En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 38 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 3 heures 56 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 4 heures 47 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 7 heures 24 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 9 heures 31 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 14 heures 14 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 2 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 3 heures 31 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 4 heures 17 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 6 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 7 heures 49 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 10 heures 27 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 11 heures 55 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 15 heures 9 min
© Reuters
Les hommes d’affaires turcs sont les plus forts dans la bataille pour le marché irakien.
© Reuters
Les hommes d’affaires turcs sont les plus forts dans la bataille pour le marché irakien.
Decod'Eco

Savez-vous quel est le pays qui a le plus bénéficié de la guerre en Irak ?

Publié le 25 avril 2013
Ankara avait refusé son aide à Washington pour envahir l'Irak en 2003. C'est pourtant bien la Turquie qui tire des bénéfices de l'opération, profitant de cet énorme marché en pleine croissance qu'est ce pays en reconstruction.
Rédacteur en Chef de Capital & Crisis et Crisis Point Trader. Chris Mayer s'occupe de la lettre américaine d'information Capital & Crisis, ainsi que du système de trading Crisis Point Trader. Ses analyses pertinentes et précises des problématiques...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chris Mayer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédacteur en Chef de Capital & Crisis et Crisis Point Trader. Chris Mayer s'occupe de la lettre américaine d'information Capital & Crisis, ainsi que du système de trading Crisis Point Trader. Ses analyses pertinentes et précises des problématiques...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ankara avait refusé son aide à Washington pour envahir l'Irak en 2003. C'est pourtant bien la Turquie qui tire des bénéfices de l'opération, profitant de cet énorme marché en pleine croissance qu'est ce pays en reconstruction.

Il semble que le grand vainqueur de la guerre américaine en Irak sera finalement la Turquie. C'est ironique parce que la Turquie s'était opposée à cette guerre. En témoigne un article paru il y a quelques jours dans le Financial Times : 

"Un nouveau candidat est apparu comme le véritable vainqueur de la guerre d'Irak. Dix ans après que la Turquie a déclenché la fureur de Washington en bloquant le déploiement des troupes américaines à travers son territoire pour l'invasion de 2003, ses hommes d'affaires se révèlent être les plus forts dans la bataille pour le marché irakien."

Il est difficile de contester les chiffres : au cours des dix dernières années, les exportations turques vers l'Irak ont augmenté de 25% par an pour atteindre 10,8 milliards de dollars en 2012. L'Irak représente aujourd'hui le deuxième marché pour les exportations turques après l'Allemagne.

Alors que l'Irak exploite ses riches réserves de pétrole et que son économie se développe, sa demande de marchandises turques augmente elle-aussi. En outre, la reconstruction de l'Irak représente un marché de 3,5 milliards de dollars pour les entrepreneurs turcs. Les deux plus gros projets en Irak sont des projets énergétiques et c'est une entreprise turque, Calik Energy, qui les a emportés.

La plupart des entreprises turques proviennent des régions du nord de l'Irak, contrôlées par les Kurdes. La croissance est rapide. Le Financial Times a écrit un article à propos d'un conglomérat détenu par une famille à Gaziantep, au sud de la Turquie. Les ventes ont augmenté de 50% à 60% au cours des deux dernières années. L'entreprise affirme qu'elle possède les deux tiers du marché des couches en Irak. Elle est également leader dans les olives. Le FT cite aussi plusieurs hommes d'affaires turcs qui se réjouissent de leurs activités en Irak.

Ce n'est pas tout : la Turquie a toutes les cartes en main pour percer dans un autre secteur majeur...

Le pétrole irakien va-t-il devenir turc ?

Selon Tim Steinle, gestionnaire de portefeuille chez U.S. Global Investors, la Turquie va bénéficier de l'ouverture des champs pétroliers du nord de l'Irak.

"Aussi peu vraisemblable que cela paraisse, cela va forcément arriver", explique-t-il. "Les sceptiques n'ont jamais cru que le pétrole de la Mer Caspienne, sans accès aux océans, pourrait parvenir jusqu'aux marchés mondiaux. Pourtant, un pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan permet cela aujourd'hui. Le gouvernement régional du Kurdistan a encouragé un plan pour construire un pipeline de deux millions de barils par jour passant par la Turquie."

La Turquie est bien placée pour devenir une plaque tournante pour l'énergie. Elle est au croisement entre les terres riches en pétrole -- et en gaz -- du Moyen-Orient / des ex-Etats soviétiques et les centres de demande en Europe. Elle contrôle déjà l'un des goulets d'étranglement parmi les plus passants au monde, par lequel transitent trois millions de barils par jour.

[Plus d'analyses inédites et de recommandations d'investissement juste ici : ne les manquez pas, c'est gratuit !]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Thot7
- 26/04/2013 - 09:47
Les nouveaux européens
La Turquie risque de faire partie de l'Europe avant la fin du mandat de ce gouvernement...... y a de quoi avoir la trouille non ? Pendant qu'ils nous enfument avec des conneries, comme le mariage pour tous, ils étouffent l'essentiel.
durnak
- 25/04/2013 - 13:28
et aussi les Yachts pour milliardaires
...celà passe inaperçu dans le bordel, organisé ou non par notre gauche donneuse de leçons à ceux qui veulent bien les recevoir, mais la Turquie est en train de devenir le chantier naval des yachts des milliardaires du monde entier, chrétiens ou non, américains ou non, heureux bénéficiaires des paradis fiscaux.
Finalement cette situation est assez intéressante : un pays qui bouffe avec autant d'intelligence à tous les râteliers. Musulman, il accepte l'argent pourri des infidèles sans poser de questions, même si ceux-ci ont leur blé aux îles Caïman ou ailleurs. Ah oui, j'oubliais, ces malheureux ne sont pas européens. Et si c'était çà l'intelligence ?
buck ofama
- 25/04/2013 - 10:05
Loin des images d'Epinal
L'important trafic de marchandises entre l'Irak et la Turquie, généré par la reconstruction, évite le passage par les zones d'instabilité kurdes en Turquie et en Syrie. Et s'effectue via les ports israéliens de Haïfa et Asdod