En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 36 min 17 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 57 min 22 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 1 heure 20 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 44 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 2 heures 55 sec
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 2 heures 22 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 3 heures 8 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 4 heures 11 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 46 min 52 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 1 heure 1 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 46 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 2 heures 19 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 3 heures 11 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 4 heures 54 min
© Reuters
L'auteur René Guitton enquête sur certains intégristes du judaïsme, du christianisme et de l’islam.
© Reuters
L'auteur René Guitton enquête sur certains intégristes du judaïsme, du christianisme et de l’islam.
Bonnes feuilles

La France des intégristes : ces cinq raisons qui justifient aux yeux de certains imams la polygamie

Publié le 21 avril 2013
L'auteur René Guitton enquête sur certains intégristes du judaïsme, du christianisme et de l’islam pour démontrer leur négation des valeurs fondatrices de la France et leur refus du vivre ensemble. Extrait de "La France des intégristes" (2/2).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'auteur René Guitton enquête sur certains intégristes du judaïsme, du christianisme et de l’islam pour démontrer leur négation des valeurs fondatrices de la France et leur refus du vivre ensemble. Extrait de "La France des intégristes" (2/2).

Pour ce qui est de la considération de la femme, et de l’épouse, l’intégrisme islamique impose bien des règles à sens unique, édictées, ou prétendument édictées par le Coran.

Sur la chaîne saoudienne Iqra TV, le cheikh Muhammad Al Munajid, qui y tient des prêches réguliers, indique la seule bonne relation concevable entre mari et femme : « Selon l’islam, une épouse doit se soumettre aux désirs de son mari. Le Prophète a dit : “Si un homme appelle sa femme pour satisfaire ses désirs, elle doit immédiatement venir à lui, même si elle est aux fourneaux.” »

L’imam salafiste Abdelkader Bouziane, installé en région lyonnaise avant son expulsion, s’est ouvert de ses conceptions dans une interview qu’il a accordée en avril 2004 au magazine Lyon Mag 1. Non seulement l’imam approuvait la recommandation du Coran punissant de lapidation la femme adultère, mais il estimait également qu’un mari qui voudrait rosser son épouse reconnue coupable d’infidélité aurait parfaitement le droit de se dégourdir ainsi, à condition toutefois de respecter des règles précises :

« Battre sa femme est autorisé par le Coran, mais dans certaines conditions, notamment si la femme trompe son mari […] Attention, l’homme n’a pas le droit de frapper n’importe où. Il ne doit pas frapper au visage mais viser le bas, les jambes ou le ventre. Et il peut frapper fort pour faire peur à sa femme, afin qu’elle ne recommence plus. »  Autre imam salafiste, Abdel-Hâdi Doudi se montre plus réservé en ce qui concerne la lapidation pour cause d’adultère, du moins en France. Quand je l’interroge sur le sujet, il me répond : « Non, c’est au tribunal islamique à en juger. »

Mon imam phocéen distingue habilement le territoire de l’islam du territoire de l’incroyance : il en connaît certaines lois avec lesquelles il a déjà eu maille à partir. Il estime que le territoire de l’incroyance n’est pas encore assez évolué pour admettre pareil châtiment !

Quant à l’égalité homme femme, les deux êtres sont complémentaires à ses yeux, et à ceux de l’islam, comme le jour est complémentaire de la nuit. Avec chacun son rôle : « Est-ce que ce serait logique que l’homme reste à la maison, prépare le biberon, la cuisine et que la femme aille travailler, et prenne la place de l’homme ? » me lance-t-il, appuyant sa démonstration d’un grand éclat de rire.

Soucieux de paix sociale, il voit même dans le maintien de la femme au foyer le plus sûr moyen d’enrayer la progression de la délinquance à Marseille, cité connue, il le déplore, pour ses règlements de compte sanglants :« La délinquance aujourd’hui est la conséquence de la femme trop libre. Si elle restait à la maison, il y aurait moins de délinquance. »

Victor Hugo, jadis, écrivait : « Ouvrez une école et vous fermerez une prison ». Je subodore qu’Abdel-Hâdi Doudi pourrait être fortement tenté de parodier l’auteur des Misérables en affirmant : « Ouvrez un harem et vous fermerez une prison. » Car, avec un bon rire gras, il me fait l’éloge très islamo-gaulois de la polygamie, encore interdite en France : « Peut-être qu’un jour les États d’Occident auront compris, et feront une loi pour autoriser la polygamie. »

Mais l’homme, d’une infinie sagesse, ajoute : « Si l’islam l’autorise, cela entraîne des devoirs de la part du mari. Il doit subvenir aux besoins de tous ses foyers. » En revanche, impensable d’autoriser l’inverse, la polyandrie, la possibilité pour une femme d’avoir plusieurs époux ! L’imam a ce cri du coeur : « Impossible ! Parce que si elle est mariée avec quatre hommes par exemple, et qu’elle tombe enceinte, qui va être le père ? L’homme, lui, il sait qui est son fils. » Il dit bien « son fils », et non « son enfant » !

