En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 5 heures 52 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 7 heures 13 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 13 heures 32 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 14 heures 9 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 5 heures 28 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 7 heures 45 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 10 heures 12 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 11 heures 17 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 13 heures 56 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 14 heures 15 min
Nouvelles frontières

"Le rattachement de la Wallonie à la France serait plus simple que la réunification allemande"

Publié le 12 avril 2011
300 jours sans gouvernement, et la Belgique ne s'en porte pas plus mal... Forcément, car ce sont les parlements régionaux qui ont pris le relais ! Aussi, pourquoi ne pas envisager rapprocher la Wallonie de la France ? C'est le projet du mouvement rattachiste RWF dirigé par Laurent Brogniet, interviewé par Atlantico.
Laurent Brogniet (46 ans) est économiste. Avec l’ancien député européen Paul-Henry Gendebien, il copréside le Rassemblement Wallonie-France depuis 2009.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Brogniet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Brogniet (46 ans) est économiste. Avec l’ancien député européen Paul-Henry Gendebien, il copréside le Rassemblement Wallonie-France depuis 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
300 jours sans gouvernement, et la Belgique ne s'en porte pas plus mal... Forcément, car ce sont les parlements régionaux qui ont pris le relais ! Aussi, pourquoi ne pas envisager rapprocher la Wallonie de la France ? C'est le projet du mouvement rattachiste RWF dirigé par Laurent Brogniet, interviewé par Atlantico.

Atlantico : 300 jours sans gouvernement, et la Belgique ne semble pas plus mal se porter que cela... Finalement, la Belgique est elle encore une réalité politique ?

Laurent Brogniet : A dire vrai, la crise dure depuis bien plus longtemps. Le gouvernement est en affaires courantes depuis le 26 avril 2010, date de la démission de M. Leterme. Il n'y a même plus de gouvernement de plein exercice depuis 2007, hormis les gouvernements transitoires de MM. Van Rompuy et Verhofstadt (quelques mois en tout). C'est dire la gravité de la crise que traverse la Belgique. Le dernier sondage indique que la Flandre se radicalise suite au blocage des négociations d'une énième réforme de l'État. Désormais, 50 % des Flamands sont prêts à voter pour un des partis indépendantistes.

Le rattachement de la Wallonie à la France est il techniquement, juridiquement, politiquement, humainement, sociologiquement, possible ?

Bien sûr. Il existe des précédents comme la réunification allemande. Il était bien plus ardu de fondre le droit communiste et l'économie d'État de l'ex-RDA dans l'Allemagne fédérale de M. Kohl. Il y aura évidemment des dispositions transitoires qui faciliteront l'intégration de la Wallonie et de Bruxelles, si elle le désire, comme régions de France à part entière.

Qu'aurait à gagner la France en faisant entrer la Wallonie dans son giron ?

La France augmenterait pacifiquement son territoire et sa population, ce qui équilibrerait son poids dans le cadre de l'axe franco-allemand, moteur de l'Union européenne. Elle agrandirait son marché intérieur. Plus présente au Nord, elle créerait davantage de synergies avec l'Allemagne et la riche zone du Benelux. Il faut savoir que la France détient déjà 40 % de l'économie wallonne.


Les Wallons sont-ils de plus en plus nombreux à être favorables à un rapprochement, ou un rattachement à la France, ou n'est-ce que l'utopie d'une petite minorité ?

Divers sondages officiels (notamment IFOP, juillet 2008) montrent que les Wallons sont sensibles à cette option, seulement en cas de disparition de l'État belge. Le taux évolue, au gré de l'actualité, entre plus de 20 % et 50 % d'avis favorables. Le R.W.F. qui porte l'idée à chaque scrutin ne recueille, il est vrai, que 2 % des voix. Il existe plusieurs raisons à ce relatif insuccès : de nombreux députés favorables à nos idées préfèrent la rente des partis en place plutôt que de rejoindre le R.W.F. qui n'a aucun mandat à proposer. Citons comme rattachistes au PS, parmi bien d'autres, Claude Eerdekens, ancien chef de groupe du PS au Parlement et Robert Colignon, ancien Ministre président de la Wallonie. Au MR (équivalent de l'UMP), Daniel Bacquelaine a recueilli... 45 % des voix lors de l'élection à la présidence de son parti. Ensuite, il y a le verrouillage de médias comme la chaîne publique RTBF contrôlée par le PS. Le débat politique ouvert et pluraliste, comme il existe malgré tout en France, est impensable en Belgique francophone. Un exemple : en période électorale, seuls les partis représentés au Parlement ont droit à la parole ! Mais les événements qui s'accélèrent, le fossé qui se creuse entre Flamands et francophones pourrait entraîner une progression électorale du R.W.F. aux prochaines élections. Si la Belgique parvient encore à en organiser...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 13/04/2011 - 10:41
@ motus
c'est vrai qu'apprendre une langue étrangére ou régionale, c'est scandaaaaleux, une véritable atteintes aux droîdlôm!
c'est sûr que si ils deviennent Français, de ce côté-là, il n'y aura plus de risque!
motus
- 12/04/2011 - 19:26
Libre circulation?
Manifestement pas lorsque l'on est francophone et que l'on veut acheter un logement en banlieue bruxelloise car il faut prouver des liens avec la communes!
Et que dire de l'obligation de s'engager à'apprendre une autre langue nationale pour obtenir un logement social dans d'autres communes de la périphérie!
Vous parliez de libre-circulation?
Didier Lejeune
- 12/04/2011 - 16:49
Imposture intellectuelle
Si les Wallons souhaitaient tant vivre en France, ils bougeraient leur c... de 10 km vers le Sud. Libre circulation je vos rappelle. Or pas un seul ne bouge. CQFD et en plus ca ne nous coute rien.