En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Après sa cure, Jean-Luc Delarue va s'investir dans la lutte contre la drogue auprès des moins de 18 ans

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 10 heures 14 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 13 heures 28 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 14 heures 41 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 16 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 17 heures 22 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 18 heures 51 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 20 heures 23 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 22 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 22 heures 52 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 11 heures 10 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 14 heures 10 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 17 heures 13 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 17 heures 39 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 23 heures 3 min
© Reuters
"François Hollande agit fréquemment dans la dissimulation et les annonces contradictoires."
© Reuters
"François Hollande agit fréquemment dans la dissimulation et les annonces contradictoires."
Droit dans le mur

François Hollande, celui qui sauvait le court terme pour mieux précipiter la France vers la catastrophe

Publié le 03 juin 2013
Le conseiller de Paris Serge Federbusch vient de publier "L'enfumeur", un ouvrage qui revient sur la première année de François Hollande à l'Elysée.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le conseiller de Paris Serge Federbusch vient de publier "L'enfumeur", un ouvrage qui revient sur la première année de François Hollande à l'Elysée.

Atlantico : Votre livre revient sur la première année du quinquennat de François Hollande et décrit un "un écran de fumée qui ne s’est pas dissipé". Qu’entendez-vous par cette expression et pourquoi qualifier François Hollande "d’enfumeur" ?

Serge Federbusch : François Hollande agit fréquemment dans la dissimulation et les annonces contradictoires. Prenons, par exemple, son attitude vis-à-vis de l’Europe. On l’entend à la fois, en Allemagne au congrès du SPD, donner des gages de bonne volonté en expliquant qu’il va se conformer à la discipline que réclame Bruxelles. Et en même temps, il affirme à son retour que la France ne va pas se laisser imposer sa politique par l’Union européenne (UE). Il tient toujours un langage double et cela avait commencé quand il disait au Bourget qu’il était l’ennemi de la finance et à la City qu’il n’était pas dangereux, quasiment la même semaine.

Cette stratégie vise à être plus difficile à cerner et à critiquer. C’est une vieille tactique mitterrandienne. D’autant plus qu’Hollande a très peu de marge de manœuvre. Il essaye ainsi de s’en trouver dans la dissimulation. En un mot, il est volontairement illisible.

Par exemple, alors qu’il annonce qu’il va améliorer le statut des Roms en France, il multiplie les expulsions. Il navigue à la godille sur tous les plans. Ce rideau de fumée lui permet de gagner du temps mais son grand problème est qu’il ne sait pas vers quoi il se dirige. Il espérait en une reprise conjoncturelle, comme celle qui a sauvé Jospin. Mais c’est son drame : nos difficultés sont structurelles et ses subterfuges et manœuvres ne lui servent plus à grand chose.

Qu’est-ce que "le mal français"  auquel vous faites allusion tout au long de votre ouvrage ?

La France dispose d’un Etat extrêmement développé, boursouflé même, avec un pouvoir exécutif renforcé depuis de Gaulle. Conçu en 1958 pour tenir tête aux corporations, sa dilatation l’a conduit progressivement à rechercher des ressources fiscales supplémentaires en composant avec ces corporations qui brident les initiatives individuelles. La société est partout entravée. Et l’échappatoire européen lui-même, en permettant depuis quelques années un endettement à bas coût, n’a fait qu’accroître l’ankylose de cet Etat-corporatiste. L’élection de Hollande et sa méthode de gouvernement accentuent cette dérive.

Vous portez un jugement très critique sur le bilan de la première année de François Hollande à l’Elysée, quelle est sa part de responsabilité dans la situation actuelle ?

Il n’a pas fait, par prudence excessive, les bons choix stratégiques. Il faudrait à la fois taper du poing sur la table avec l’Allemagne pour en finir avec la surévaluation de l’euro et réformer la bureaucratie française. Il louvoie dans un étroit corridor en ne faisant vraiment ni l’un ni l’autre. Sa responsabilité n’est donc jamais énorme à court terme mais à moyen terme et à long termes elle devient de plus en plus lourde.

Il évite les choix difficiles en espérant que les choses s’arrangeront par miracle ou que la peur de la faillite française contraindra les Européens à nous renflouer. C’est un leurre.

Ainsi, les réductions de dépenses publiques concernent les budgets d’investissement plus que ceux de fonctionnement. Hollande ne s’attaque pas à la mauvaise graisse et il est revenu sur la timide réforme territoriale de Sarkozy. A court terme, il limite la casse mais il ne fait qu’aggraver un mal qui amène doucement la France à la catastrophe. Son agenda est toujours glissant. Il a repoussé les mesures sensibles (augmentation de la TVA, réforme des retraites, etc.) à la fin de l’année 2013 et multiplie commissions, parlotes et rapports.

