En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

06.

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 9 heures 36 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 10 heures 23 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 13 heures 8 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 14 heures 24 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 15 heures 45 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 16 heures 29 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 18 heures 31 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 18 heures 51 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 10 heures 4 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 10 heures 39 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 12 heures 18 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 13 heures 16 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 18 heures 39 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 9 heures
© Reuters
Les moins de 25 ans ont vu leur taux de chômage augmenter d'environ 10% au mois de mars 2013 par rapport à l'année précédente.
© Reuters
Les moins de 25 ans ont vu leur taux de chômage augmenter d'environ 10% au mois de mars 2013 par rapport à l'année précédente.
Tanguy

Génération perdue ? Ce que le chômage record des jeunes aura comme conséquences à long terme

Publié le 29 avril 2013
Les chiffres du chômage dévoilés la semaine dernière révèlent qu'au mois de mars, le nombre de demandeurs d'emploi a atteint les 3 224 600. Les moins de 25 ans ont vu leur taux de chômage augmenter d'environ 10% sur un an.
Olivier Galland est sociologue et directeur de recherche au CNRS. Il est spécialiste des questions sur la jeunesse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Galland
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Galland est sociologue et directeur de recherche au CNRS. Il est spécialiste des questions sur la jeunesse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chiffres du chômage dévoilés la semaine dernière révèlent qu'au mois de mars, le nombre de demandeurs d'emploi a atteint les 3 224 600. Les moins de 25 ans ont vu leur taux de chômage augmenter d'environ 10% sur un an.

Atlantico : Selon les chiffres de pôle emploi, les moins de 25 ans ont vu leur taux de chômage augmenter d'environ 10% au mois de mars 2013 par rapport à l'année précédente. Quelles peuvent être les conséquences à long terme d’un chômage des jeunes persistant ?

Olivier Galland : Cela fait à peu près trente ans que le taux de chômage des jeunes en France est le même. Néanmoins, il faut souligner que le chômage touche les jeunes de manière inégale. Les jeunes diplômes sont beaucoup plus épargnés que les jeunes sans diplôme. Les diplômés connaissent un taux de chômage qui oscille autour des 10%, alors que le taux de chômage des non-diplômés varie entre 25 et 30%, voire plus.

Les diplômés connaissent effectivement, à la fin de leurs études, une phase précaire, mais il s’agit davantage d’un tremplin vers un emploi stable qu’une trappe vers la pauvreté ou l’exclusion sociale. Ce à quoi on assiste actuellement et qui va peut-être perdurer, c’est ce clivage entre deux jeunesses.

Commencer sa carrière par une période de chômage a-t-il des conséquences sur la suite de sa carrière ?

Je n’en suis pas sûr car ces débuts de carrière instables, les jeunes les ont désormais totalement intégrés dans leurs représentations des débuts de la vie professionnelle. Ils savent bien que c’est exceptionnel de commencer sa carrière par un CDI. Ils ont conscience que le début de la vie professionnelle est marquée par une phase d’expérimentation, aussi bien pour eux que pour les entreprises. Pour eux, ce n’est pas évident de trouver l’emploi qui correspond à leurs aspirations. Et pour les entreprises, avec la multiplication des diplômes, ces derniers ne sont plus des indicateurs fiables pour juger de la qualité d’une personne que l’on veut embaucher.

Pour les jeunes diplômés, commencer sa carrière par une période de chômage n’a pas beaucoup d’incidence sur la suite. Ce que montrent les études, c’est que par la suite, les carrières de ces diplômés prennent une pente ascendante relativement normale. Bien sûr, dans les filières de lettres et de sciences humaines, les jeunes connaissent des difficultés plus grandes d’entrée dans la vie professionnelle et de stabilisation dans l’emploi.

Les jeunes ayant commencé leur carrière par une longue période de chômage vont-ils se retrouver à travailler plus longtemps que les autres ? Quelles conséquences sur les structures du marché du travail ?

