En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 9 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 11 heures 25 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 12 heures 58 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 14 heures 40 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 17 heures 2 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 17 heures 47 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 heures 10 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 18 heures 27 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 18 heures 48 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 12 heures 24 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 14 heures 10 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 17 heures 13 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 18 heures 12 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 18 heures 45 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 19 heures 9 min
Le FN n’est plus un parti d’extrême-droite ?
Le FN n’est plus un parti d’extrême-droite ?
Extrême(s) droite(s)

« Le Front national est devenu le premier parti de gauche »

Publié le 12 avril 2011
Représentant assumé des catégories ouvrières et populaires, antilibéral, souverainiste, républicain et laïc, le Front national ne serait-il pas le premier parti de gauche en France ?
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Représentant assumé des catégories ouvrières et populaires, antilibéral, souverainiste, républicain et laïc, le Front national ne serait-il pas le premier parti de gauche en France ?

Comme je l'indiquais dans mon article hier, les analyses qui insistent sur la droitisation de la société française visent surtout à démontrer le danger que ferait peser le parti de Marine Le Pen sur la démocratie. Que Marine Le Pen ait rompu avec les vieilles tares des extrêmes-droites en battant Golnisch, provoquant le départ de plusieurs figures historiques de ce parti, en reconnaissant la réalité de la Shoah, en distinguant les victimes immigrées de ceux qui s‘enrichissent sur leur dos, ou en rompant avec certaines mouvances radicales à l’échelle française (la non représentation, par exemple, du courant nationaliste révolutionnaire au sein de son bureau politique) comme à l’échelle européenne, ainsi le FN belge, tout cela a plus ou moins a été remarqué.

De même, l’inclination de son discours et de ses propositions vers la défense de la République couplée au refus des communautarismes, la défense de la laïcité, le refus de l’ultralibéralisme, la nécessité de l’intervention de l’Etat, un certain protectionnisme économique, l’importance de la justice sociale, la relocalisation… Tout cela a aussi été remarqué. Mais ce qui ne l’a pas été est ailleurs : le FN n’est plus un parti d’extrême-droite.

Le FN n’est plus un parti d’extrême-droite

Il a été poussé sur sa gauche par le développement, groupusculaire mais radical et dynamique, d’extrêmes-droites diverses. Poussé vers la gauche par son évolution en faveur des catégories populaires, base actuelle de son électorat. Que le FN de Marine Le Pen s’ancre régionalement dans les bassins de désindustrialisation et du chômage de masse n’est pas un hasard.

À l’écart de l’extrême-droite de papa comme des nouvelles tendances radicales, représentant assumé des catégories ouvrières et populaires, y compris au sein des syndicats, porteur de propositions de défense des immigrés victimes du capitalisme, antilibéral, souverainiste, républicain et laïc… Le Front national, et c’est cela qui doit être remarqué, est devenu le premier parti de gauche en France.

L'impact de la mondialisation

Que cela n’apparaisse pas assez clairement tient à deux aspects de son programme : la fixation sur l’islamisation supposée de la société française et le maintien du thème de la préférence nationale comme axe premier de son projet politique. Pourtant, lors des cantonales, dans nombre de villes de banlieues, le FN a bénéficié d’un vote important de citoyens issus de l’immigration, souvent musulmans, des citoyens qui n’hésitaient pas à affirmer ce vote devant les caméras de télévision. Il devrait être clair que le FN distingue islamisation et islam. Et que le refus de l’implication du religieux au cœur du politique a longtemps été un des grands axes de la gauche française.

En va-t-il autrement de la préférence nationale ? Un critère permettant de qualifier l’extrême-droite ? Chacun sait que ce fut un thème porteur à gauche, quand le PCF allié au PS réclamait, affiches à l’appui, que le travail revienne aux français. Tant que la vie politique française fera mine de vivre d’une opposition virtuelle entre gauche socialiste et droite libérale, elle ne verra pas que l’opposition politique concrète se joue entre pays réel, souffrant, et pays légal des privilèges, autrement dit entre acteurs et victimes de l’actuelle mondialisation.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
guillemots
- 14/04/2011 - 16:17
à Lexington
Parce que la société à laquelle s'oppose le FN n'est pas une société close ? Les tenants oligarques du diktat concentrationnaire du code-barres ?
slavkov
- 14/04/2011 - 11:04
bien vu ...
... alors qu'ils représentent plus de français que les écologistes ou les communistes, bizarrement ils n'ont que très peu d'élus ...
- où sont les démocrates ? ...
405
- 12/04/2011 - 20:05
suite
La gauche c'est l'affiche rouge de Manoukian, pas la flamme du FN.