En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
info atlantico
© DR
Deux poids deux mesures
Clément Weill-Raynal : "J'assume parfaitement être l'auteur de la vidéo du Mur des cons et j'en suis fier"
Publié le 29 avril 2013
Clément Weill-Raynal, journaliste judiciaire chez France 3, confirme qu'il est bien l'auteur de la vidéo du "Mur des cons" et explique ses motivations. Mis en cause par le Syndicat national des journalistes-CGT, il raconte également les pressions subies.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Clément Weill-Raynal, journaliste judiciaire chez France 3, confirme qu'il est bien l'auteur de la vidéo du "Mur des cons" et explique ses motivations. Mis en cause par le Syndicat national des journalistes-CGT, il raconte également les pressions subies.

Clément Weill-Raynal, journaliste judiciaire chez France 3, reconnaît qu'il est bien l'auteur de la vidéo du "Mur des cons". Dans une interview accordée à Atlantico, il détaille sa situation et révèle les motivations de son geste.

A la suite de la publication sur Atlantico de la vidéo révélant l'existence d'un mur des cons dans les locaux du Syndicat de la magistrature, Libération a affirmé ce week-end que c'était un journaliste de la rédaction nationale de France 3 qui l'avait filmée.

Alors que le Syndicat national des journalistes a apporté dimanche son "plus total soutien" au Syndicat de la magistrature, le SNJ-CGT a demandé que Clément Weill-Raynal soit traduit en conseil de discipline par sa chaîne. Le journaliste été auditionné ce matin par la direction de France 3.

La rédaction d'Atlantico, qui a depuis pu reconstituer le fil des événements menant à Clément Weill-Raynal, rappelle que c'est bien par le biais d'un magistrat que cette vidéo lui est parvenue.

Voici l'interview que Clément Weill-Raynal nous a accordée.

Atlantico : Le SNJ-CGT vous accuse d'être l'auteur de la vidéo du "Mur des cons". Vous confirmez ?

Clément Weill-Raynal : J'assume parfaitement être l'auteur de cette vidéo et j'en suis fier. 

Dans quels circonstances l'avez-vous tournée et pourquoi ?

Je n'ai pas commis un acte anti-déontologique. Je n'ai fait que mon travail. Je suis tombé sur le "Mur des cons" le 3 avril dernier alors que je réalisais une interview de la présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres. Ce qui au départ a attiré mon attention, c'est qu'elle ne voulait pas que l'on tourne dans cette pièce. J'ai insisté pour des raisons de luminosité avant de remarquer le "Mur des cons". J'ai agi spontanément, le déclic a été rapide. J'ai senti qu'il fallait révéler ces images au public. Mais je n'imaginais pas alors les répercussions...

Pourquoi ne pas avoir proposé vos images à France 3 ?

Tout cela m'a échappé. Au début, je me demandais ce que ces images valaient vraiment. Je ne pensais pas forcément qu'elles pouvaient avoir un tel retentissement. C'est pourquoi, je les ai montrées à un magistrat. Celui-ci m'en a demandé une copie. J'ai appris ensuit qu'il les avait transmises à Atlantico. Finalement, je suis heureux d'avoir révélé une pratique scandaleuse au public. Je n'ai fait que remplir mon devoir d'information.

Comprenez-vous la réaction du Syndicat des journalistes-CGT qui a demandé votre traduction devant le conseil de discipline de France 3 ?

Je connais leurs pratiques et leur sectarisme, mais je suis tout de même sidéré. Il m'accuse de manquement déontologique alors que je n'ai fait que mon travail. J'interprète cela comme la défense d'un journalisme servile. En outre, ils se montrent incohérents dans leurs accusations puisqu'ils me reprochent à la fois d'avoir volé les images et de ne pas les avoir communiquées à ma chaîne. Si on suit leur logique, France 3 se serait alors rendu coupable de recel. En réalité, il s'agit d'un prétexte pour demander ma tête. La CGT veut me punir d'avoir dénoncé un syndicat proche de leurs orientations.

Craignez-vous pour votre poste ?

Si je devais être sanctionné, je le prendrais pour une grande injustice et je l’interpréterais comme une sanction politique. D'autant plus que la CGT applique le deux poids deux mesures. En juin 2008, lorsque des journalistes de France 3 avaient volé et diffusé des images du off de Nicolas Sarkozy appartenant à la chaîne, le SNJ-CGT avait pris leur défense. Ils avait demandé officiellement à la chaîne qu'"on ne touche pas à un cheveu de ces journalistes".  Lorsqu'il y a un véritable vol, la CGT couvre les personnes suspectées et lorsque je filme une vidéo personnelle révélant un scandale public, elle veut m'abattre.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

Revoir ci-dessous la vidéo du "Mur des cons"

A relire également :

Mur des cons : "Comment accepter la haine et le mépris de magistrats pour des familles qui, comme la mienne, ont eu un enfant tué" ?



Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (109)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
1955
- 03/05/2013 - 18:52
journaliste en danger.....MDR.
ce monsieur est en danger ? on en rirait , si certains journalistes, eux , ne risquaient leur vie dans des pays Staliniens ;
1955
- 03/05/2013 - 18:48
Weill-Raynald
il a son quart d' heure de gloire......
vangog
- 30/04/2013 - 23:43
Les syndicats français gangrenés par l'idéologie?
D’après le rapport Perruchot, enterré par les politiciens qui ne souhaitent pas voir ébruitées les méthodes mafieuses des syndicats français , les ressources des syndicats de salariés atteignent 4 milliards d’euros par an, financés à 96 % par les contribuables français (via divers vases communicants dont seule la gauche a le secret...et la ressource) soit 3 à 4 fois les ressources des syndicats anglais ou allemands, qui ont pourtant 5 à 10 fois plus de membres...et qui, eux, sont financés par leurs cotisations à 90%!
Cherchez l'erreur française...ou plutôt, non, circulez, y'a rien à voir!
Tant il parait évident que l'abjecte mur de la honte du SM a été soigneusement occulté dans les médias français, grâce à l'intervention du non moins abject SNJ-CGT, qui ne veut pas qu'on lui mette le nez dans le caca de ses subventions occultes...
Pour qu'un rapport brûlant sur le syndicalisme soit enterré, pour que l'omerta soit prononcé par la plus grande partie des journalistes pour occulter l’idéologie partisane du SM, pour qu'une fatwa soit prononcée par le syndicat "frère" contre clément Weil-Reynal, faut-il que la gangrène syndicale soit profonde et puante...