En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 18 min 20 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 2 heures 15 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 20 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 19 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 19 heures 56 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 22 heures 22 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 22 min 34 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 2 heures 32 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 16 heures 38 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 18 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 19 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 21 heures 16 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 22 heures 48 sec
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 22 heures 14 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 22 heures 28 min
© Reuters
Les gouvernements successifs ont promis une santé accessible et gratuite pour tous.
© Reuters
Les gouvernements successifs ont promis une santé accessible et gratuite pour tous.
Bonnes feuilles

Non, mesdames, la médecine n'est pas gratuite

Publié le 27 avril 2013
Le gynécologue de renom Marie-Claude Benattar alerte sur les dérives de patientes devenues "consommatrices de santé". Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (1/2).
Marie-Claude Benattar est gynécologue, diplômée en gynécologie psychosomatique. Elle est pionnière dans la technique de l'amplification du point G.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Claude Benattar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Claude Benattar est gynécologue, diplômée en gynécologie psychosomatique. Elle est pionnière dans la technique de l'amplification du point G.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gynécologue de renom Marie-Claude Benattar alerte sur les dérives de patientes devenues "consommatrices de santé". Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (1/2).

Les gouvernements successifs ont promis une santé accessible et gratuite pour tous. Le gel des remboursements des actes médicaux par la Sécurité sociale et la création d’un secteur 2 en 1980 dont l’accès est conditionnel aujourd’hui ont creusé un fossé entre une population aisée pouvant bénéficier d’une mutuelle et donc consulter facilement et les autres.

L'autorisation d’exercer en « honoraires libres » est attribué aux anciens chefs de clinique, aux anciens assistants des hôpitaux, aux médecins ou chirurgiens des hôpitaux des armées, ou aux patriciens hospitaliers nommés à titre permanent ou à temps partiel, mais comptant au minimum cinq années d'exercice dans ses fonctions et pour une première installation. Même la CMU et l'A.M.G (accès gratuit aux soins sous certaines conditions) sont des mesures hypocrites (le patient pense que les soins sont gratuits et en abuse). 23 euros le remboursement (le même que pour un généraliste) d'une consultation auprès d'un spécialiste avec Bac + 10, trente ans d'expérience, et qui consacre vingt à trente minutes pour écouter, diagnostiquer, consoler, rassurer : de qui se moque-t-on ?

Le ressemelage de mes chaussures ou le nettoyage de mon imperméable me coûte le même prix. Mes tarifs qui, certes, comportent un dépassement n’ont pas bougé en trente ans d’exercice.Savez-vous que les médecins en secteur 2 s’arrangent pour faire le bilan et la prescription de votre traitement au cours d’une seule consultation annuelle, ne vous revoyant qu’exceptionnellement en cas de résultats anormaux ? Parfois, en une seule visite, nous réglons trois ou quatre problèmes présentés par une nouvelle patiente : son bilan annuel, sa contraception qui ne lui convient plus, sa « mycose répétitive », son désir sexuel en déclin, et parfois même au passage, des conseils pour sa fille de 14 ans.

On vous a fait croire que la médecine était gratuite, souvent pour des motifs électoralistes. C’est faux, elle a un coût. La consultation d’un médecin occasionne un travail lourd, sérieux et les examens choisis devenus de plus en plus sophistiqués ont un coût eux aussi.Lorsque je me suis équipée de l’appareil de traitement de la carte vitale, pour faciliter les remboursements de mes patientes, la plupart la confondaient avec une carte de paiement…

Comment respecter un diagnostic et une prescription quand dès le départ, vous pensez que votre médecin ne cherche qu’à faire du chiffre ? Le gouffre abyssal des dépenses de santé a été attribué au corps médical, étiqueté « prescripteur invétéré ». Nous avons tellement été stigmatisés qu’aujourd'hui nos patientes sont devenues très méfiantes.

*Mon diagnostic est-il juste ? Cet examen est-il vraiment nécessaire ? Cette décision thérapeutique est-elle bien posée ? *

Combien de fois entendons-nous après une consultation pleine, complète : combien vais-je être remboursée ?

*Combien de fois, à la fin d'une consultation, avons-nous été obligés de dire : « Ecoutez, consultez votre médecin référent ou un autre spécialiste et vous verrez si mon choix thérapeutique est juste ou non ».

Bien sûr, vous ne réagissez pas toutes comme cela, et vous avez appris au fil du temps à évaluer la fiabilité de votre spécialiste, au point de venir demander un avis sur tout autre problème de santé. Le plus souvent, si l’annonce d’un diagnostic ne correspond pas à l’idée que vous vous faisiez vous-même du problème, vous cherchez à vérifier en consultant plusieurs confrères, ce qui alourdit davantage encore les dépenses de santé.Un deuxième avis ou une réflexion auprès du médecin traitant peuvent être compréhensibles, mais il est regrettable que ce soit devenu monnaie courante. Cette profonde crise de confiance est dangereuse. En effet, la relation médecin-malade est essentielle. Elle compte pour moitié dans le succès d’un traitement, d’une prise en charge thérapeutique et de son suivi. Aujourd’hui, faire un diagnostic et établir un traitement n’est pas le plus ardu.

Le plus dur est de convaincre, de se faire entendre, malgré une multitude d’explications et de preuves biologiques ou radiologiques à l’appui. « Vous êtes sûre, Docteur ? J'ai vu sur Internet que... Ma belle-soeur, mon amie, mon autre gynécologue m’a dit que... »

__________________________________

 Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (© Editions J.Lyon), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yvonman53
- 28/04/2013 - 09:09
Honoraires
Si j'ose faire le comparatif ,entre le SMIC et les honoraires ,uniquement en pourcentage de valorisation ,les médecins s’aperçoivent qu'ils sont coincés avec une augmentation qui ne correspond pas à la hausse du cout de la vie ,comme le SMIC.
Bien entendu enfin de mois les revenus n'ont aucun rapport bien sûr.
Je parle des conventionnés évidemment.
yvonman53
- 28/04/2013 - 09:02
Médecin
Le rapport avec les médecins doit être en priorité basé sur la confiance.Mais pas mal de patients sont angoissés et réclament qu'on les rassure.
Il est vrai aussi que certains médecins pris par le nombre de patients fassent du" travail à la chaine" mais je pense et j'espère que ce n'est pas la majorité.
Vinas Veritas
- 27/04/2013 - 18:47
excellent commentaire
Docteur en médecine, je vous félicite d'affirmer que la santé a un cout et un prix et que ce prix à payer ne doit jamais s'assimiler à une obole.
Docteur en pharmacie, j'ai toujours affirmé cela depuis 1988.
Il faut de l'humilité car le diagnostic n'est pas une Science Exacte et l'exercice professionnel dans la santé est un art et non une technique infaillible.