L’allongement de la durée de cotisation est maintenant une tendance de fond car les carrières hachées, entrecoupées de périodes de chômage plus ou moins longues, sont monnaie courante. Nous n’avons aucune certitude pour le moment mais cette évolution paraît logique.

Par ailleurs, le marché du travail français est assez particulier par rapport au marché européen. En France, on commence à travailler plus tard et on finit également plus tôt. Le taux d’activité des jeunes en France est faible car la tendance est aux études longues et le taux chômage est élevé. Les personnes de 50/60 ans finissent aussi assez tôt leur carrière.

Quelles peuvent être les conséquences du chômage des jeunes sur la cohésion de la société ?

L’idée d’une lutte des âges n’a pas beaucoup de support objectif. D'après les enquêtes qui portent sur ces questions, notamment celles du Credoc, les Français ne considèrent pas qu’il existe un clivage entre les générations. Une des explications est qu’il existe une redistribution informelle qui se fait à l’intérieur des familles. Même si les jeunes connaissent des difficultés, les parents font beaucoup d’efforts pour les aider aussi bien sur le plan financier que sur le plan affectif ou social. Il existe une très forte solidarité entre les générations qui passe par les familles et qui atténue le clivage générationnel.

Aussi, il y a beaucoup moins de clivages sur les valeurs entre les générations qu’il y en avait il y a 40 ans. Les relations intergénérationnelles se sont adaptées au fait que l’on entre plus tard dans l’âge adulte. Les parents aident volontiers les enfants, d’autant plus qu’ils savent que lorsqu’ils seront plus âgés, ils pourront compter à leur tour sur l’aide de leurs enfants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

06.

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Grwfsywash
- 30/04/2013 - 02:18
On peu bien sûr se contenter de plaindre ces jeunes...
... mais beaucoup d'entre eux vont faire une découverte plutôt intéressante: le meilleur patron qu'ils auront jamais, c'est eux-mêmes.
On ne peux que les encourager à créer l'entreprise qui les emploiera, seuls ou en groupe. Si nos politiques avaient deux sous de jugeote, ils feraient leur priorité d'aider à la création d'entreprise par des jeunes, au lieu de songer à interdire le licenciement!
Tous ne réussiraient pas, mais tous prendraient conscience de la difficulté et du mérite qu'il y a à relever des défis.
Nous pourrions avoir enfin dans la société cette vraie culture d'entreprise qui fait tant défaut.
Roxy
- 29/04/2013 - 17:12
Raymond Barre, été 1976 . Je m'en souviens
Été 1976, Giscard vire Chirac. Après le choc pétrolier,c'est la Crise.
Inflation , Chômage. Depuis on nous répète: c'est la crise. Luttons contre le chômage. 37 ans de crise. Les gouvernements successifs lancent des programmes contre le chômage. Giscard, Mitterrand I, II, Chirac I ,II, Sarkozy, Hollande. Notre unique mission, c'est la lutte contre le chômage. C'est la faute des entreprises qui licencient de façon injuste. Si ça ne tenait qu'aux patrons , ils licencieraient sans arrêt. C'est leur seul objectif. Licencier pour reduire les couts. Mauroy relance par la consommation. Pas terrible. On dévalue le Franc contre le Mark. On nationalise les banques. On force le Credit Lyonnais à jouer à la banque publique d'investissement. Faillite 20 ans plus tard. Jospin propose de réduire le chômage des jeunes à amenant le niveau de succès au bac à 80%...ça marche pas. Aubry propose les 35 heures. Partageons à 12 ce que nous faisions à 10, c'est la solidarité. Ça marche pas. Montebourg arrive:c'est un expert en pneus et en sidérurgie, Il suffit d'interdire les licenciements,offrir des croissants le matin,chasser les Indiens,relancer les vareuses ...Douce France bercée de tendre insouciance
jerem
- 29/04/2013 - 16:12
génération perdue, la génération steevy et nabilla
on n'a pas trop l'impression quand on ecoute l'individualisme qui en emane