En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 1 heure 29 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 5 heures 30 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 6 heures 31 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 7 heures 41 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 8 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 11 heures 29 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 5 heures 11 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 5 heures 44 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 10 heures 43 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 12 heures 21 min
Stratégie dangereuse

Droit de vote des étrangers : le gouvernement peut-il prendre le risque d'une nouvelle réforme sociétale ?

Publié le 19 mai 2013
François Hollande a annoncé jeudi que le projet d'ouvrir le droit de vote pour les étrangers aux élections locales sera lancé après les municipales de 2014. Nouvelle loi sociétale et nouvelle confrontation populaire en vue ?
Guillaume Bernard est maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures). Il a enseigné ou enseigne dans les établissements suivants : Institut Catholique de Paris, Sciences Po Paris, l’IPC, la FACO… Il a rédigé ou codirigé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Bernard est maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures). Il a enseigné ou enseigne dans les établissements suivants : Institut Catholique de Paris, Sciences Po Paris, l’IPC, la FACO… Il a rédigé ou codirigé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a annoncé jeudi que le projet d'ouvrir le droit de vote pour les étrangers aux élections locales sera lancé après les municipales de 2014. Nouvelle loi sociétale et nouvelle confrontation populaire en vue ?

Atlantico : François Hollande a annoncé lors de sa conférence de presse qu'un projet de texte ouvrant le droit de vote aux étrangers, comme annoncé dans son programme, serait proposé après les municipales. Après le psychodrame de la réforme du mariage pour tous, et alors qu'il est au plus bas dans les sondages de popularité, comment le gouvernement peut-il arriver à faire accepter cette réforme ?

Guillaume Bernard : Une partie de l’opinion est, sans doute, acquise à cette idée ; mais parmi ceux qui y sont favorables, nombre des personnes ne se rendent vraisemblablement pas compte des implications symboliques quant au lien social et aux conséquences politiques ne serait-ce que pratiques. Par exemple, le fait que des étrangers (c’est déjà le cas pour des ressortissants des États membres de l’Union européenne) puissent élire des conseillers municipaux, c’est leur permettre de participer, indirectement, au pouvoir législatif puisque, en l’état actuel des choses, les élus locaux constituent la principale cohorte des grands électeurs qui désignent les Sénateurs. Cela signifie que la souveraineté législative ne serait plus exclusivement nationale. Cette intention de l’Exécutif heurte une très grande part de nos concitoyens, y compris de gauche, car elle remet en cause un principe fondamental de l’ordre "républicain" : la nécessité de la citoyenneté pour participer à l’élaboration de la volonté générale. Octroyer le droit de vote (et d’éligibilité ?) aux étrangers c’est revenir sur la distinction fondamentale depuis 1789 qui distingue, d’un côté, les droits appartenant à tout homme (les droits civils) et ceux, spécifiquement reconnus aux citoyens (les droits politiques).

D’où procède cette volonté ? Deux raisonnements peuvent conduire à une telle position. D’un côté l’idéologie du "creuset républicain" qui pose comme principe que, petit à petit, les populations étrangères se laisseront nécessairement dépouiller de leurs spécificités culturelles (ou du moins les relègueront dans la sphère privée) pour adhérer (c’est la théorie contractualiste du lien social) aux valeurs républicaines (de l’ordre public). Cette position, qui élude l’aspect démographique, repose sur l’hypothèse qu’il n’y a pas de différence entre le processus de "francisation" des provinces qui a eu lieu au cours des derniers siècles et celui qui concerne aujourd’hui les immigrés. De l’autre l’idéologie multiculturaliste. Son but n’est pas d’obtenir des étrangers qu’ils abandonnent leur identité d’origine, qu’ils s’assimilent et que, d’une certaine manière, ils se convertissent à la France, mais qu’ils puissent continuer à vivre en étrangers, selon leurs coutumes, et qu’à terme l’identité française en soit transformée. Certaines populations étrangères ou d’origine immigrée étant devenues très importantes voire prédominantes dans certains lieux, donner le droit de vote à tous les habitants d’une commune revient à se résigner à abandonner certains territoires de la République à des influences politiques culturellement exogènes. Cette position repose sur l’hypothèse que l’identité française aurait déjà évolué par le passé et ne serait pas restée, jusqu’à très récemment (grosso modo les Trente glorieuses), globalement stable.

Ce choix de proposer un texte après les municipales - un scrutin qui s'annonce difficile pour le PS - n'est-ce pas une manière de botter en touche en ne s'aliénant pas l'opinion des nombreux élus socialistes qui jouent leur place ? Que penser de cette stratégie ?

