En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 11 heures 23 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 12 heures 52 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 14 heures 31 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 15 heures 49 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 17 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 18 heures 45 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 11 heures 1 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 11 heures 54 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 13 heures 58 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 14 heures 54 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 20 heures 21 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 22 heures 20 min
© Reuters
Pour obtenir des références auprès d’anciens employeurs, le recruteur doit demander une autorisation écrite et signée auprès du candidat.
© Reuters
Pour obtenir des références auprès d’anciens employeurs, le recruteur doit demander une autorisation écrite et signée auprès du candidat.
Parole, parole et parole

Boom des faux diplômes : faut-il mentir pour réussir ?

Publié le 16 mai 2013
Selon une étude du cabinet de conseil en recrutement Florian Mantione Institut, 90% des candidats à l'embauche trouveraient normal de gonfler leur CV. Mentir sur des diplômes que l'on a jamais obtenus serait même la clef pour être recruté.
Grégory Herbé est le fondateur de MyJobCompany, le premier site de recrutement par cooptation et affiliation via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo...)  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Herbé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Herbé est le fondateur de MyJobCompany, le premier site de recrutement par cooptation et affiliation via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo...)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude du cabinet de conseil en recrutement Florian Mantione Institut, 90% des candidats à l'embauche trouveraient normal de gonfler leur CV. Mentir sur des diplômes que l'on a jamais obtenus serait même la clef pour être recruté.

La tromperie sur le CV a toujours existé, néanmoins elle devient de plus en plus présente ces dernières années. De quelques allongements d’expérience dans le passé, on voit désormais apparaître des personnes qui déclarent posséder une expérience ou un diplôme qui s’avèrent êtres fictifs. Les recruteurs sont particulièrement restreints dans leur possibilité d’action pour lutter contre cette fraude à la marchandise intellectuelle.

Pour obtenir des références auprès d’anciens employeurs, le recruteur doit demander une autorisation écrite et signée auprès du candidat. L’employeur peut demander à l’école de fournir le diplôme, mais les méandres des administrations d’Ecoles coupent généralement toute envie d’aller plus loin. L’option restante qui consisterait à se procurer l’annuaire d’anciens élèves, est facturée si grassement par les écoles en question, que le plus souvent les employeurs préfèrent jouer la carte de la confiance. Cela n’empêche pas les fraudeurs de tenter, quitte à se faire embaucher : le salarié étant protégé pendant la période d’essai, ainsi que l’employeur.

Ne minimisons pas les dégâts provoqués par ces arnaques au CV sur des métiers, des Ressources Humaines, qui transforment leurs questionnements en doute, leurs interrogations en méfiance, et finalement leur prise de risque en inaction. La responsabilité ne provient pas uniquement des candidats. Le marché de l’emploi est un marché de l’offre et de la demande. Plus un profil est qualifié comme étant rare plus son salaire est important.

Cependant, lorsque ce profil devient si rare que l’acteur n’arrive pas à recruter, il faut se poser la question du cahier des charges de la recherche, comprenez, ce que l’on attend du candidat idéal. Trop souvent en France, les entreprises confondent talent et compétence. La plupart des postes requièrent du talent, de l’écoute et une adaptation naturelle à une nouvelle culture d’entreprise.

L’entreprise recherche LE candidat parfait, le candidat cherche de son côté à apparaître comme LE candidat recherché. Les candidats « honnêtes » qui se contentent de faire état de leur expérience et de leur niveau de formation en témoignent : « Je ne trouve pas de poste correspondant à mes compétences » tellement les offres semblent jouer la carte de la surenchère. Le candidat qui souhaite décrocher un entretien se voit hésiter car enjoliver la réalité, finalement comme le recruteur le fait lui-même souvent, permet souvent de donner un coup d’accélérateur à sa carrière professionnelle.

Les médias aiment à nous rappeler que le chômage est en constante augmentation : 25% de chômage chez les moins de 25 ans, un pays en récession technique, on parle de survie, et dans cette logique, tout est possible… Mises à part les écoles de premier rang : X, Mines, HEC, ESSEC… le « bac +5 » d’aujourd’hui est au marché du travail ce qu’était le Baccalauréat dans les années 1990. Ce constat est la résultante d’un système de sélection qui n’a pas évolué depuis des décennies, depuis une époque où l’on sortait soit non-qualifié et on travaillait à l’usine, ou soit extrêmement qualifié sur des métiers classiques, inamovibles.

La solution qui semble le mieux répondre au problème de CV truqués serait de permettre au candidat d’être imparfait en se focalisant davantage sur le talent potentiel que sur les compétences affichées. Pour ce faire, proposer une période de formation au candidat permettrait à ce dernier d’être plus compétitif. Si ce mode de recrutement est déjà utilisé par les sociétés anglo-saxonnes, la France nepourrait que mieux s’en inspirer afin de  fluidifier son marché de l’emploi et ainsi amoindrir les insatisfactions candidats/recruteurs. Résoudre en partie le fléau des faux CV revient à se pencher sur la question de la formation en entreprise, qui doit être régulièrement distillée.



Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Angath
- 16/05/2013 - 14:51
D'un autre coté, exiger des
D'un autre coté, exiger des diplômes obtenus y a 20 ans, c'est un ridicule. Dans le cas d'une première embauche ok, mais sinon c'est du n'importe quoi
Reil
- 16/05/2013 - 14:30
On ne fait que s'adapter aux "recruteurs"
D'accord avec le commentaire de warren11 le 16/05/2013 à 11:38.
J'ajoute qu'étant jeune sur le marché du travail et ayant eu le "malheur" de passer par l'alternance, je vois les annonces du PE pour des postes dans ma branche avec des prérequis complètement stupides. Étant dans l'informatique, j'ai vu des annonces demandant une expérience de 5 ans sur des technologies sorties depuis moins de 3 ans, et commençant tout juste à être exploitées !
En tant de crise, il y a plus de chômage, donc plus de demande d'emploi, et donc l'offre doit être plus sélective... d'où ce genre de fraude venant des employés ( ou en l’occurrence "employables" ). Bien souvent l'heureux nouvel embauché effectuera au quotidien des tâches demandant 1/3 de ce qui est exigé sur le CV...
Gardez ceci à l'esprit lorsque vous consultez les offres d'emploi, et postulez partout dans votre domaine, même si vos compétences sont limite voire nulles. C'est la crise pour tout le monde !
Bon courage, compagnons de fortune !
Lrt64
- 16/05/2013 - 14:21
@la saucisse intello - 16/05/2013 - 12:42
La reaction intelligente du consultant quant a vos tests est de les regarder ... quitte a vous dire apres "avec un parcours comme le votre, je ne les ai même pas regardés".
...
Moi j'ai change de boulot en debut d'annee pour travailler pour une societe britannique a Londres. Resultat: trois semaines completes d'investigation sur mes diplomes et experience passe par un cabinet specialise et demande (que j'ai du faire) aupres d'un organisme public pour verifier que je n'ai pas commis de crimes ou delits et que je ne suis pas en procedure de recouvrement