Ce refus de la polyandrie, Mahdy Ibn Salah de Stains me l’exprime aussi avec force. D’autant plus qu’à ses yeux la femme se doit de respecter l’interdiction de l’adultère, faute de quoi elle prend le risque de la mort par suite de lynchage. Le prédicateur est très attaché à cette condamnation, même s’il l’exprime avec une infinie subtilité, et après avoir longuement réfléchi et ciselé sa réponse : « Je ne renie pas la loi qui condamne la femme adultère à la lapidation. »

S’il consent, du bout des lèvres, à admettre que la femme est l’égale de l’homme, c’est pour ajouter immédiatement que cette égalité ne l’empêche pas d’être placée sous la protection de son mari. C’est une question, si l’on ose dire, de position, transcrite ici fidèlement : dans la relation homme femme il y a une dimension horizontale et une dimension verticale.

La femme est soumise à l’homme, horizontalité, et l’homme est soumis à Dieu, verticalité. Mais c’est en abordant la question de la polygamie que Mahdy Ibn Salah va me surprendre. Il m’en fait un vigoureux éloge, appuyé d’une démonstration indiscutable : un éventail de subtiles nuances qu’il me détaille minutieusement, et sur lesquelles je me garderai de tout commentaire ici, laissant au lecteur le soin d’en apprécier le postulat.

Il convient de distinguer cinq raisons qui, selon son interprétation de l’islam, autorisent la polygamie.

— La polygamie de nécessité : découvrant la stérilité de son épouse, surtout quand elle avance en âge, le mari se trouve contraint de prendre une autre femme pour assurer sa descendance, l’homme étant sur terre pour se reproduire, et ce toute sa vie. Dieu récompensera alors ses mérites et sa piété, en lui donnant des enfants.

— La polygamie de stratégie : un homme marié peut avoir intérêt, pour le bien même de son premier foyer, à une alliance économique ou culturelle avec une autre épouse. C’est la forme, musulmane et polygame, du vieux mariage de raison pratiqué jadis en Europe, qu’on peut ennoblir en le teintant d’une dose de pluralisme culturel : un Maghrébin peut souhaiter épouser une Pakistanaise pour découvrir, entre autres, un visage de sa religion différent de celui qu’il a connu jusque-là. Il enrichira ainsi sa culture de l’islam et ce sera un bienfait pour la communauté du Prophète.

— La polygamie de faiblesse : l’homme ayant une libido plus forte que la femme, et un besoin d’amour plus complet que celui donné par son épouse, il peut contracter un autre mariage.La polygamie de virilité : elle est offerte aux hommes soucieux de prouver leur virilité, leur puissance en société, notamment dans le monde des affaires où on sera tenté de lui faire confiance, car comme le dit la « tradition » : le meilleur des hommes est celui qui a le plus de femmes. Une variante du vieil adage : on ne prête qu’aux riches.

— La polygamie de virilité : elle est offerte aux hommes soucieux de prouver leur virilité, leur puissance en société, notamment dans le monde des affaires où on sera tenté de lui faire confiance, car comme le dit la « tradition » : le meilleur des hommes est celui qui a le plus de femmes. Une variante du vieil adage : on ne prête qu’aux riches.

— La polygamie de chair : la passion sexuelle de l’homme est ici divinisée, et donc autorisée, afin d’assouvir ses besoins de pratiquer le sexe pour le sexe.

Les obsédés sexuels et érotomanes frénétiques se voient ainsi reconnaître, par ce prédicateur salafiste qui invoque latradition islamique, la justification de ces « cinq piliers » de la polygamie. Le tout m’a été expliqué sur un ton docte, on ne peut plus sérieux, comme s’il s’agissait d’évidences qui m’étaient restées jusque-là méconnues, mais dont j’aurais tout intérêt à réaliser l’utilité et la pertinence. Surtout qu’en ultime argument, Mahdy Ibn Salah ajoute : « La polygamie est salutaire, elle est dictée par le respect envers l’épouse initiale : car la polygamie est faite pour éviter l’adultère ! »

 Extrait de "La France des intégristes : Extrémistes juifs, chrétiens, musulmans, le refus de la République"(Editions Flammarion), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (37)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jlbaty
- 22/04/2013 - 05:59
meutre lire meurtre
Correctif
jlbaty
- 22/04/2013 - 05:56
le cerveau humain ne peut fonctionner
Sans une dose d ' imaginaire s ' exprimant sous la forme d ' idoles dont dieux en est un ,parmis d ' autres, ce délire collectif est extrêment dangereux pour l ' espèce elles-mêmes , les sécrétions de médiateurs chimiques entraînent des comportements aberrants et non maîtrisés des individus d ' autant plus dangereux que ces individus' sont en délires permanents. L état pathologique est visible que sur une minorité , port du voile , barbichette, discours déconnecté , mais la réalité est beaucoup plus inquiétante et touche des millions d ' individus qui a travers une vue déformée de la réalité sont préts a imposer leur vision délirant par la force et le meutre aux autres populations
Grwfsywash
- 22/04/2013 - 01:48
Mariage pour tous + polygamie?
Bon, les mariages multiples avec des personnes du même sexe, ils en disent quoi au juste les imams?