enrôle ses enfants. Son objectif est de détourner l'attention de son mari ; mais, ce faisant, elle ne remet pas en cause ses outrances. A cela s'ajoutent les effets pernicieux de l'emprise à long terme : celui qui est vampirisé est tellement dévitalisé qu'il n'a plus la force de combattre la perversion omniprésente de son conjoint.

Les mécanismes de l’emprise : fascination, séduction, vampirisme

La rencontre avec une personne qui fonctionne dans le registre de la perversion est souvent vécue comme un véritable signe du destin, une évidence. L’évidence est le leurre de l’accroche perverse. Bien évidemment, il s’agit d’évidences trompeuses ! Le prédateur déploie une véritable propagande afin de séduire sa proie. Qu’il s’agisse d’une rencontre amoureuse, d’une relation amicale ou de travail, la démarche sera la même. Le séducteur fabrique une symbiose artificielle et provoquée : l’autre est soi ; l’autre est à soi. Au début de la rencontre, il pare sa proie d’atouts merveilleux : il s’agit de la flatter pour la conquérir. Couverte d’attentions et d’éloges, sa proie se sent portée aux nues, « comme sur un nuage ». À son insu, elle baisse la garde et renonce à toute vigilance : le séducteur devient irrésistible. Sa force de persuasion devient telle qu’il peut construire une mystification autour de leur rencontre jusqu’à faire croire que c’est un signe du destin : « Il n’y a pas de hasard » ! Ainsi sa proie est convaincue que cet être répond comme miraculeusement à toutes ses attentes, à ses manques, à ses blessures, qu’il peut tout entendre, tout comprendre. C’est comme s’ils s’étaient « toujours connus ».

Extrait de "Pour en finir avec les pervers narcissiques",  Dominique-France Tayebaly, (Editions Bréal), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

02.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

03.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

04.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Serge75
- 02/07/2013 - 10:23
Très intéressant
Je suis moi-même psychanalyste et ai été très intéressé par la lecture de ce livre qui invite à poser un autre regard sur le monde obscur de la perversion.

L’auteur émet des réserves quant à cette vague qui déferle à travers les médias laissant supposer qu’un individu nommé « PN » serait responsable de tous nos maux.

Les témoignages de ce livre nous touchent car ils sont réels, humains et parlent de la perversion au quotidien. Ils en rendent la lecture participative et suscite le désir de s’engager contre l’horreur de l’emprise et de l’abus sous toutes ses formes. C’est la question de l’intention qui est remise au premier plan comme seule véritable position du sujet face au réel de la perversion.

Il est vrai que lire cet ouvrage demande du courage, celui de regarder les autres différemment et de se regarder soi-même sous un nouveau jour avec recul et honnêteté.
vangog
- 30/06/2013 - 14:34
@newdawn "Le narcissisme a explosé"?...
Vous ne seriez pas un peu parano?
Le narcissisme n'est qu'une des facettes de l'âme humaine, naturelle et nécessaire, mais il est une habitude bien Française de mettre dans des cases en caricaturant et stigmatisant, pour faire adhérer à des théories fumeuses, qui, sans cette stigmatisation, ne franchiraient pas la porte du café du commerce!
Si les manipulateurs, qui ne sont pas narcissiques, car portés sur le pouvoir, qui est tout sauf l'amour de soi, existent, c'est parcequ'il existe des manipulés!
La stigmatisation par les féministes ou les juges en "pervers narcissiques" n'est qu'une façon artificielle de transformer une fin de manipulation naturelle et souhaitable en victoire idéologique, autre forme de manipulation autrement perverse!....
Newdawn
- 30/06/2013 - 10:36
Les PN, une aubaine pour la psychanalyse
C'est curieux... je me demande si les pervers narcissiques ne seraient pas la nouvelle vache à traire de la psychanalyse... un moyen de revenir sur le devant de la scène pour cette discipline vouée à l'échec et la disparition par ailleurs.

J'ai remarqué aussi que le féminisme misandre, qui déferle actuellement, voit des pervers narcissiques partout également : et toujours des hommes, comme il se doit... Un bon moyen d'accabler un peu plus la gent masculine.

Il est vrai toutefois que nous sommes une société qui produit du narcissisme; c'est un phénomène bien réel qu'il faut analyser et comprendre.

Mais je doute pour ma part que les psychanalystes et les féministes soient les mieux placés pour traiter de ce problème.

Pour la bonne raison que le narcissisme a explosé depuis que ces derniers ont pris le pouvoir. Ce sont des pompiers pyromanes.