En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 min 34 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 1 heure 54 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 4 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 10 heures 12 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 23 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 25 min 52 sec
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 9 heures 52 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 10 heures 31 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 23 heures 59 min
© Reuters
© Reuters
Bienvenue à Gattaca

Dépistage génétique de la trisomie 21 : sommes-nous en train d'ouvrir la boîte de Pandore ?

Publié le 27 avril 2013
Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) vient de se déclarer favorable aux nouveaux tests de détection de la trisomie 21 par des tests génétiques fœtaux dans le sang maternel. Le CCNE affirme être favorable à leur introduction en France, même s'ils seraient dans un premier temps réservés aux femmes à risque.
Pierre Le Coz est Professeur des Universités en philosophie, et docteur en sciences de la vie et de la santé. Il a été vice-président du Comité National d'Ethique jusqu'en 2012.Ses recherches portent, entre autres, sur la biomédecine, la bio...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Le Coz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Le Coz est Professeur des Universités en philosophie, et docteur en sciences de la vie et de la santé. Il a été vice-président du Comité National d'Ethique jusqu'en 2012.Ses recherches portent, entre autres, sur la biomédecine, la bio...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) vient de se déclarer favorable aux nouveaux tests de détection de la trisomie 21 par des tests génétiques fœtaux dans le sang maternel. Le CCNE affirme être favorable à leur introduction en France, même s'ils seraient dans un premier temps réservés aux femmes à risque.

Atlantico : Le comité consultatif national d’éthique a émis ce jeudi un avis favorable au dépistage génétique de la trisomie à partir de l’ADN fœtal identifiable dans le sang maternel. Dans son rapport le comité d’éthique fournit une feuille de route pour anticiper le séquençage intégral du génome. Le comité d’éthique ouvre-t-il ainsi la boîte de Pandore ?

 

Pierre Le Coz : On voit mal ce que le CCNE aurait pu recommander d’autre qu’un usage prudent du séquençage du génome. Si le Comité d’éthique avait pris le contrepied des progrès du dépistage prénatal, il aurait été accusé de déni de la réalité. A vrai dire, la boîte de Pandore a été ouverte de longue date. Dès les années 90, des généticiens comme Jean-François Mattei évoquaient le jour où l’on pourrait savoir si un enfant est porteur d’une trisomie 21 à partir d’une simple prise de sang maternel.

 

Il faut se rendre à l’évidence : nous  vivons dans un monde régi par un processus technique qui nous entraine de façon irrésistible et irréversible. La technique avance;  elle n’a pas plus de morale qu’un rouleau-compresseur ; elle ignore le bien et le mal. Ses progrès sont si éblouissants que l’on ne peut qu’y acquiescer. C’est pourquoi tout ce qui est possible sera réalisé.

 

Il y a bien longtemps que nous avons perdu le contrôle de la situation. Les progrès avancent et prennent tout le monde de vitesse. Une nouvelle prouesse technique en renferme mille autres. Chacun perçoit les dangers, mais nous nous sommes pris les pieds dans le tapis, empêtrés dans des contradictions insolubles.

 

La difficulté de l'exercice du dépistage et du diagnostic prénatal, et notamment en ce qui concerne la trisomie 21, est que le diagnostic de cette condition ne peut déboucher sur aucune proposition thérapeutique. La seule solution proposée aux parents est celle de l'interruption de grossesse. Cela ne pose-t-il pas un problème éthique ? 

 

Si, et c’est même le plus grave problème : le fait qu’on élimine au lieu de soigner. A partir du moment où l’on peut éradiquer une anomalie avant la naissance, à quoi bon faire des recherches pour la guérir ? Nous sommes face à un évènement énorme dont nous n’avons pas encore pris toute la mesure : la sélection des enfants à naitre. Certes, quand la grossesse est déjà avancée, l’avortement médical ne se fait pas à la légère. Les spécialistes que nous avions auditionnés au CCNE sur ce point étaient formels. Mais le revers de la médaille avec le test ultra-précoce, c’est que l’attachement materno-fœtal étant plus faible, les décisions peuvent être moins réfléchies, plus expéditives, et laisser plus de place aux regrets.

 

Par ailleurs, quelle est la fiabilité de ces tests ? Les praticiens sont-ils eux-mêmes suffisamment bien informés sur ces tests ? Sont-ils en mesure d’offrir suffisamment d’informations à leur patiente ?

 

Ce qui est en soi symptomatique, c’est le fait que l’on parle de "patiente", avant même que la gestation n’ait eu le temps de commencer !  La multiplication des tests risque de transformer la grossesse en un évènement à haut risque. Le rapport à la maternité deviendra plus anxiogène, moins naturel. Souvent on affolera les femmes enceintes pour rien, avec des conséquences sur la santé du fœtus qui ne sont pas forcément bénéfiques. A cet égard, le CCNE a eu raison de mettre en garde contre le manque de fiabilité des tests en libre marché, vendus sur internet pour des motifs lucratifs dissimulés.

 

En matière d’informations, on rappelle que les praticiens ont une obligation déontologique de réactualiser leurs connaissances ;  je pense qu’ils mettront en garde les femmes enceintes contre la circulation électronique de tests par des firmes privées. Mais bien sûr ils ne pourront jamais délivrer des informations génétiques très supérieures à celles que les couples trouveront directement par eux-mêmes sur internet car la génétique est une spécialité pointue qui se renouvèle constamment.

 

A partir du moment où les médecins pourront lire l’ensemble du génome des fœtus, cela justifiera-t-il qu’ils communiquent l’ensemble de ces informations aux parents ?

 

La question se pose en effet car il faut se rendre compte que même fiables, des tests n’en seront  pas pour cela rassurants. En effet, la plupart des connaissances que délivrent les tests sont d’ordre probabiliste (« votre enfant aura 20% de risques de développer tel type de diabète », etc.). Mais on ne pourra probablement pas restreindre l’accès aux informations  car notre culture éthique et juridique est basée sur les principes de l’autonomie et du consentement éclairé. On ne peut plus aujourd’hui masquer des informations de façon paternaliste, pour protéger les patients. Il est impensable que le médecin ne dise pas franchement tout ce qu’il voit, tout ce qu’il sait. De toute façon, il aura bien trop peur d’un procès pour se permettre une rétention d’information qui est totalement contraire à la loi Kouchner  du 4 mars 2002.

 

 La balle sera dans le camp des couples : voulez-vous savoir, y compris ce que vous n’êtes pas venu chercher ?  Il est important que chacun prenne ses responsabilité, que chaque citoyen, chaque parent, chaque enseignant développe une conscience aigüe de ce qui est en train de se jouer : du jamais vu dans l’histoire de l’Humanité.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
evy
- 28/04/2013 - 09:10
lire le génome du foetus
"A partir du moment où les médecins pourront lire l’ensemble du génome des fœtus, cela justifiera-t-il qu’ils communiquent l’ensemble de ces informations aux parents ?"

Ils pourront enfin savoir si leur futur enfant est de gauche ou de droite ....

Anemone
- 28/04/2013 - 08:35
sommes-nous en train d'ouvrir la boîte de Pandore
La Boîte de Pandore a été ouverte le 23 avril 2013.
.
Depuis ce jour, la nature n'a plus le droit de cité.
.
De plus, comme il est clair que l'Europe va nous imposer (selon les lois européennes) la PMA et la GPA pour tous, et qu'il commence à y avoir des démarchages d'officines de vente de gamètes sur catalogue (l'une de ces officines a fait débat la semaine passée en se livrant à son commerce dans un hôtel 4 étoiles d'où elle a du partir, notre loi n'étant pas encore passée -70 000 à 100 000€ le bébé selon les critères choisi) en fonction de la couleur des yeux, des cheveux, du QI des donneurs...Ainsi que démarchage sur la location de ventres (Milieu social, QI de la "porteuse").....
.
...Nous voyons se profiler un eugénisme, porté -comme c'est curieux- par des gouvernements socialistes, qui rejoint celui décrit par l'article (élimination des individus non conformes à la norme en vigueur, et ainsi décrétés comme indignes de vivre)
.
Nos parents et grands parents n'imaginaient pas que nous vivrions cela un jour et ce, de façon totalement légale.
grosboeuf
- 28/04/2013 - 00:26
La politique de l'autruche comme solution??
Peur de connaitre la réalité, alors on ferme les yeux??
Pas sûr que cela soit la meilleure façon de rester maitre de son existance et libre.