En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 14 min 32 sec
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 16 heures 9 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 19 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 26 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 33 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 55 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 39 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 23 heures 4 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 23 heures 6 min
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 24 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 44 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 59 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 36 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 55 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 23 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 23 heures 3 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 23 heures 5 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 23 heures 6 min
© Reuters
Coca-Cola a mis en vente des petites bouteilles étiquetées des 150 noms les plus courants en France.
© Reuters
Coca-Cola a mis en vente des petites bouteilles étiquetées des 150 noms les plus courants en France.
Exclusivité de masse

La personnalisation des objets va-t-elle devenir un nouveau levier d'achat pour les marques ?

Publié le 10 mai 2013
Depuis plus d'une semaine, la marque Coca-Cola propose des bouteilles étiquetées des 150 noms les plus courants de France. Dans un secteur toujours plus concurrentiel, l'ultra-personnalisation est-elle l'avenir du marketing de masse ?
Jean-Noël Kapferer est professeur à HEC et expert européen des marques. Il est l'auteur de Rumeurs : Le plus vieux média du monde (1987, rééd. 2010, Points), Luxe oblige (avec Vincent Bastien, Eyrolles, 2008) et vient de sortir Réinventer les marques (...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Noël Kapferer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Noël Kapferer est professeur à HEC et expert européen des marques. Il est l'auteur de Rumeurs : Le plus vieux média du monde (1987, rééd. 2010, Points), Luxe oblige (avec Vincent Bastien, Eyrolles, 2008) et vient de sortir Réinventer les marques (...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plus d'une semaine, la marque Coca-Cola propose des bouteilles étiquetées des 150 noms les plus courants de France. Dans un secteur toujours plus concurrentiel, l'ultra-personnalisation est-elle l'avenir du marketing de masse ?

Atlantico : Coca-Cola a, depuis peu, mis en vente des centaines de millions de petites bouteilles étiquetées des 150 noms les plus courants en France :  Kevin, Mathieu, Audrey... D'après le vice-président commercial et marketing de Coca-Cola, c’est le plus gros investissement de ce type pour la firme en France, qui mobilise "des moyens cinq fois plus importants que lors des derniers JO de Londres". Dans ce cas précis, quels peuvent-être les avantages pour Coca-Cola de dépenser de telles sommes pour proposer un service de personnalisation ? Quelles sont les cibles ? 

Jean-Noel Kapferer : Coca-Cola est la marque de grande consommation la plus diffusée au monde, c'est donc aussi la plus banale. L'enjeu des marques ultra-diffusées est de retrouver une proximité avec chaque client. En cela, Starbucks a commencé bien avant Coca-Cola. C'est le pionner du genre. Ainsi, dans les boutiques de cette grande marque, on demande le prénom du consommateur et on l'appelle avec son prénom pour lui donner son café. L'enjeu de la consommation moderne est de concilier deux choses : la massification, qui assure la rentabilité, et l'exclusivité : c'est le concept de "mass-clusivité". L'exclusivité est d'habitude le luxe, et la masse est l'anonymat. Coca-Cola aujourd'hui rentre dans ce concept du "Mon Coca-Cola à moi". 

La cible est bien évidemment les consommateurs de Coca-Cola. Ce n'est en aucun cas un moyen de convertir de nouveaux adeptes. L'enjeu est davantage celui d'activer les fans, comme lors des opérations de sponsoring. Cette opération assure le buzz, et permet de nourrir la relation de la marque à ceux qui l'aiment déjà de façon affective. Coca-Cola se revendique de cette manière comme une marque de bonheur.

Auparavant réservée aux marques de luxe (Louis Vuitton, Ralph Lauren...), la personnalisation est un service que de plus en plus de marques de grandes distribution utilisent. Les enjeux sont-ils les mêmes pour tous les types de produits ?  Pour quels résultats ? Est-ce une stratégie marketing payante ? 

L'enjeu de la grande distribution est de se battre contre les produits des marques de distributeurs. Comme les consommateurs ne sont pas toujours prêts à payer plus cher pour un même produit, les marques utilisent le levier de la proximité affective. L'enjeu est de trouver des ponts affectifs intimes avec chacun d'entre nous, et c'est ce pont qui pousse le consommateur à payer plus cher pour un produit de marque. 

Le Coca-Cola est un produit avec lequel le consommateur entretient un rapport de plaisir et non de besoin. Dans le plaisir, il y a une part d'implication personnelle, que l'on ne retrouve pas pour un produit comme de la lessive par exemple. Le plaisir ne se démontre pas, il se vit : la personnalisation est une façon originale de présenter la notion de plaisir. Le but est d'augmenter le lien affectif. 

La personnalisation peut-elle nuire à l'image d'une marque ?

Bien évidemment toute opération marketing comporte des risques, autant dans l'idée que dans l'exécution. Mais les plus grandes marques prennent en général peu de risques et engagent les artistes et photographes les plus talentueux. Moins le budget pour ces opérations-là est important, plus le risque est élevé. Et plus la marque est connue, moins les risques sont importants. Pour une marque planétaire comme Coca-Cola, à part un scandale sanitaire, rien ne peut vraiment impacter durablement son image. 

L'avenir du marketing de masse est-il dans l'ultra-personnalisation ? 

Avec le poids de plus en plus important d'Internet, l'ultra-personnalisation est le modèle vers lequel les marques se dirigent à plus ou moins long terme. Internet est un outil de personnalisation ultime. Il a été l'outil de la mass-clusivité, et l'enjeu pour les marques est actuellement autant sur le web que dans les rayons. C'est ce qu'on a déjà réussi à faire sur Internet, et qui a assuré en partie son développement et son succès. On assiste à la massification de la personnalisation, qui est la possibilité de mélanger ces deux extrêmes. La démarche de l'ultra-personnalisation n'en est qu'à ses balbutiements.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires