En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 12 heures 6 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 14 heures 1 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 15 heures 12 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 17 heures 3 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 18 heures 27 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 19 heures 41 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 12 heures 20 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 30 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 14 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 15 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 17 heures 43 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 21 heures 55 min
© Reuters
Angela Merkel s'est de nouveau prononcée contre un salaire minimum généralisé en Allemagne.
© Reuters
Angela Merkel s'est de nouveau prononcée contre un salaire minimum généralisé en Allemagne.
La question qui fait mal

Existe-t-il un lien entre salaire minimum et chômage (comme le dit Angela Merkel) ?

Publié le 19 avril 2013
"De nombreux pays en Europe ont un taux de chômage bien plus élevé que chez nous, du fait que les salaires et le rendement ne sont pas en rapport", a estimé Angela Merkel.
Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"De nombreux pays en Europe ont un taux de chômage bien plus élevé que chez nous, du fait que les salaires et le rendement ne sont pas en rapport", a estimé Angela Merkel.

Atlantico : Angela Merkel s'est de nouveau prononcée contre un salaire minimum généralisé en Allemagne, estimant que les "de nombreux pays en Europe ont un taux de chômage bien plus élevé que chez nous, du fait que les salaires et le rendement ne sont pas en rapport". Existe-t-il réellement un lien entre salaire minimum et chômage ?

Gilles Saint-Paul : L'idée selon laquelle le salaire minimum détruit des emplois est toute simple: les travailleurs coûtent plus cher, donc on en embauche moins. Une emploi qui rapporte 1000 de revenu à l'entreprise est rentable si le salaire est à 900, mais pas s'il est à 1100. Bien qu'il ait existé une polémique parmi les économistes sur les effets du salaire minimum sur l'emploi, celle-ci concernait des niveaux de salaires nettement plus bas que celui que l'on connaît en France.

Les politiques sont d'ailleurs convaincus qu'un coût du travail trop élevé détruit des emplois, puisque depuis vingt ans ils mettent régulièrement en place des politiques de baisses de charge afin de le réduire.

Une hausse du salaire minimum ne permet-elle pas de soutenir la demande, et donc de favoriser la croissance et la création d'emploi ? Cet effet "demande" qui génère des emplois l'emporte t-il sur l'effet "hausse du coût du travail" qui en supprime ?

L'effet d'une hausse du salaire minimum sur la demande intérieur et, plus largement, la conjoncture est loin d'être clair. Certes le pouvoir d'achat des travailleurs payés au SMIC augmentera, ce qui tend à relancer la consommation. Mais il y a aussi une autre conséquence : la profitabilité des entreprises diminue ce qui vient exercer des effets négatifs sur l'investissement.

Enfin, tout effet sur la demande n'est que transitoire et ne dure que tant que les entreprises n'ont pas ajusté leurs prix à la hausse. A long terme, le niveau d'activité ne peut excéder les capacités productives et les hausses répétées du SMIC ne font qu'augmenter le taux de chômage structurel.

Outre le coût du travail, le plus important n'est-il pas la flexibilité ? Comment se traduirait une hausse de 1% du SMIC en France ?

Mes estimations recoupent tout à fait celles de Francis Kramarz qui estime dans une interview qu'"une augmentation de 1 % du SMIC détruirait de 15 000 à 25 000 postes" dans une interview accordée au journal Les Echos. Quant à la flexibilité, la question n'est pas indépendante de celle du coût du travail. C'est parce que les travailleurs en CDI sont relativement bien protégés contre les licenciements que les syndicats qui les représentent et les partis politiques recherchent leurs voix peuvent obtenir des hausses du SMIC. A cause des rigidités, l'ajustement de l'emploi à la baisse qu'entraînent ces dernières se fait essentiellement à travers une moindre embauche des "outsiders".

Les syndicats savent que dans une économie plus flexible, les travailleurs qu'ils représentent seraient plus susceptibles de perdre leur emploi suite à une hausse du SMIC et qu'in fine il leur serait plus difficile de l'augmenter. C'est pour cela qu'ils se battent à la fois sur le front de la flexibilité et des salaires, avec des conséquences négatives pour l'employabilité des "outsiders" (jeunes, travailleurs âgés) et pour la capacité de l'économie française à s'adapter aux chocs structurels. Il me semble donc illusoire de prôner une plus grande flexibilité de l'emploi sans promouvoir une plus grande flexibilité des salaires. Mais la transition vers un tel régime ne peut pas se faire sans douleur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (50)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 22/04/2013 - 07:11
@Ilmryn - 20/04/2013 - 13:48 - quelle fébrilité dans l'argument
pas capable d'argumenter sans l'insulte .... revelateur de al faiblesse !

"En famille c'est quand même beaucoup plus sympa que des gens qui croisent vaguement leurs enfants le samedi."

justement il parait que les 35h c'etait aussi cela mais pas dans le format d'une bonne laisse retrograde pour toutou ou madame se retrouve larguée a 50 ans avec des perspective de retraite reduite sauvée à mnima par la reversion.


on attende encore vos sources sur vos classements .....







Ilmryn
- 20/04/2013 - 14:00
@jerem
"Ici on passe son temps a expliquer que la france est nulle et qu'ailleurs c'est toujours mieux. Je prend le parti de faire le contre-poids des bonnes affirmations sur les verts paturages."
.
Et un cancereux des poumons a des bras et des jambes qui fonctionnent parfaitement, t'as raison de le souligner abruti.
.
Vous avez un énorme problème multi-forme d'état très mal géré et liberticide qui va mettre votre pays au niveau de la Grèce si rien n'est fait. On ne parle pas d'une situation mondiale puisque pleins de pays s'en sortent bien mieux.
.
Ton seul diagnostique c'est que tout va pas si mal (madame la marquise) mais qu'au pire il faudrait rajouter plus d'état et enlever encore des libertés alors que c'est justement là votre problème.
.
Et quand on te donne des stats économique (j'en ai encore pleins) tu part dans le dénis, le hors sujet ou la critique débile.
.
Il faut quoi pour que tu ouvre les yeux ? un vérin hydraulique ?
Ilmryn
- 20/04/2013 - 13:48
@jerem
"En effet 3%de chomage avec 35% de temps partiel ..... est ce que l'on peut se marrer deux minutes :))))"
.
Je m'associe très fort a ton hilarité mais c'est tes raisonnements et tes calculs de CM1 qui sont drôles. Dans un contexte de plein emploi le temps partiel c'est évidemment un choix des gens. Avoir une femme ou un homme qui ne bosse qu'a 40% ou 60%. En famille c'est quand même beaucoup plus sympa que des gens qui croisent vaguement leurs enfants le samedi.
.
Sur la liberté et la suisse, ça m'aurais étonné tiens, tout ce qui vous dérange est nazi pour les socialauds. En parlant de la "morale" des revenus tu veux nous parler de la 3eme place mondiale d'exportateur d'arme de la France ? Peut-être les relations avec les dictateurs ou les avoirs douteux dans vos banques ?
.
N’empêche que question démocratie : suisse 7eme France 29eme (démocratie imparfaite). Liberté de la presse : Suisse 14 eme, France 37eme. Liberté économique : Suisse 5eme, France 62 eme (entre le Rwanda et la Thaïland lol). Indice de corruption : Suisse 8, France 25eme, je te fais pas les impôts la dette, le poids de l'état et la faillite des comptes parce que là par contre la Suisse est battue a plate couture