En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
info atlantico
Le Syndicat de la Magistrature expose dans son local les photos des adversaires à abattre.
INFO ATLANTICO
"Mur des cons" du Syndicat de la magistrature : et ils y épinglent même des victimes
Publié le 24 avril 2013
Parmi les personnes dont la photo figure sur le "Mur des cons" du Syndicat de la magistrature, on reconnaît notamment le père d’une jeune fille victime de viol.
Xavier Bebin est secrétaire-général de l'Institut pour la Justice, juriste et criminologue. Il est l'auteur de Quand la Justice crée l'insécurité (Fayard)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bebin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bebin est secrétaire-général de l'Institut pour la Justice, juriste et criminologue. Il est l'auteur de Quand la Justice crée l'insécurité (Fayard)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parmi les personnes dont la photo figure sur le "Mur des cons" du Syndicat de la magistrature, on reconnaît notamment le père d’une jeune fille victime de viol.

Vous avez reconnu sur le "Mur des cons" du Syndicat de la magistrature, révélé hier soir par Atlantico, une personne dont la présence est particulièrement choquante. De qui s'agit-il et que le syndicat peut-il bien avoir à lui reprocher ?

Il s’agit de Jean-Pierre Escarfail, père de Pascale, une jeune fille violée et tuée par Guy Georges. Avec une modération et une dignité impressionnante, ce père de victime souhaitait faire en sorte que d’autres femmes ne subissent pas le même sort que sa fille. Il avait notamment œuvré pour que la France rattrape son retard en terme de fichier génétique des criminels sexuels, ce qui a contribué à éviter de nombreuses victimes.

Comment l'interpréter plus largement ?

La présence sur un "mur des cons" de cette personnalité honorable, ainsi que celle de responsables politiques de droites, de syndicalistes policiers, de hauts magistrats et de journalistes est d’abord une profonde atteinte à l’impartialité de la Justice. Comment les personnalités épinglées sur ce mur pourront-elles être jugées équitablement si elles se retrouvent devant la Justice ? Alors qu’un magistrat sur trois a voté pour le syndicat de la magistrature ?

Plus profondément, comment ne pas imaginer que les convictions politiques de ce syndicat ne biaisent pas ses membres dans les affaires visant les responsables politiques de droite ?

Que cela révèle-t-il de l'idéologie à l'œuvre au sein de ce syndicat qui représente 1/3 des magistrats de l'ordre judiciaire ?

Ce mur de la honte révèle une conception profondément idéologique et anti-démocratique de la Justice. C’est le même syndicat, le Syndicat de la magistrature, qui avait appelé à voter François Hollande à la dernière élection présidentielle. Comment peut-on accepter, dans un Etat de droit, que les magistrats puissent afficher et revendiquer leur idéologie politique ?

Quelle doit selon vous être la réaction appropriée à la suite de cette révélation ?

Une Justice exemplaire, c’est une Justice indépendante, impartiale, dans laquelle les magistrats n’expriment pas leur opinion sur la politique du gouvernement ou sur les lois votées par le Parlement.

Aujourd’hui, il n’y a donc pas d’autre choix que de dissoudre le Syndicat de la magistrature, qui porte en permanence atteinte à la séparation des pouvoirs par ses prises de position politiques. Et il faut à nouveau appliquer cette loi, malheureusement oubliée, qui prévoit que les juges, y compris syndiqués, sont soumis au "devoir de réserve", sous peine de sanctions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Radicalisation en prison : pourquoi l'Etat reste-t-il le "premier recruteur de Daech" ?
02.
Pour près de deux Allemands sur trois, Angela Merkel devrait "se retirer"
03.
L’horreur de la guerre au Yémen, ou le deux poids deux mesures des Occidentaux qui sanctionnent Russie et Iran… mais laissent tout passer aux Saoudiens ou aux Pakistanais !
04.
Comment la mafia se retrouve dans votre assiette
05.
Pourquoi est-ce que la nomination d'Andrea Enria à la tête de l'autorité bancaire européenne risque de ne rien changer
06.
#DansMaRue : l’application de la mairie de Paris qui promeut le retour de la délation
01.
Un couple découvre 53 cadavres de chats dans leur jardin
02.
S’armer face au péril russe ? Emmanuel Macron ferait bien de relire quelques manuels d’histoire
03.
2008- 2018 : ces 10 ans où l’Euro a perdu beaucoup de terrain dans son rêve de concurrencer le dollar comme monnaie de réserve mondiale
04.
Guerre et paix dans le cyberespace : pourquoi l'appel de Macron à faire la paix dans le cyberespace n'est pas prêt de se concrétiser
05.
Derrière l’itinérance d’Emmanuel Macron et le contact direct avec les Français, le renoncement à la démocratie représentative ?
06.
Démographie : la fertilité des femmes décline remarquablement presque partout dans le monde
Commentaires (123)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marsoin31
- 29/04/2013 - 09:24
Retour de baton !
En fait ce n'est pas « le mur des cons » qui pose problème, mais ce mur a était fait par un
syndicat de magistrats a « majorité de gauche » et sa la droite UMP a du mal a l'avalé mais
ils ne veulent pas l'avoués car il ont trop la honte, Après il faut savoir qui est le lâche qui a pris
ces images ? Un magistrat de droite ou un simple employé (ménage), Je rappel qu'un local
syndical et inviolable et strictement privée par les lois international du syndicalisme,
Les élus de droite et surtout les lèches-bottes UMP reste des cons ! Lol
psycholam
- 26/04/2013 - 01:45
@ vivalaquintabrigada
Il y a effectivement une raison à voir affiché non pas un mais deux pères de victimes assassinées de manière atroce et cela s'appelle l'indécence, il faut vraiment être le dernier des derniers pour se livrer à ce genre de choses... et pour les cautionner. Ce syndicat de magistrats qui crachent sur les victimes est simplement indigne. Par ailleurs je ne peux que me ranger à votre avis quand vous écrivez que nous avons la droite la plus con (ne ?) du monde puisque vous semblez être un spécialiste en la matière.
vangog
- 25/04/2013 - 20:40
@vivalaquintabrigada Si le père d'une jeune fille violée est
un "con" à vos yeux embués par l'idéologie, alors vous prouvez que l'injure est métaphysiquement dirigée vers son auteur...