Effectivement, les élections municipales devraient être plutôt difficiles pour le PS, encore qu’il faudra faire sans doute une distinction entre, d’un côté, les grandes métropoles où la gauche pourrait tirer son épingle du jeu et, de l’autre, les villes moyennes et petites. Il est assez courant que, par un effet de balancier, lorsqu’un bord politique contrôle les manettes nationales, il perde les élections locales qu’il avait auparavant gagnées. Il est tout à fait possible que l’Exécutif repousse la mise en œuvre du droit de vote des étrangers, qui heurte les catégories populaires de gauche, pour éviter que celles-ci ne basculent (le processus ayant commencé) vers le Front national. Comme il est également possible, mais pour d’autres raisons, que d’autres franges de son électorat le sanctionne en se radicalisant (et en votant pour le Front de gauche), il veut limiter les risques d’une trop grande hémorragie.

Pourquoi selon vous François Hollande essaie-t-il coûte que coûte de faire passer des lois sociétales à la popularité discutable ? Essaie-t-il de se forger un nouvel électorat pour pallier les médiocres résultats économiques ?

Il faut croire que l’idéologie l’emporte sur le réalisme et que certaines élites se considèrent justifiées dans leur comportement par un sens inéluctable de l’histoire et du progrès… De manière plus basique, il est également possible que, tout simplement, la stratégie électorale "terra novienne" soit encore à l’œuvre. L’idée du think tank Terra Nova consiste à construire une majorité (pour la gauche modérée) par une addition de minorités (supposées "bien-pensantes") tandis que les catégories populaires, parce qu’elles désirent rester enracinées, doivent être abandonnées à leur triste sort de "réactionnaires" et, au final, à l’extinction. C’est ainsi que le discours politique doit être segmenté de manière à s’adresser à diverses "communautés" en satisfaisant certaines de leurs revendications. En offrant le droit de vote aux étrangers, l’Exécutif socialiste espère capter cet électorat. Ceci n’est cependant pas certain. Les immigrés attachés à des valeurs morales voteront-ils pour les promoteurs du mariage homosexuel (à moins qu’ils n’y trouvent un intérêt…) ? De même, les immigrés ayant constitué un patrimoine (notamment professionnel, comme dans le commerce) se prononceront-ils pour les partisans d’une forte fiscalité nécessaire au fonctionnement de l’État-providence ? Quant à l’extrême gauche, le prolétaire (qui est toujours supposé faire, un jour, la révolution) a pris la figure de l’immigré : elle souhaite donc le voir être intégré aux forces politiques légitimes.

Alors que François Hollande aura du mal à réunir la majorité nécessaire des deux-tiers des parlementaires pour modifier la constitution, le droit de vote des étrangers a-t-il une chance sérieuse d'être mis en place en France lors du quinquennat ?

Il est tout à fait possible que le pouvoir tente de rallier l’électorat d’origine étrangère mais devenu de nationalité française par un simple effet d’annonce. Mais, qui vous dit que la mesure ne sera vraiment pas mise en œuvre ? Qui vous dit que la gauche n’obtiendra pas le secours de supplétifs classés à droite ? Ce qui a contraint l’essentiel (pas tous) des élus nationaux de l’UMP à s’opposer (du moins tant qu’elle n’était pas votée et promulguée) à la loi instituant le mariage homosexuel, c’est la mobilisation populaire (qui a surpris tout le monde). Sans cela, auraient-ils pris la même position ? Il est possible d’en douter. Pour le droit de vote des étrangers, la majorité requise est plus importante, ce qui rend l’adoption de cette mesure plus aléatoire, mais cependant pas impossible (ce qui révèlerait d’ailleurs, une nouvelle fois, la profonde distorsion existant généralement entre les électeurs et leurs élus). En tout cas, il est certain qu’un tel sujet constitue un facteur fort de clivage et sera susceptible de contribuer au remodelage du système partisan.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vincennes
- 20/05/2013 - 10:00
Après le mariage pour tous......ils amusent, maintenant, la
GALERIE avec le vote des Etrangers!!!!!
qu'ils s'occupent de la dette qui en 13 mois est passée de 1.591.797.000000€ à 1.885.797.000€
elle est pas belle la vie en Hollandie??? 294 milliards en 13 mois et Pépère + sa clique..... sans oublier les médias, qui nous ont saoulés "jusqu'à plus soif", avec Sarko et les cadavres dans les placards que Ben Kacem cherchaient partout......même sous son lit
Quelle idiote cette fille
bouboudou
- 20/05/2013 - 09:18
transformations sociétales
si les étrangers votent aux élections locales, ils deviendront vite plus nombreux que les Français de souches; leur rythme de natalité étant nettement supérieur, ils nous imposeront leur culture, (voyez en Tunisie) et nos bons socialistes seront les arroseurs arrosés. Rendez-vous dans quelques décennies....
winnie
- 20/05/2013 - 08:34
des pourris qui haissent la
des pourris qui haissent la France nous baisent depuis 30 ans