En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Les singes et leur urine, un mystère éclairci

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 25 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 1 min 33 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 5 min 45 sec
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 15 heures 43 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 16 heures 21 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 19 heures 4 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 23 heures 50 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 1 jour 1 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 1 min 26 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 1 min 39 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 min 1 sec
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 16 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 18 heures 5 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 20 heures 59 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 23 heures 42 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 23 heures 58 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 1 jour 12 min
Bonnes feuilles

Les méfaits du jeunisme en entreprise

Publié le 26 mai 2013
En matière d'emploi des séniors, le France est le mauvais élève de la classe européenne. Rodolphe Delacroix montre comment d'autres pays ont sur devenir performants sur l'emploi des séniors. Extrait de "Si senior : Travailler plus longtemps en entreprise, c'est possible" (1/2).
Rodolphe Delacroix
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe Delacroix est consultant spécialisé en ressources humaines et conduite du changement, au sein du cabinet Towers Watson, cabinet international de conseil en ressources humaines.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En matière d'emploi des séniors, le France est le mauvais élève de la classe européenne. Rodolphe Delacroix montre comment d'autres pays ont sur devenir performants sur l'emploi des séniors. Extrait de "Si senior : Travailler plus longtemps en entreprise, c'est possible" (1/2).

Le jeunisme est la grande affaire de la seconde moitie du xxe siècle. Sa montée en puissance correspond évidemment a la génération du baby boom. Arrivée massivement sur le devant de la scène dans les années 60 et 70, elle se sent port& par les figures nouvelles de la pop et du rock, les icônes hippies et les mouvements estudiantins de mai 68. Des Beatles a Steve Jobs, cette génération a bouscule le monde ancien et impose de nouveaux repères. Elle a ainsi renouvelé les codes d'un monde révolu : le primat de l'age et le respect des anciens, le culte de l’autorité, le rôle traditionnel et subordonne des femmes dans la société, l’obéissance attendue des jeunes a l’égard des alnes. Elle est finalement parvenue a faire reculer la notoriété des anciens et a disqualifier tout ce qui se rattache, de pres ou de loin, au passé.

Cette révolution a bien évidemment atteint l'entreprise. Les secteurs de la mode et de la publicité ont véhicule une image associant le désir, la modernite, la beauté, le succès et la jeunesse. De fait, le jeunisme, c'est l'exaltation de la jeunesse. Il se traduit par l'engouement pour le sport, les techniques de chirurgie esthétique, de soins du corps et du culte de la jeunesse en général. Une des conséquences du jeunisme a été l’éviction des seniors du monde du travail, ce qu'on pourrait appeler un phénomène de ringardisation » d'autant plus pernicieux qu'il confond nouveaute et progrès. Les stéréotypes qui s'attachent au vieillissement : moindre enthousiasme, énergie declinante, résistance au changement, notamment technologique, conservatisme culturel, sont souvent présentés comme un alibi commode pour substituer une population de salaries moins chers et plus jeune a des salaries mieux payes et plus ages. Les seniors sont donc vulnérables et cette mise en cause a été longtemps dans l'air du temps, ce qui l'a rendu plus facilement acceptable. Les expériences de CV anonymes confirment que l'age est un obstacle pour retrouver un emploi : un candidat de 48-50 ans recevra trois fois moms de réponses positives a une offre d'emploi qu'un candidat age de 28- 30 ans.

Le paradoxe de cette situation est qu'il n'y a guere de points communs entre un quinqua de 2010 et un quinqua de 1950: le premier est ouvert sur le monde, auquel il est connecte via intemet, it pratique régulièrement une activité sportive et veille a son hygiène de vie, it n'est pas rare qu'il refonde une famille suite a un divorce, ait des enfants d'un second manage ; le quinqua d'aujourd'hui se construit de nouveaux projets de vie, tandis que celui de 1950 avait atteint a 50 ans un palier en terme de position sociale, de vie familiale et de reconnaissance sociale. L'horizon s'est élargi. Les vies professionnelles sont moms linéaires, moms déterminées par avance, elles connaissent aussi plus de hauts et de bas, de rebondissements et d'accidents. Pourquoi, dans ce contexte, les seniors qui ont largement profite du jeunisme ambiant restent a ce point vulnérables et &valorises ? Encore jeunes dans leur vie, ils sont déjà vieux dans l'entreprise.

  Extrait de "Si senior : Travailler plus longtemps en entreprise, c'est possible" (Plon), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
la saucisse intello
- 26/05/2013 - 20:30
@ Zorglubb....
mon père me disait la même chose "tant que nous avons encore quelques anciens pour faire tourner l'activité, ça ira. Quand nous ne les aurons plus, l'entreprise s'arrêtera". Précision : C'était dans les années 80, juste avant sa retraite. Aujourd'hui mon père....c'est moi ! Et je vous prédis que quand le pays sera au fin fond de la merde (et ça ne va pas tarder !), on "rappellera les réservistes" ! Anecdote : Je me rendais à Nîmes il y a quelques mois. Sur le chantier de la 2x2 voies à hauteur de la Calmette, une pelle mécanique SUR PNEUS en train de "peigner" un talus. J'ai dit à madame "ça va pas aller loin". Sur le retour une grue de levage relevait la pelle. J'ai su que le "pelleteur" s'en était tiré sans mal. Machine en location, pelleteur intérimaire, chef de chantier incapable : Voilà comment on gagne du fric en démolissant des bonshommes et en cassant du matériel ! Et on n'est pas au bout ! Vous comprenez pourquoi je suis content d'avoir fini !
DEL
- 26/05/2013 - 18:34
Vive la collaboration
Les jeunes peuvent dynamiser les vieux comme les vieux peuvent transmettre leurs connaissances de terrain ( puisqu'hélas l'expérience est intransmissible): mais qui les amènera à collaborer?
On a le même problème dans l'éducation nationale: les jeunes nous méprisent, du haut de leurs diplômes, et se cassent la gueeule dans la travail quotidien; les vieux méprisent les jeunes, du haut de leur expérience, et sont sclérosés dans leur pratique, et il n'y a ni gens, ni temps pour les faire se concerter et s'entendre...
DEL
- 26/05/2013 - 18:18
Pauvres vieux
De plus, quand des vieux font les mêmes bétises que les jeunes, on passe l'éponge. C'est pourtant aux vieux que de donner l'exemple, mais ils se sont laissés avoir par l'individualisme ambiant: pauvres vieux....