En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 8 heures 54 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 13 heures 8 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 17 heures 8 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 17 heures 23 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 16 heures 46 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 16 heures 53 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 17 heures 19 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 17 heures 28 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 3 heures
A vomir !

Du racisme ? A condition de ne vraiment pas vouloir savoir qui maltraite les jeunes filles arabes...

Publié le 08 mai 2013
Des groupes abjects se sont formés sur Facebook pour dénoncer les beurettes qui se conduisent comme des "salopes" et des "putes". Leur châtiment sera, bien sûr, exemplaire.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des groupes abjects se sont formés sur Facebook pour dénoncer les beurettes qui se conduisent comme des "salopes" et des "putes". Leur châtiment sera, bien sûr, exemplaire.

La France est raciste. C’est une évidence qu’inlassablement dénoncent des organisations antiracistes, toutes dévouées à promouvoir professionnellement cette accusation manifestement irréfutable. De toute façon, la France – cela ne se discute pas – est la terre génitrice de tous les racismes possibles. Le mot « racisme » est, comme on dit, à la mode, très tendance… C’est pourquoi il est partout, accommodé à toutes les sauces, même les improbables et les plus indigestes.

En haut du palmarès, le racisme anti-arabe, suivi de près par le racisme anti-noir. Et puis, pêle-mêle, le racisme anti-jeunes, le racisme anti-profs, le racisme anti-fonctionnaires et même (c’est dire si cette contagion langagière est irrésistible) le racisme anti-FN (dixit Marine Le Pen). Seul le racisme anti-blanc peine à trouver une place sémantique dans ce très riche dictionnaire dont on admirera la variété. Les Juifs – privilégiés, favorisés, choyés comme chacun sait – s’en sortent très bien, eux. Ils ont le privilège d’avoir un mot à eux, un mot pour eux : l’antisémitisme. C’est donc sous le vocable « racisme », un mot désormais dénué de tout sens réel, que Le Figaro et L’Express ont rendu compte de ce qu’on pouvait lire sur le net. Des insultes, des vomissures, des menaces visant des filles arabes. Leurs auteurs ? Des suprémacistes blancs ? Des fascistes ? Des néo-nazis ? Des Identitaires ? Des militants particulièrement odieux du Front national ?

C’est ce que pourrait faire penser l’intitulé « racisme ». Eh bien vous n’y êtes pas ! Il faut lire le texte attentivement car aucun de ses détails n’est un point de détail. Ainsi, les « salopes » des cités en prennent pour leur grade. « Des beurettes soumises à l’idéologie sioniste du métissage »… « Des pseudo-musulmanes adeptes de l’intégration à la française »… « Des beurettes à khel (noirs) »… Mais peut-être ces infamies sont-elles l’œuvre d’un ou deux détraqués mentaux ?

Eh bien là non plus vous n’y êtes pas ! Sur ces pages on trouve les photos des filles souvent en compagnie d’un Noir, ce qui, semble-t-il, est pire que de sortir avec un céfran. Et souvent, et aussi, leurs numéros de téléphone. Qui peut les connaitre en dehors de leurs « copains » et voisins des cités ? Ici et là, quelques certificats de virginité (Eh oui, ça existe, car pour un éventuel mariage c’est d’une valeur inestimable) qui prouvent que certaines ne sont pas encore tout à fait perdues…  Le tout assorti de menaces de viol, mais ça c’est assez banal. Du racisme ça ? Non, de la haine. De la violence. Du mépris brutal pour les femmes qui sont au choix, bétail ou butin. Et en tout cas réservées aux seuls ayant droit.

De multiples témoignages et des livres ont déjà été publiés sur la difficulté d’être une jeune fille dans certaines cités très islamisées. Un des plus éloquents, je l’ai lu un jour sur le site de NI PUTES NI SOUMISES. Une beurette disait ceci. « Si tu veux être respectée soit tu portes le voile, soit tu sors avec un caïd, soit tu es enceinte ». Un vaste choix qui manifestement ne convient pas aux « salopes »  citées plus haut. Si quelqu’un l’ignore encore,  les filles de NI PUTES NI SOUMISES sont arabes et souvent taxées d’islamophobie par les bien-pensants. Comme elles, avec elles, je suis moi aussi – en tout cas je veux l’être – arabe et islamophobe. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (33)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Emile Strauss
- 09/05/2013 - 11:31
Chère Ganesha,
Vous avez sans doute raison, le misérabilisme est préférable au libéralisme. Il faut bien trouver du travail pour les professionnels du violon et du trémolo dans la voix. Plus sérieusement Ganesha, comment expliquez-vous qu'un État qui accapare plus de la moitié de la richesse produite par les entreprises soit incapable de résoudre le problème de chômage ? D'autre part, vous qualifiez de "libérale" l'idée selon laquelle une société décide de redistribuer une partie des richesses produites (par la méchante administration privée) pour créer des dispositifs (RSA, auto-entrepreneur, formations professionnelles multiples) pour que les gens ne sombrent pas dans la misère et puissent même s'épanouir de façon autonome ? Excusez-moi mais ce libéralisme me semble assez relatif et même assez stato-providentiel... Une autre question Ganesha, avez-vous un peu voyagé dans votre propre pays ou même à l'étranger pour voir ce que les gens sont capables d'inventer pour s'épanouir dans une activité individuelle ou collective légale de type capitaliste ? Ce que vous appelez "ma réalité" est le simple constat que le paradigme social des 30 glorieuses est révolu et l'idée d'agir en conséquence.
Ganesha
- 09/05/2013 - 10:12
Justinien 10
Strategie du Voile
Tout à fait d'accord avec votre observation de la vie "là-bas", mais je ne l'analyse pas de la même façon...
Il est exact que ce sont les hommes qui sont frustrés par le voile, ainsi que peut-être quelques jeunes-filles célibataires, mais les femmes mariées peuvent "se rincer l'oeil" à loisir derrière un tissu léger...
Leur but, c'est d'éviter la concurrence des autres femmes !
Leur mari ne peut pas "mater" la petite jeune et mince, mais elles peuvent tranquillement choisir l'Apollon qui leur convient !
Ganesha
- 09/05/2013 - 10:00
Emile Strauss
Ah, le joyau incomparable du Libéralisme !
Je vous félicite chaleureusement pour votre réussite individuelle, mais j'essaie simplement d'expliquer une société autre que celle que vous connaissez...
Les jeunes de nos banlieues organisent brillamment la commercialisation du cannabis !