En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 8 min 6 sec
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 7 heures 24 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 8 heures 3 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 21 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 jour 39 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 2 heures 13 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 7 heures 44 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 20 heures 58 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 21 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 1 jour 58 min
Le géant des réseaux sociaux Facebook a adopté officiellement le hashtag.
Le géant des réseaux sociaux Facebook a adopté officiellement le hashtag.
#nouveauté

Pas futiles : petit guide des usages potentiels des hashtags sur Facebook

Publié le 14 juin 2013
Les hashtags ou mots dièses permettent de relier différents messages d'une même thématique. Ils sont surtout utilisés sur Twitter. Aujourd'hui, c'est Facebook qui les adopte sur sa plateforme, pour faciliter le partage entre utilisateurs mais aussi pour ouvrir un marché supplémentaire aux publicitaires.
Erwan le Nagard est spécialiste des réseaux sociaux. Il est l'auteur du livre "Twitter" publié aux éditions Pearson et, Social Media Marketer. Il intervient au CELSA pour initier les étudiants aux médias numériques et à leur utilisation.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan le Nagard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan le Nagard est spécialiste des réseaux sociaux. Il est l'auteur du livre "Twitter" publié aux éditions Pearson et, Social Media Marketer. Il intervient au CELSA pour initier les étudiants aux médias numériques et à leur utilisation.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les hashtags ou mots dièses permettent de relier différents messages d'une même thématique. Ils sont surtout utilisés sur Twitter. Aujourd'hui, c'est Facebook qui les adopte sur sa plateforme, pour faciliter le partage entre utilisateurs mais aussi pour ouvrir un marché supplémentaire aux publicitaires.

Atlantico : Le géant des réseaux sociaux Facebook a adopté officiellement le hashtag. Quels sont les avantages des hashtags pour Facebook : canaliser les discussions, faire revenir Facebook sur le devant de la scène face à Twitter ?

Erwan le Nagard : Tout d’abord, rappelons ce qu’est un hashtag (ou « mot-dièse », « croisillon »). Il s’agit d’un mot clé précédé du signe dièse (#) qui permet de lier l’ensemble des messages qui l’intègrent afin de créer une conversation à multiples voix. Pour utiliser une métaphore, « le hashtag est aux réseaux sociaux, ce que le feu de camp est aux scouts ». C’est un moyen de rassembler des individus d’origines différentes autour d’un sujet, d’un centre d’intérêt partagé, et de nouer des liens autour d’une conversation passionante. Le hashtag est l’une des fonctionnalités clé, qui a permis à Twitter de se développer par la création de contenus.

On comprend assez aisément le choix de Facebook d’intégrer cette innovation lorsque l’on s’intéresse à la chaîne de création de valeur d’un réseau social. Facebook a besoin d’utilisateurs pour créer un réseau et de contenus pour que ses membres soient actifs et interagissent entre eux. Le hashtag a plusieurs objectifs pour Facebook : densifier le réseau de connexions entre utilisateurs, améliorer son offre de contenus en permettant aux utilisateurs de partager ces contenus en passant outre les fans pages et, surtout, développer son modèle publicitaire.

Sachant que Twitter a innové avant Facebook en proposant le hashtag en premier, cette nouveauté n'arrive-t-elle pas trop tard ?

Le hashtag est effectivement une fonction clé de Twitter, mais qui est communément utilisée sur d’autres plateformes comme Instagram, Tumblr ou Pinterest. L’intégration de cette nouvelle fonction démontre la capacité de Facebook à évoluer en tirant partie des usages dominants d’autres plateformes de réseautage. Il est intéressant d’observer les interconnexions entre ces réseaux et comment cela pousse Facebook à faire évoluer sa propre plateforme. Les usagers de Twitter utilisent pour la plupart Facebook  et ont naturellement fait la promotion de cette nouvelle forme d’énonciation en publiant des hashtags (non fonctionnels) dans leurs statuts avant même que la fonction ne soit activée par Facebook.

L'arrivée du Hashtag peut-elle être mal vécue par les utilisateurs, qui viennent chercher sur Facebook la possibilité d'écrire des statuts et des messages plus long que sur Twitter ?

Ça ne sera pas le cas, le hashtag ne modifie en rien la longueur des messages autorisée par Facebook. Au contraire, je pense que le hashtag de Facebook va permettre à l’utilisateur d’imaginer de nouvelles formes de création de contenus et lui offrir de plus larges moyen de s’exprimer en thématisant ses publications. Il pourra naviguer plus simplement entre les contenus sur Facebook et découvrir de nouvelles choses.

Quelle est l'utilité de ces "mots dièses" pour les utilisateurs ? Est-ce une nouvelle forme d'expression pour les usagers ?

Clairement. Comme je le sous-entendais précédemment, on devrait voir émerger de nouvelles formes d’énonciation sur Facebook, inspirées de Twitter. Mais, rappelons que Facebook est un réseau hégémonique qui cherche à garder sa position de leader et doit continuer de s’étendre en favorisant les effets de réseau afin de faire croître son modèle publicitaire, d’autant plus depuis son entrée en bourse. Or, ce qui caractérise la forme du réseau de connexions de Facebook, ce sont des liens très étroits établis entre ses utilisateurs. Sur Facebook, on se connecte avec ses amis tandis que sur Twitter on s’abonne aux publications d’individus que l’on ne connait pas personnellement (liens lâches) la plupart du temps.

C’est une force pour Twitter qui, par son positionnement unique, ne rentre pas en confrontation directe avec Facebook. Néanmoins, ce dernier souhaite voir ses utilisateurs constituer des réseaux qui s’étendent au-delà des liens d’amitié. Pour cela, le hashtag va permettre d’accéder aux publications d’inconnus mais qui présentent un intérêt puisqu’elles sont organisées autour d’un thème et forment une conversation. Ainsi, le hashtag est une arme à double-tranchant pour Facebook qui était jusqu’alors un pré-carré où l’on retrouvait ses amis, des personnes que l’on a rencontré, et avec qui on pouvait dialoguer en toute sécurité. On peut s’attendre à observer des critiques autour des questions de confidentialité et surtout de la remise en cause de la stratégie de Facebook.

Le Hashtag peut-il devenir une forme de communication universelle entre tous les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Tumblr et autres ?

En théorie oui, mais les logiques et les réalités économiques sont différentes. Le hashtag de Facebook devrait se distinguer à bien des égards de celui de Twitter en raison des questions de confidentialité (sur Twitter, tous les messages sont publics) et, il vient enrichir le modèle publicitaire de Facebook. On peut supposer que Facebook prépare le lancement de nouveaux formats publicitaires permettant aux annonceurs de promouvoir des hashtags donc on peut douter de l’unification de l’ensemble des hashtags entre les différentes plateformes.

Néanmoins, les marques et les institutions vont jouer un rôle de prescripteurs d’usages de cette fonctionnalité car elles vont pouvoir lier entre elles leurs publications autour de leurs offres, de leurs produits ou encore de leurs campagnes de communication. Le hashtag de Twitter est souvent présenté comme « la glue » qui permet aux marques d’agréger leurs messages et ceux des consommateurs autour d’un sujet. Ce sera le cas aussi pour Facebook, et on ne devrait pas tarder à voir apparaître sur tous les supports de publicité (affiches, encarts presse, télévision, etc.) des hashtags permettant aux consommateurs de poursuivre la conversation sur Facebook. En revanche, on devrait voir apparaître assez rapidement des services dits « over the top » qui permettront à leurs usagers d’agréger les messages issus de différentes plateformes et contenant un même hashtag.

Propos recueillis par Manon Hombourger

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires