En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 7 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 7 heures 40 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 8 heures 44 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 25 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 34 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 23 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 23 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 7 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 27 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 13 heures 46 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 24 min
© Reuters
"Dans ma famille, nous sommes enchaînés par la force invisible de ce qu'on appelle le secret professionnel".
© Reuters
"Dans ma famille, nous sommes enchaînés par la force invisible de ce qu'on appelle le secret professionnel".
Bonnes feuilles

Etienne-Emile Baulieu : la solitude d'un chercheur engagé

Publié le 13 juin 2013
Hormones, DHEA, RU486, Alzheimer... Le Pr Etienne-Emile Baulieu se raconte à travers ses recherches et ses combats. Extraits de "Libre Chercheur" (1/2).
Étienne-Émile Baulieu, né Étienne Blum le 12 décembre 1926 à Strasbourg, est docteur en médecine (1955) et docteur ès sciences (1963). Il a été directeur d'unité de recherche à l'INSERM et professeur de biochimie à l'Université de Paris XI....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Étienne-Émile Baulieu et Caroline Fourest
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Étienne-Émile Baulieu, né Étienne Blum le 12 décembre 1926 à Strasbourg, est docteur en médecine (1955) et docteur ès sciences (1963). Il a été directeur d'unité de recherche à l'INSERM et professeur de biochimie à l'Université de Paris XI....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hormones, DHEA, RU486, Alzheimer... Le Pr Etienne-Emile Baulieu se raconte à travers ses recherches et ses combats. Extraits de "Libre Chercheur" (1/2).

Caroline Fourest : Vous faites un métier qui touche beaucoup de gens, mais j’ai l’impression que vous vous sentez parfois très seul dans cette quête… Je me trompe ?

Étienne-Émile Baulieu : Je n’aime faire, et peut-être je ne réussis, que ce que j’ai décidé. Mais vous avez raison, avec tout cela je me sens souvent seul. Il me semble impossible d’échapper au jugement le plus intime et probablement le plus important pour chacun de nous : celui de soi sur soi. La recherche scientifique en fournit un bon exemple. Quel chercheur ne reconnaît, au fond de lui-même, les paradoxes du succès immérité ou de l’échec injuste ; on ne peut pas l’expliquer en détail à qui que ce soit d’autre, faute de vocabulaire scientifique commun et peut-être, surtout, par pudeur. Les traces de l’éducation, la découverte imprévue du résultat d’un autre scientifique, une nouvelle technique, la présence ou l’absence d’un compagnon de travail, un mot saisi au hasard, il n’y a pas de limites à la variété des circonstances et par conséquent au mérite que nous attribuons à nos réussites ou à nos ratés. Ce qui peut se passer est tellement diversifié que nous seuls avons une chance de pouvoir nous juger avec une certaine objectivité (et encore). De toute façon, cet isolement n’intéresse vraiment personne d’autre que nous. Alors ne nous croyons pas plus importants que cela : ce qui compte, c’est la signification, et même quelquefois la beauté de la réussite éventuelle, et d’oublier notre solitude en éliminant notre amour-propre.

Est-ce que cette solitude me plaît, ou, à la limite, m’est nécessaire dans les domaines les plus personnels ? Je vois mon fils Laurent incapable, malgré sa gentillesse et son extrême intelligence, de faire partager les éléments qui lui importent le plus dans les grandes découvertes de physique théorique auxquelles il participe. Je pense à ma merveilleuse fille Frédérique, si subtile et courageuse, qui garde pour elle-même les émotions de son activité d’avocate impliquée dans bien des "affaires" exceptionnellement émouvantes. Dans ma famille, sommes-nous enchaînés par la force invisible de ce qu’on appelle le secret professionnel propre à bien des activités, ou par une discrétion familiale qui ne reflète peut-être que la crainte d’être jugés de façon erronée, et limite plus ou moins la liberté de chacun.

C. F. : Quand on lutte contre la montre, sur un sujet comme le vieillissement, est-ce qu’on est travaillé par l’angoisse de se dire : "Peut-être ne vais-je pas trouver avant de perdre moi-même le contrôle de mes facultés ?"

É.-É. B. : Non. "Travaillé par l’angoisse" voudrait dire que je serais non seulement inquiet mais obsédé par la situation. Ce n’est pas mon genre d’être malheureux. J’ai peur de ne plus savoir utiliser le temps qui passe, à la fois parce qu’il est court, et parce que je ne suis jamais sûr de la bonne sélection de mes activités. Mais je ne me réveille pas dans l’angoisse, ou du moins rarement. Ce sera sans doute plus long et plus dur que prévu avant d’être assuré d’avoir réussi, mais tout cela ne me démoralise pas.

C. F. : C’est plus long que ce que vous auriez pensé au départ ?

É.-É. B. : Il y a plus de complications. Par exemple, je me dis que si j’ai une bonne idée (et je persiste, et je continue), il y a sans doute d’autres idées qui pourraient être bonnes aussi, voire plus efficaces, et donc meilleures. D’autre part, il reste bien des choses vraiment incompréhensibles. Même une bonne idée, il faudra du temps pour qu’elle soit efficacement utilisée. Je crois cependant que je me suis fait une raison : il me semble fondamental d’être conscient qu’il ne faut pas trop compliquer ses propres réflexions sur la recherche thérapeutique, car le plus important est d’agir concrètement. Vous êtes vivante, je suis vivant, et on a la chance de trouver que c’est plutôt bien de vivre. Ce qui est déjà un privilège incroyable.

Extrait de "Libre Chercheur" (Édition Flammarion), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gliocyte
- 18/05/2013 - 16:53
Caroline Fourest?
Qui a eu l'idée de faire interroger cet éminent spécialiste par une si petite journaliste? Interview uniquement axée sur la solitude et l'obsession de la réussite. Cette dernière n'est-elle pas en fait un trait de caractère de la journaliste qu'elle projette sur ce médecin? Ah non, stop! Dorénavant je zappe tout ce qui passe par cette journaliste qui n'est là que pour s'écouter parler. "Eliminer son amour propre" Voilà une phrase de Beaulieu qu'elle ferait bien de méditer.