En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 9 heures 24 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 12 heures 58 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 13 heures 54 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 15 heures 17 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 19 heures 20 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 8 heures 45 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 9 heures 53 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 13 heures 4 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 19 heures 21 min
© DR
"La Sécurité sociale a détruit l’économie et la société françaises."
© DR
"La Sécurité sociale a détruit l’économie et la société françaises."
Piqué au vif

Quitter la sécurité sociale : la réponse d’un "salaud" à Jacques Bichot

Publié le 07 juin 2013
Réponse de Claude Reichman, président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale, à une interview de Jacques Bichot dans laquelle il critique ceux qui quittent la Sécurité sociale, les traitant de "salauds".
Claude Reichman est président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale (MLPS). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Reichman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Reichman est président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale (MLPS). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réponse de Claude Reichman, président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale, à une interview de Jacques Bichot dans laquelle il critique ceux qui quittent la Sécurité sociale, les traitant de "salauds".

Lire l'interview de Jacques Bichot : La question à 15 000 euros (d’amende) : que se passerait-il si les Français exerçaient massivement leur droit à quitter la sécu ?

Jacques Bichot a donné une interview au site Atlantico* dans laquelle il critique avec véhémence ceux qui, s’appuyant sur la loi, quittent la Sécurité sociale, les traitant de "salauds". 

Le problème c’est qu’il semble ignorer qu’en 1986, précisément, les Etats membres de la Communauté économique européenne ont signé un traité, appelé l’Acte unique, par lequel ils achevaient la réalisation du marché intérieur européen. A compter du 1er janvier 1993, les personnes, les capitaux, les marchandises et les services pourraient circuler librement dans tout le territoire de la Communauté et s’établir où ils le souhaiteraient. Pour permettre la mise en œuvre de ces libertés, il fallait supprimer tous les monopoles, ce qui fut fait en matière sociale par deux directives de 1992.

La date d’application de ces textes était fixée au 1er juillet 1994. Il a fallu près de dix ans au MLPS pour contraindre la France à transposer ces directives dans le droit national. Ce fut fait le 19 avril 2001 par une ordonnance de Lionel Jospin, alors Premier ministre, qui édictait un nouveau code de la mutualité soumettant les caisses de Sécurité sociale (qui sont toutes régies par ce code) à la concurrence des sociétés d’assurances, des institutions de prévoyance et des mutuelles, françaises ou européennes.

La suite des événements ne fait honneur ni à la France ni à la Commission européenne. Jacques Chirac, président de la République, débarrassé de la cohabitation avec Lionel Jospin, décida de ne pas appliquer ces textes, pourtant devenus lois de la République. Il donna l’ordre aux tribunaux (qui obéirent docilement) de débouter ceux qui prétendaient exercer leur droit à la liberté sociale, et aux hauts fonctionnaires français en poste à la Commission de mentir aux citoyens qui réclamaient l’intervention de celle-ci contre le refus de la France de respecter sa signature et de leur indiquer que le monopole de la Sécurité sociale était maintenu. Les fonctionnaires français trahirent leur engagement de loyauté envers les institutions européennes et obéirent au gouvernement français.

Quant à la presse, à l’exception de quelques journalistes courageux, elle se fit le vecteur fidèle des mensonges gouvernementaux.

Le MLPS, et avec lui tous ceux qui revendiquaient leur droit à la liberté sociale, durent affronter des années de plomb, face à un Etat qui s’opposait de toutes ses forces à ses propres lois. Je fus donc, pendant toutes ces années, l’unique représentant en France de l’Union européenne, afin de contraindre notre pays à appliquer les traités qu’il avait signés, et le seul porte-parole légitime de l’Etat français, en m’exprimant et en agissant pour qu’il respecte ses engagements internationaux et ses propres lois. Je suis fier d’avoir porté la parole de ces deux institutions jusqu’au moment – nous y sommes – où le peuple français a découvert qu’il a le droit de choisir librement son assurance maladie, retraite et chômage et qu’il se porte massivement dans cette direction.

Pas plus qu’on ne résout, selon Einstein, les problèmes avec ceux qui les ont causés, on ne peut réparer la Sécurité sociale, que Jacques Bichot décrit lui-même comme "un bateau rafistolé avec des bouts de fils de fer" et qui "prend l’eau", une "usine à gaz", un "monstre de bureaucratie".

