En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Big Bang

Krach imminent sur la dette américaine ?

Publié le 07 avril 2011
Les problèmes d’endettement public que connaît la zone euro avec la Grèce, l’Irlande et désormais le Portugal, ne doivent pas nous faire oublier que la situation est également très tendue de l’autre côté de l’Atlantique. Les Etats-Unis feront-ils défaut sur leur dette ?
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les problèmes d’endettement public que connaît la zone euro avec la Grèce, l’Irlande et désormais le Portugal, ne doivent pas nous faire oublier que la situation est également très tendue de l’autre côté de l’Atlantique. Les Etats-Unis feront-ils défaut sur leur dette ?

Le plus important fonds obligataire du monde, Pimco, a annoncé en mars avoir ramené à zéro sa détention de bons du Trésor américain. Son patron, Bill Gross, anticipe une remontée des taux longs et il n’a plus confiance en Washington pour réduire le déficit budgétaire. C’est un peu comme si la BNP-Paribas disait : « je n’ai plus aucune obligation du Trésor français en portefeuille, j’ai tout liquidé, je n’ai plus confiance dans la dette française », on imagine le coup de tonnerre !

Le budget fédéral s’avère, effectivement, complètement à la dérive : en 2010, les recettes se sont élevées à 2.162 milliards de dollars, les dépenses à 3.456 milliards, soit un déficit de 1.294 milliards de dollars, ou 37,4 %. Pour 10 dollars de dépenses, 6 proviennent des recettes fiscales, 4 de l’endettement

Bill Gross estime que la Fed (la banque centrale) achète actuellement 70 % des émissions de dette du Trésor américain (c’est la monétisation, ou « planche à billets »), et les investisseurs étrangers, dont les banques centrales, les 30 % restants. La Fed a prévu d'arrêter son programme de monétisation (le Quantitative Easing 2, « assouplissement quantitatif ») fin juin, quand elle aura atteint un total de 600 milliards de dollars. « Qui achètera des bons du Trésor quand la Fed ne le fera plus ? Je ne sais pas » répond le boss de Pimco. Il y aura certainement un Quantitative Easing 3, puis 4, mais une telle création monétaire ne peut qu’amener de graves troubles monétaires et économiques. La hausse du prix des matières premières, libellées dans un dollar qui perd de sa valeur parce qu’imprimé à trop grande échelle, en constitue un des aspects les plus visibles.

Dans son dernier bulletin destiné aux investisseurs, Bill Gross conclut à l’impossibilité de parvenir à l’équilibre budgétaire et envisage un défaut sur la dette. Pas une répudiation en tant que telle, mais plutôt par une combinaison de moyens (inflation, taux d’intérêts réels négatifs, baisse du dollar) pour faire les poches des épargnants américains et internationaux. Vu la place hégémonique qu’occupe le dollar dans l’économie mondiale, un tel scénario de baisse massive de sa valeur provoquerait des crises gravissimes sur le marché des matières premières, sur celui des changes, dans les bilans bancaires, et par contrecoup sur toute l’économie. Conséquence pratique : dépêchons-nous, en Europe, de colmater l’euro, car le gros temps risque bientôt d’arriver !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ElmoDiScipio
- 07/04/2011 - 17:15
@jean Potto
A ton avis il se passe quoi quand un emprunteur surendetté ne peut plus emprunter.
Surtout quand il se rend compte qu'il n'est plus le vecteur de la liquidité du monde.
Sous Clinton, avant que ce dernier quasi efface en qq années la dette US, le Senat n'ayant pas voté l'extension de la dette avait abouti à la mise au chomedu des fonctionnaires.
Tout est possible même le pire... surtout le pire.
Jean Potto
- 07/04/2011 - 17:05
Et ensuite?
Cette situation de risque n'a jamais existé à ce jour.
Quelles conséquences à CT, MT et LT?
Quels sont les apprentis sorciers qui font semblant de piloter cet ensemble de situations qui leur échappe?
Qui peut répondre?
Shaoling
- 07/04/2011 - 14:53
erratum...
Désolé , je voulais dire 6% de la dette US totale et non "de la dette mondiale" Pour info 868 Md de USD en Aout 2010. Non compris Hong Kong 138 Md et Taïwann 130 Md . -