En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

04.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
décryptage > Défense
Opération Serval

Depuis 2012, la menace terroriste a évolué dans sa nature et sa géographie mais n’a pas diminué en intensité

il y a 32 min 9 sec
décryptage > Politique
Et en même temps

Emmanuel Macron, Président de droite à l’insu de son plein gré ?

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Politique
Le grand flou

Le mystère du financement de la relance

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Politique
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

il y a 2 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 20 heures 7 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 21 heures 23 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 22 heures 1 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 23 heures 11 sec
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 jour 20 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 1 jour 1 heure
pépite vidéo > France
Tour eiffel
14 juillet 2020 : revivez l'intégralité du feu d'artifice de Paris
il y a 59 min 48 sec
décryptage > Consommation
Révolution

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

il y a 2 heures 42 min
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 19 heures 56 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 21 heures 15 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 21 heures 47 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 22 heures 30 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 23 heures 17 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 1 jour 53 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
Une étude établit un lien entre la consommation de cocaïne des traders et la crise financière de 2008.
© Reuters
Une étude établit un lien entre la consommation de cocaïne des traders et la crise financière de 2008.
Feu à la poudre

Faut-il aussi chercher l’origine de la crise du côté de la consommation de cocaïne des banquiers et traders ?

Publié le 23 avril 2013
David Nutt, professeur de neuropsychopharmacologie à l'Imperial College de Londres, affirme que la crise financière de 2008 avait pour raison... la consommation de cocaïne par les traders.
John Dugain et William Lowenstein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
John Dugain est ancien trader pour une grande banque new-yorkaise. Il témoigne ici sous pseudonyme.William Lowenstein est président de SOS Adicction.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Nutt, professeur de neuropsychopharmacologie à l'Imperial College de Londres, affirme que la crise financière de 2008 avait pour raison... la consommation de cocaïne par les traders.

The Guardian publiait ce lundi les déclarations de David Nutt, professeur en neuropsychopharmacologie, qui établit un lien entre la consommation de cocaïne des traders et la crise financière de 2008. De son côté, le docteur Chris Luke, de l'hôpital universitaire de Cork, qui a étudié les effets de la cocaïne sur les banquiers, déclarait quant-à lui que "dans les milieux financiers, des traders ont pris des décisions irrationnelles à la suite de la mégalomanie provoquée par l'usage de la cocaïne ".

Atlantico : Un professeur de neuropsychopharmacologie à l'Imperial College de Londres, David Nutt, avance l'idée selon laquelle la consommation de cocaïne par les traders n'est pas étrangère à la crise financière de 2008. Cette réflexion vous semble-t-elle fondée ?

John Dugain : Cette réflexion est incompréhensible. Je n’ai pas le sentiment que le milieu du trading soit un milieu dans lequel les gens ont le nez dans la poudre. C’est une image d’Épinal largement entretenue par le cinéma (notamment le film Wall Street) : les golden boy, les grosses limousines, les prostitués et la coke. La banque d’affaire et le trading sont des milieux où les gens ne comprennent pas exactement ce que l’on fait, ce qui se sait  c’est que les traders ont des hauts revenus, des diplômes prestigieux et qui ont fait des conneries en 2008.

En réalité, c’est un milieu beaucoup plus simple qu’on ne le dit, les traders sont des gens sérieux dotés d'une éthique de travail forte que l’on va embaucher à Harvard, au MIT. De plus depuis 2008, le milieu financier est beaucoup plus encadré avec des normes et des régulations de plus en plus importantes.

Le sujet est-il tabou ?

John Dugain : En trente ans passés sur les plus importantes place boursières mondiale (NY, Londres, Tokyo, Hong-Kong), je n’ai jamais été confronté au problème, ni dans mes équipes ni dans celles que j’ai pu côtoyer dans les salles de marché à travers la planète.

La finance est un milieu très contrôlé. Au moment de l’embauche, les traders sont systématiquement soumis à des tests urinaires et sanguins, et ça depuis très longtemps. Enfin dans les comités de directions, le problème de la cocaïne n’a jamais été évoqué.

Quels sont les effets recherchés par l’absorption de cocaïne par les traders ? Peut-elle amener les traders à des comportements irrationnels et/ou mégalomanes ?

William Lowenstein : Bien sûr, tout ce qui peut-être sans limite est favorisé par la cocaïne. Les traders peuvent trouver dans la cocaïne le remède aux contraintes des salles de marchés. Dans le cas du trading, les effets escomptés sont en particulier une énergie incessante pour tenir le rythme effréné, une réactivité désinhibé, un sentiment d’invincibilité et de toute puissance, une aide à la prise de décision et plus de concentration.

On peut ajouter également un rétrécissement du champ de pensée et des pensées mégalomaniaques. C’est bien sûr un produit "dopant" fréquent chez les golden boys. A long terme, le trader fini par "péter les plombs", et devient ingérable. Ce qui était un produit dopant durant les deux premières années d’absorption devient un produit qui permet de "tutoyer la folie". Certains sont devenus incontrôlables.

J’ai eu l’occasion d'en rencontrer mais surtout a la fin des années quatre-vingt-dix, période qui correspond à la consommation de cocaïne dans les milieux cinématographiques ou musicaux. A l'époque, lors des tournages ou des concerts, la consommation de cocaïne était même budgétisée ! La poudre blanche était encore sanctuarisé dans une sorte de "ghetto doré" c’est-à-dire la publicité, le showbiz, la politique, le journalisme et les avocats.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
buck ofama
- 27/04/2013 - 10:18
Les traders sont gens sérieux dotés d'une éthique de travail
En 1995, Nick Leeson, un jeune trader britannique de 28 ans basé à Singapour, avait fait sombrer la Barings, la plus ancienne banque du Royaume-Uni. Rappelons que Nick Leeson, pour tout bagage, était titulaire d'un CAP de plâtrier.
Paul Tikitak
- 22/04/2013 - 13:58
Êtes-vous bien sûrs de n'avoir rien oublié ?
La consommation de cocaïne de "nos" politiques, par exemple ?
Lna
- 22/04/2013 - 12:43
Les facteurs crise
Erreur du FMI + erreur de cellules dans un tableau excel par deux "brillants" économistes que personne ne remet en cause d'ailleurs + manque de compétences en terme de vision à long terme des politiques + martelage de la presse tous bords confondus sur les effets de la crise, la crise, le chômage, etc + l'emballement des systèmes bancaires (avec pourquoi un peu de cocaïne par là-dessus) = l'ensemble des pays européens sous l'eau, des populations ravagées, une flambée du chômage. Mais quelle irresponsabilité de tous les acteurs de la crise