La Sécurité sociale a détruit l’économie et la société françaises, et elle est sur le point de détruire aussi la démocratie dans notre pays en y provoquant, par la misère qu’elle crée en empêchant les entreprises de soutenir la concurrence européenne et internationale, une crise sociale et politique qui va donner le pouvoir à la rue et aux extrêmes.

Non, Monsieur Bichot, nous ne sommes pas des salauds, mais des Français patriotes et européens qui veulent sortir leur pays de l’ornière où le collectivisme l’a jeté. Et comme je suis poli, je ne vous dis pas "salaud" mais "salut".

________________

*Précision : Dans son introduction à l’interview de Jacques Bichot, Atlantico indique : "Quitter la Sécu ? Bien que complexe, l’idée semble possible. Toujours est-il qu’inciter à cela est puni par la loi d’une lourde amende." En réalité, la loi dit qu’il est interdit d’inciter les personnes à quitter non pas un régime français de sécurité sociale, mais "un régime de sécurité sociale", ce qui vise les régimes étrangers et, du coup, confirme qu’ils sont en concurrence avec les régimes français et institue simplement une obligation d’assurance. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ilmryn
- 10/06/2013 - 06:22
jerem - faut brancher tous les fils
Par jerem - "La france esta 90% d'endettement. l'allemagne a 80% l'italiea 120%"
.
L'italie est down (PIGS) et l’Allemagne, elle, maitrise son déficit, elle n'est pas en faillite même si elle n'est de loin pas la meilleurs, toujours aucun rapport.
.
Ensuite avec des perspectives législative et fiscale pérenne les privés peuvent parfaitement s'endetter de manière saine. Aucun rapport non plus.
.
Pour finir du coté des "parasites" les dépôts ne sont pas volés. ils ne touchent qu'un loyer qui ne représente qu'une partie mineure de leurs économie, ils savent donc faire marcher tous le reste et d'autre part le pognon sauvé dans les "paradis" revient à 100% dans les économies source et sont parfaitement taxés en utilisation finale. (T'es vraiment un nœud en économie toi?)
.
Il faudra aller cherche la cause de 38 ans de déficit continu ailleurs. (38 ans dans un des pays qui taxe le plus au monde MUAHAHA quel incompétence)
.
Toujours aucun frémissement du coté de la réalité dans tes posts : des boucs émissaires puérils, quelques slogans, des notions d'économie hilarante et une culture aux abonnés absent...Jerem quoi.
jerem
- 09/06/2013 - 12:14
@ Ilmryn - 09/06/2013 - 04:55
et un 5e pour la route . pas souvenir que les rapports de la cour des comptes recommandent de privatiser la secu . Faut pas confondre vitesse et precipation . voir meme il faut les lire effectivement les rapports en question et pas se contenter des resumé à la saint sylvestre.
jerem
- 09/06/2013 - 12:12
@ Ilmryn - 09/06/2013 - 04:55
un post "indigent" pour vous satisfaire. (j'evite le tutoiement, nous n'avons pas élévés nos deficits ensemble).

La france esta 90% d'endettement. l'allemagne a 80% l'italiea 120% ....
on parle de l'endettement des menages les francais sont a 85% les allemands a 90% de leur revenu disponible. on parle des vetueux scandinaves ? de 160 a 200% ..... c'est bon leur endettement ne porte pas la griffe "made in depenses publiques" , ca change quoi ? avec toutes les dépenses contraintes et les marchés "tres concurrentiels " et merveillusement organisés par bruxelles ..... il n'y a que des parasites comme le duche le lichenstein, monaco et la suisse pour avoir le culot de ramener leur tronche pour crier au scandale quand on commence a leur signifier que leur petit jeu fiscal d'opportuniste commence a plaire un peu bcp au reste de l'europe 450 millions d'habitant.

Et c'est pareil pour l'irlande avec son dumping fiscal qui trouve encore a etre bénéficiaire nette dans le budget européen.

La PAC ? moi je vais te la rapatrier rapidos en france cela nous fera 20 milliards a gerer en direct au lieu de laisser tous les ans 9 milliards pour des profiteurs qui tirent vers le bas les etats.