Dans quel cas 'l’enfumeur' (François Hollande) peut-il devenir l’enfumé ?

A partir du moment où sa stratégie devient trop floue, il finit par se perdre lui-même. Il met en place des usines à gaz comme la Banque publique d’investissement ou le Crédit d’impôt pour l’investissement et l’emploi qui ne fonctionnent pas ou des impôts en apparence confiscatoires qui dissuadent les entrepreneurs sans augmenter la masse fiscale. A force d’enfumer on est enfumé soi-même.

Pourquoi le principal allié de Hollande est d’après vous Charles de Gaulle ?

François Hollande profite de la stabilité et de la force des institutions de la Vème République pour se maintenir au pouvoir. Un scandale comme celui de l’affaire Cahuzac durant la IVème République aurait été soldé par une motion de censure et la démission du gouvernement tout entier. Le président lui-même aurait été durement touché.

Vous affirmez que le grand avantage de l’élection de Hollande "sera peut être qu’elle aura contribué à discréditer pour longtemps son parti et les pseudo-solutions qu’il propose". Existe-t-il des solutions alternatives sur l’échiquier politique français ?

Hélas, aucun grand parti ne dit toute la vérité. Il faut trouver des marges de manœuvre vis-à-vis de l’Europe mais pour mieux se réformer.

Il faut à la fois être plus libéral et réformateur à l’intérieur et plus "souverainiste" à l’extérieur. Ce n’est ni facile, ni évident mais c’est la bonne solution. Aucun parti n’a cette dualité dans son programme. Aucun discours n’est entièrement cohérent aujourd’hui, il faut bien le reconnaître.

Pour conclure, pourquoi dites-vous que l’opinion publique française est perdue ?

L’opinion sent bien que la solution purement souverainiste mène à l’impasse. Le retour chaotique au franc provoquerait la volatilisation de l’épargne des classes moyennes.

Même si les gens n’ont pas forcément une totale compréhension des dossiers de part leur technicité, ils ont une forme d’intuition qui leur indique qu’aucun programme partisan n’est vraiment cohérent. Hollande, est l’incarnation de cette incohérence poussée à son paroxysme. Il dit tout et son contraire tout le temps.

Mais, pour paraphraser Lincoln : "On peut enfumer certaines personnes tout le temps (le noyau dur de son électorat), on peut enfumer tout le monde une fois (la majorité en 2012), mais on ne peut enfumer tout le monde tout le temps."


A lire également, les bonnes feuilles de L'enfumeurFrançois Hollande tiendra-t-il jusqu'en 2017 ? et Roublardise et stratégie du pourrissement : François Hollande, ce nouveau Raffarin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Après sa cure, Jean-Luc Delarue va s'investir dans la lutte contre la drogue auprès des moins de 18 ans

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marsoin31
- 05/06/2013 - 17:21
Un choix !
Sous Sarkozy c'était des bla bla genre : pas docmentation d'impots, divisé les français et encourager l'individualisme, menssonges de partou et j'en passe. Hollande est là "que" depuis 1 an et il prend tous dans la gueule des 5 ans de Sarkozisme alors il faut ce calmer sur Hollande. 5 ans avec Sarkozy sa va pas s'éffacer comme sa .....
Imragen
- 05/06/2013 - 14:07
Mais non : il a une politique bien nette
Elle se résume dans l'énoncé suivant :
Taxer le Pays pour maintenir une Fonction Publique puissante.
Regardez toutes ses décisions
- augmentation des prélèvements sur les entreprises,
- augmentation des impôts de tous genres
- réduction des avantages aux familles
Regardez les décisions qu'il n'a pas prises
- réduction des effectifs de la Fonction Publique (sauf les militaires mais eux, ils ne votent pas pour lui)
- réorganisation de la pétaudière de L'Education Nationale : trop sensible
- révision des retraites de la Fonction Publique bénéficiant d'avantages séculaires,
- révision des avantages aux journalistes, Valérie est journaliste et de plus comme ils sont presque tous de gauche, ils diffusent la propagande du PS.
En fait, il s'agit de mettre le Pays au service de la Fonction Publique, aristocratie de la République.
sbgf43
- 04/06/2013 - 09:27
Stop a la chienlit socialiste
Le nerf de la guerre étant le fric il faut éjecter ce parti d'élus lors des prochaines élections municipales et européennes....a défaut la chienlit socialiste perdurera