En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
La moyenne d'âge des recrues est un peu inférieure à 40 ans.
Bonnes feuilles

Comment devient-on franc-maçon ?

Publié le 28 avril 2013
Sophie Coignard répond à 100 questions sur la franc-maçonnerie et révèle les réseaux, les rituels, les luttes intestines et les personnalités qui en font partie depuis plus de trois siècles. Extrait de "Les Francs-maçons" (2/2).
Sophie Coignard, journaliste au Point, est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'omerta française ou Michelle Obama, l'icône fragile.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Coignard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Coignard, journaliste au Point, est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'omerta française ou Michelle Obama, l'icône fragile.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Coignard répond à 100 questions sur la franc-maçonnerie et révèle les réseaux, les rituels, les luttes intestines et les personnalités qui en font partie depuis plus de trois siècles. Extrait de "Les Francs-maçons" (2/2).

En théorie, la demande doit venir de l’intéressé, qui peut envoyer un courrier à l’obédience de son choix, laquelle se charge de l’aiguiller vers la loge la plus proche de son domicile. Les obédiences multiplient, depuis quelques années, les journées portes ouvertes et les conférences données par des philosophes en vue pour attirer de nouveaux publics. Cette démarche s’avère fructueuse, puisque plusieurs milliers de nouvelles adhésions sont enregistrées chaque année. La moyenne d’âge des recrues est un peu inférieure à 40 ans.

En pratique, le recrutement s’effectue surtout par cooptation. Quand un franc-maçon repère, lors de conversations avec son entourage professionnel ou amical, une personne qui semble intéressée et intéressante, il peut alors se découvrir et lui suggérer de poser sa candidature.

Dans tous les cas de figure, le candidat doit être présenté à son éventuelle future loge par un parrain, qui l’aidera dans ses premiers pas. Il doit fournir un curriculum vitæ,une lettre de motivation et un extrait de casier judiciaire.

(...)

Comment les francs- maçons se reconnaissent-ils entre eux ?

Le folklore veut que les frères, pour tester leur appartenance mutuelle, se serrent la main en exerçant une légère pression sur l’intérieur du poignet. Ce n’est pas seulement du folklore, car certains maçons continuent de gratouiller ainsi le poignet des profanes que cela amuse toujours…

Plus sérieusement, le principal indice de reconnaissance tient au langage. Un discours dans lequel reviennent des références aux bâtisseurs, à la pierre d’équerre, au ciment qui fait tenir l’édifice, comporte des signes très faciles à décoder pour les initiés.

Si quelqu’un demande à un adulte : « Quel âge as- tu ? » avec cette formulation précise, il ne pèche pas par indiscrétion, mais il interroge prudemment son interlocuteur sur le nombre d’années qui se sont écoulées depuis son initiation.

Une autre entrée en matière possible est : « Je crois que nous avons des amis communs. » De proche en proche, la référence à des frères peut encourager à se découvrir.

Pas d’étonnement non plus face à la question : « As- tu des activités intellectuelles ? » Il ne s’agit pas de savoir si l’autre aime la lecture, mais s’il pratique l’art de la planche.

(...)

Comment les francs- maçons s’entraident- ils ?

La solidarité fait partie des fondements même de la francmaçonnerie. Très concrètement, chaque loge compte parmi ses officiers un frère hospitalier, qui se charge du « tronc de la veuve », une tirelire alimentée par les dons des frères et destinée à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Ce tronc de bienfaisance circule à l’occasion de chaque tenue. En outre, le règlement de certaines loges précise que les absents doivent également y contribuer, soit à la séance précédente, soit à la séance suivante. Son contenu sert à dépanner un frère dans le besoin, ou encore à payer tout ou partie de sa capitation s’il rencontre des problèmes financiers.

Cette entraide peut s’exprimer aussi d’une tout autre manière, par exemple en assistant un membre de la loge dans sa recherche d’emploi, avec ce principe que certains osent formuler : à compétences égales, je choisis un frère.

Là réside la limite de l’exercice. Quand commence le favoritisme ? La compétence n’est-elle pas, parfois, reléguée au second plan par la fraternité ?

 ________________________________________

 Extrait de "Les Francs-maçons" (Editions La Boétie), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Et si nous aussi on faisait nos camps décoloniaux ?

07.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Duffy
- 29/04/2013 - 16:25
video informative
http://nemesistv.info/video/SYN7HM4589W5/au-seuil-de-la-loge-les-secrets-de-la-franc-maconnerie
Duffy
- 29/04/2013 - 16:23
C'est facile de devenir FM
Tu fais une lettre de candidature, tu la mets à la poste et tu es iinitié direct. Pas besoin de mettre d'adresse, le facteur sait ou c'est.
gladio
- 29/04/2013 - 16:01
Une facette du dégoût français
La gangrène des villes moyennes. Tous les médiocres y ont leur rond de serviette. Mais quand il n'y aura plus rien à manger nous ferons les comptes.