En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
"Le code pénal contient déjà tout l’arsenal juridique nécessaire à la sanction des actes homophobes et des discriminations liés à l’orientation sexuelle."
Mauvais genre

Taubira veut apprendre aux magistrats ce qu’est la théorie du genre... et si on lui donnait plutôt un code pénal ?

Publié le 04 juin 2013
La garde des Sceaux convoque les magistrats à une formation qui les éclairera sur "l’identité du genre". Malheur à ceux qui sécheront les cours…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La garde des Sceaux convoque les magistrats à une formation qui les éclairera sur "l’identité du genre". Malheur à ceux qui sécheront les cours…

Des magistrats il y en a en France de toutes sortes. Des gros. Des maigres. Des hommes et des femmes (encore que ces notions soient aux yeux de Madame Taubira parfaitement obsolètes…). Des bons. Des mauvais. Des de gauche. Des de droite. Des intelligents. Des cons comme les initiateurs d’un certain mur. Mais ils ont en commun une chose, ou plutôt un livre. Les magistrats connaissent, ou sont supposés connaitre, le code pénal. Et en tout cas quand leur science est défaillante ils s’empressent de l’ouvrir.

Le code pénal est en effet à peu près aussi touffu que la forêt amazonienne qui recouvre une grande partie de la Guyane, une région que Madame Taubira connait bien. Pourtant la garde des Sceaux ne peut évidemment pas réciter par cœur chacune des pages de ce volumineux ouvrage. On ne lui fera pas de procès sur ce point. Reste qu’au ministère de la Justice il y a de nombreux conseillers  -enfin ceux qu’elle n’a pas virés- qui auraient pu, peut-être, l’empêcher de sombrer dans d’hystériques vaticinations.

Mais quand Christiane Taubira veut quelque chose…Ainsi, elle a demandé aux magistrats de venir en stage de formation afin de mieux réprimer "les violences et les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité du genre". Cette dernière et curieuse notion postule que l’identité sexuelle n’est pas consécutive à des raisons biologiques mais à un sentiment d’appartenance. La théorie du genre a ceci de charmant qu’elle enrichit fortement le récit réducteur que l’on nous impose depuis des années avec Eve, première salope de l’Histoire, tendant une pomme à Adam. Non, Eve n’était pas une femme : elle avait juste le sentiment d’en être une ! Non, Adam n’était pas un homme : il croyait simplement qu’il en était un ! Seul le serpent -maudit serpent !- savait ce qu’il en était et qu’il pouvait les pousser à l’acte de chair.

Pauvres magistrats qui vont devoir apprendre tout ça…Pauvres enfants qui, sur les bancs de l’école (Najat Vallaud-Belkacem s’y emploie), auront peut-être un jour à découvrir les filandreuses arcanes de la théorie du genre…Pauvre nous qui devront aussi, une nouvelle loi aidant, répondre devant les tribunaux d’insultes du genre  "sale homme !", "sale femme !", condamnables car réduisant les cibles de nos injures à leur déplorable et triste condition biologique…Un peu estomaqué, un des responsables de l’Union syndicale des magistrats (USM) a fait observer à Madame Taubira que le code pénal contenait déjà tout l’arsenal juridique nécessaire à la sanction des actes homophobes et des discriminations liés à l’orientation sexuelle. Et qu’en conséquence il trouvait plutôt comique la formation décidée par Madame Taubira.

Nos ancêtres les Gaulois n’avaient peur que d’une chose, que le ciel leur tombe sur la tête. La garde des Sceaux, bien plus évoluée que les contemporains d’Astérix et d’Obélix, n’a peur que d’une chose,  que ce soit le code pénal qui lui tombe sur la tête. C’est pourquoi, pesant de tout son poids, elle est assise dessus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Il meurt après une relation sexuelle lors d'un déplacement professionnel, la justice estime que c'est un accident du travail

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

07.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

Dérives de l’antiracisme : Lilian Thuram, la maladresse qui cache la forêt des décoloniaux, indigénistes et racisés assumés

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nathalie m
- 05/06/2013 - 08:07
Le danger qu'est Taubira!
Comment cette independantiste aigrie de ce qu'elle est, peut être au pouvoir et ministre de la justice en plus????
Notre pays est tombé bien bas, niveau caniveau !
Urgence de réagir???
Deckard
- 04/06/2013 - 19:38
Ces idéologues forcenés sont
Ces idéologues forcenés sont plus dangereux que toutes les racailles mises bout à bout. J'en ai eu un comme patron, c'était un danger public. Il aurait fusillé des enfants si on lui en avait donné l'ordre.
SkipJ
- 04/06/2013 - 19:36
@Equilibre - ça progresse, bravo.
Effectivement il existe depuis 30 ans un champ de recherche en science sociale nommé les Études de genre (gender studies). Il concerne les différences non-biologique entre homme et femme.
Par contre je vais avoir du mal à vous expliquer la non-existence de la "théorie du genre".. En effet, comment vous démontrer l'absence d'une chose dont vous même n'arrivez pas à démontrer l'existence tout en restant persuadé de son existence ? C'est psy à ce stade là.