En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© DR
Plus de la moitié des Français croient que "le gouvernement ne gouverne pas" réellement.
Politico Scanner

Qui sont ces Français qui croient aux théories du complot et pour qui votent-ils ?

Publié le 08 mai 2013
Plus de la moitié des Français croient que "le gouvernement ne gouverne pas" réellement et 27% de nos concitoyens adhèrent à l'idée qu'un groupe comme les Francs-Maçons "tire les ficelles". Ces chiffres prennent d'autant plus d'importance qu'ils font écho à l'orientation politique des différents répondants.
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus de la moitié des Français croient que "le gouvernement ne gouverne pas" réellement et 27% de nos concitoyens adhèrent à l'idée qu'un groupe comme les Francs-Maçons "tire les ficelles". Ces chiffres prennent d'autant plus d'importance qu'ils font écho à l'orientation politique des différents répondants.

Atlantico : L’étude que vous avez réalisé pour le Think Tank Counterpoints révèle une adhésion relativement large des Français à ce que l’on pourrait appeler des « théories conspirationnistes » puisque plus de la moitié d’entre eux pense que le « gouvernement ne gouverne pas » réellement le pays. 27% de nos concitoyens pensent également qu’un groupe comme les Francs-maçons « tire les ficelles » dans l’ombre. Diriez-vous que la France, et les Français, sont particulièrement sensibles à ce genre de théorie et pour qu’elles raisons historico-politiques ?

Joël Gombin : C'est très difficile à dire, en l'absence de données comparatives de qualité (et même de données comparatives tout court) sur le sujet. Je n'ai pas de raison de penser que les Français y soient plus sensibles que d'autres populations ; ce qui est certain quand on lit la littérature américaine par exemple, c'est que ces théories du complot sont fortement inscrites dans un espace national, et que les croyances se structurent différemment d'un pays à l'autre. Aux États-Unis, par exemple, l'adhésion à de nombreux énoncés remettant en cause des thèses généralement admises (sur le réchauffement climatique, sur le 11 septembre, sur le passé d'Obama...) répond à une forte polarisation entre les Républicains et les Démocrates. En France, c'est plutôt la question de la confiance, en particulier dans les institutions, qui est déterminante. 

Résultats d'une étude menée par OpinionWay pour Counterpoint et le Cevipof du 10 au 29 mai 2012 auprès d'un échantillon de 2 504 personnes représentatif de la population française (Méthode CATI)

Selon votre étude, les « conspirationnistes » et les « non conspirationnistes » ne s’informent pas de la même façon. Est-ce une cause ou un effet ? Quel impact sur l’adhésion à ces théories les contenus médiatiques ont-ils réellement ?

La différence n'est en réalité pas flagrante, si on contrôle par les variables socio-démographiques, et en particulier le niveau de diplôme. En réalité, pour véritablement évaluer l'impact des contenus médiatiques, il faudrait mener des études portant sur la réception et l'interprétation de ces contenus par différentes personnes, tenant compte notamment des effets de dissonance cognitive (on a tendance à réinterpréter les informations reçues à l'aune de nos croyances antérieures). 

Résultats d'une étude menée par OpinionWay pour Counterpoint et le Cevipof du 10 au 29 mai 2012 auprès d'un échantillon de 2 504 personnes représentatif de la population française (Méthode CATI)

Votre étude révèle que l’adhésion à ce genre de théories est plus forte chez les électeurs de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon que chez les autres interrogés. L’un de ces phénomènes influence-t-il l’autre où sont-ils parallèles ? Pouquoi les Lepenistes y sont-ils plus sensibles que les mélenchonistes ? 

La tendance est surtout claire pour les enquêtés déclarant avoir voté pour Marine Le Pen. Je n'ai pas d'éléments me permettant d'établir le sens de la causalité ; mais il semble que ce soit surtout le rapport à la confiance, plus encore que l'orientation politique, qui soit déterminant. Or on sait que le vote pour l'extrême droite est corrélé à une défiance, envers les autres et envers les institutions.   

Résultats d'une étude menée par OpinionWay pour Counterpoint et le Cevipof du 10 au 29 mai 2012 auprès d'un échantillon de 2 504 personnes représentatif de la population française (Méthode CATI)

Les Français qui croient aux théories du complot sont plus prosélytes que les autres interviewés. Comment expliquer ce phénomène ? 

Là encore, le constat n'est pas si clair. Ceux qui ont le plus parlé politique avec leur entourage pendant la campagne présidentielle sont ainsi moins susceptibles d'adhérer à l'énoncé selon lequel "on ne sait pas qui tire les ficelles". En revanche, parmi les enquêtés adhérant à certains énoncés très "marqués", comme celui portant sur l'action de sociétés secrètes comme les Francs-Maçons, le prosélytisme (mesuré par la tentative de convaincre quelqu'un de voter de la même manière qu'eux) est effectivement plus important que dans le reste de la population. Cela tient sans doute au fait que lorsqu'on a le sentiment de connaître une vérité dissimulée à propos d'un complot, on se sent le devoir d'informer les autres victimes potentielles de ce complot.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

05.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 08/05/2013 - 22:14
Si je ne me trompe, la Franc-maçonnerie est fondée
sur la notion "progressiste" que l'homme est destiné a s'améliorer, et, ne pouvant le faire seul, il doit être "guidé" par une caste de spécialistes et de notables...
Cette notion est fallacieuse car relative( voire relativiste...),et ne fait que satisfaire la volonté de pouvoir intellectuel d'une élite auto-proclamée et dont la notion même d'élite est abolie par l'ambition qui y prédomine.
Cet orgueil Franc-Maçonnique ressemble fort à l'orgueil Prométhéen d'une Gauche pour qui la guerre des idées est le seul grand combat historique qui vaille la peine.
Et ceci ressemble fort à l'impuissance de cette gauche à rester en phase avec la globalisation qui la dépasse et la submerge de plus en plus....
sergefabre
- 08/05/2013 - 19:35
Complot des francs-"quelque chose"
On parle toujours des francs-maçons. Mais que sait-on vraiment des francs-plâtriers, des francs-boulangers, des francs-électriciens voire des francs-cuisiniers ? Les médias ne disent rien parce qu'ils savent que ce sont ceux-là qui tirent les ficelles... Voilà ! C'est dit ! Maintenant, une bonne tisane, un cachet d'aspirine et... au lit !
Ranceval
- 08/05/2013 - 18:39
un nouvel essai
Pour faire un peu d'humour, je dirais que tous ces extraterrestres dont il est question se rabattent probablement sur notre planète parcequ'ils ont dû saccager la leur, et maintenant ils sont en train d'inculquer à nos dirigeants tout leur ''savoir-faire''.