En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 29 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 15 heures 6 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 17 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 18 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 10 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 10 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 12 heures 1 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 9 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 46 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 14 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 10 min
© Reuters
L'acuité intellectuelle diminue de 25 % en open space.
© Reuters
L'acuité intellectuelle diminue de 25 % en open space.
Bonnes feuilles

Bruits, flicage, mauvaises odeurs et déconcentration : comment survivre en open space ?

Publié le 22 mai 2013
Le culte de la performance vous a fait oublier d'écouter vos besoins et vous vous êtes laissés aspirer par la spirale du toujours plus et encore plus vite. Comment venir à bout de ce sentiment d'inachevé ? Extrait de "Et si je prenais mon temps : Gestion des priorités, mode d'emploi", de Catherine Berliet (1/2).
Catherine Berliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Berliet intervient depuis 15 ans en conseil, formation, coaching de cadres et dirigeants pour le compte de grandes entreprises françaises. Diplômée en communication, elle est également thérapeute, praticien en Rêve Eveillé libre. Elle est co...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le culte de la performance vous a fait oublier d'écouter vos besoins et vous vous êtes laissés aspirer par la spirale du toujours plus et encore plus vite. Comment venir à bout de ce sentiment d'inachevé ? Extrait de "Et si je prenais mon temps : Gestion des priorités, mode d'emploi", de Catherine Berliet (1/2).

La mode est aux "open spaces". L’optimisation des coûts et des organisations a poussé les entreprises à mettre tous les collaborateurs dans un même poulailler. Aujourd’hui, plus de la moitié des cols blancs sont des habitants de la planète "open space". Un univers impitoyable, appelé poétiquement "plateau paysagé", matériellement parcellisé par de vagues cloisons, censées préserver l’intimité.

Au départ, les "space planners" avaient vendu le concept comme un lieu de convivialité favorisant échanges et travail en mode projet. L’idée était d’en finir avec les bureaux solitaires pour s’immerger dans un lieu commun, à effet de ruche, stimuler les esprits et favoriser la communication. Aujourd’hui, seules quelques baronnies gardent la main sur les derniers bastions de tranquillité : des bureaux privés, ouatés, capitonnés. Quant à tous les autres, ils sont parqués dans ces espaces à la promiscuité gênante, avec une moyenne de 7 m2 par tête.

Les années ont passé, et le rêve annoncé s’est transformé en cauchemar. Ces nouvelles configurations ne suscitent plus l’engouement du début. Bien au contraire, elles ont déclenché foison de protestations, car, à la vérité, les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous. Des chercheurs se sont mis à disséquer notre vie en batterie, et ils se sont aperçus que l’acuité intellectuelle de ces habitants d’un nouveau genre diminuait de 25% dans cet univers de partage. Ces occupants ont commencé par se plaindre du manque de concentration causé par le bruit, le ronron environnemental et les interventions incessantes. Nul ne parvient à s’immuniser ni à se protéger des sollicitations continuelles de ses congénères. Dans ces configurations, travailler sans être interrompu(e), dérangé(e), parasité(e) relève du défi, et les notions de territoire et de proxémie prennent tout leur sens. Exposé à tous les regards, toutes les convoitises, tous les assauts, l’open space bouleverse les rapports humains au sein des services et suscite des exaspérations hors du commun, tout en obligeant les contributeurs de l’entreprise à se discipliner, à mettre des règles du jeu et à réenvisager leur style de vie.

C’est ainsi que le lieu censé représenter le summum de l’épanouissement est devenu le lieu de toutes les exaspérations. Celui où vous devez composer, supporter les éclats de voix et les pétages de plomb, sniffer les effluves de parfums improbables, endurer les interventionnistes qui vous dérangent inopinément pour assouvir leur fringale d’information. En prime : plus question de se gratter le nez tranquillement, plus question non plus de faire de l’oeil à la dernière recrue, mi-sirène mi-bimbo… Tout le monde surveille tout le monde. Votre voisin vous flique et louche sur votre écran, sans compter que, chaque fois que votre boss demande à vous voir en aparté, tout le monde pense que vous vous faites « remonter les bretelles ». Pas question non plus de somnoler sur un dossier : souriez, vous êtes filmé(e) ! Dallas, ton univers impitoyable… Le communautarisme, le kibboutz, le kolkhoze ou l’ashram, c’est un peu de tout à la fois ; pas de place pour la confidentialité, encore moins pour l’intimité…

Pour survivre, vous avez mis en place des parades : vous êtes passé(e) maître dans l’art de converser avec votre femme, votre mari ou vos potes comme s’il s’agissait d’un client important, et vos plans du samedi soir s’intitulent désormais "dossier". Le jardinage n’a plus de secret pour vous, vous vous évertuez à faire pousser des plantes vertes à grand renfort d’engrais pour occulter les têtes qui dépassent. Je ne saurais trop vous conseiller les bambous, ça pousse vite… Vous avez peut-être adopté un « pack » de survie en vente sur Internet : boules Quies, rétroviseur et pince à linge pour la modique somme de 13 euros.

Je vous propose de mettre en place des règles d’or et de les faire partager :

• rédigez une charte de bon fonctionnement et disciplinez-vous ;

• diminuez toute nuisance sonore et optez pour le mode vibreur ;

• utilisez un kit main libre qui vous fera parler moins fort au téléphone ;

• respectez la concentration de vos collègues ;

• stoppez les bruits de couloir, bannissez les réunions de services dans les parties communes.

Extrait de "Et si je prenais mon temps : Gestion des priorités, mode d'emploi" (Eyrolles éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 18/05/2013 - 17:01
" OPEN SPACE " : t'es sûr ?
Je trouve que tu y vas un peu fort ! Franchement , oser ce terme d' OPEN SPACE , ç'est limite délit d'opinion .....( Délit d'opinion : terme que j'entends en permanence autour de moi et que je ressorts parce que ça fait tendance )
Enfin , si tu l'assumes , pourquoi pas !
ciceron
- 18/05/2013 - 15:46
stoppez les bruits de couloir ?
Donnez nous la recette
Et si, un jour vous y arrivez, faites le nous savoir
Vous recevrez un prix mondial
Les bruits de couloir sont aussi vieux que la parole
Votre livre est sûrement bien mais pourquoi le gâcher avec des phrases pareilles ?